7 décembre 2022

La Chine est le joueur de flûte de la technocratie mondiale

Les blocages zéro-Covid de la Chine ne sont peut-être guère plus que théâtraux pour faire avancer la technocratie dans le monde. L'auteur conclut : « Un système ni communiste ni capitaliste, mais absorbant les pires vices tout en purgeant les vertus. Zero Covid, c'est juste la Chine qui travaille comme l'autre côté des ciseaux. Lorsque des vies humaines ne signifient rien, les sacrifier pour atteindre un objectif est normal.


Malgré la guerre, l'Ukraine plonge tête baissée dans la technocratie

Solutions numériques, gouvernement numérique, identification numérique, CBDC, privatisées, automatisées et externalisées. La guerre russo-ukrainienne s'avère être un peu plus qu'une distraction tandis que les technocrates prennent le contrôle de tout ce qui est en vue. Le coût n'est pas simplement de l'argent, mais des vies humaines. Une Ukraine en terre brûlée est le cadre idéal pour tester le Great Reset and Build Back Better – et ils en préparent déjà le terrain.


La Grande-Bretagne et la revanche des technocrates

La Grande-Bretagne a sauté de la poêle à frire dans le feu en prenant Rishi Sunak au poste de Premier ministre. Ancien banquier de Goldman Sachs, Rishi est l'image parfaite d'un technocrate. L'auteur note que le bilan des Technocrates n'est pas aussi rose qu'ils voudraient le faire croire : « Donc, leur bilan n'est pas du tout celui de la compétence. C'est une quasi-catastrophe répétée.