Censure

WEF sur la désinformation : le « risque mondial » le plus élevé, le « problème le plus existentiel » auquel le monde est confronté

Pendant ce temps, lors de la réunion du WEF, l'éditeur du New York Times AG Sulzberger a pris la parole lors du panel, "Clear & Present Danger of Disinformation", et a affirmé que la désinformation est le "problème le plus existentiel" auquel la planète est confrontée aujourd'hui. En fait, c'est le propre récit du WEF qui est la plus grande menace.

Lire la suite