La Commission européenne salue le programme de développement durable à l'horizon 2030 de l'ONU

S'il vous plaît partager cette histoire!

L'Agenda 2030, cadre universel permettant à tous les pays de contribuer à l'éradication de la pauvreté et au développement durable de 2030, comprend un ensemble ambitieux d'objectifs de développement durable de 17 et sera adopté aujourd'hui lors d'un sommet spécial des Nations Unies.

Le Agenda pour le développement durable 2030 être adopté aujourd'hui par le les Nations Unies établit un cadre mondial pour éliminer la pauvreté et réaliser le développement durable de 2030, en s'appuyant sur lesObjectifs du Millénaire pour le développement (OMD) adoptés dans 2000. Premier accord mondial établissant un programme d'action universel et exhaustif, le programme 2030 comprend un ensemble ambitieux d'objectifs de développement durable (ODD) et d'objectifs associés à 17, mobilisant tous les pays et toutes les parties prenantes pour atteindre leurs objectifs et influant sur les politiques nationales. L’agenda 169 comprend également le programme des Nations Unies Addis-Abeba Programme d'action adopté en juillet, qui définit les différents moyens nécessaires à la mise en œuvre de l’Agenda 2030, notamment les ressources nationales, les financements privés et l’aide publique au développement (APD).

L’UE a joué un rôle de premier plan dans ce processus depuis le début. Il s’est maintenant engagé à faire avancer ce programme, tant au sein de l’UE (par le biais d’initiatives européennes à venir telles que: entre autres, la stratégie d'économie circulaire qui vise à aborder des modes de production et de consommation plus durables) et à travers les politiques extérieures de l'UE en soutenant les efforts de mise en œuvre dans d'autres pays, en particulier ceux qui en ont le plus besoin.

Premier vice-président Frans Timmermans, responsable du développement durable et dirigeant la délégation de la Commission au nom du président Juncker, a déclaré: «Cet accord est un événement historique et un pas en avant important pour une action mondiale en faveur du développement durable. Je suis fier de dire que depuis le début, l'UE s'est fermement engagée à atteindre un résultat ambitieux, avec un programme universel pour tous les pays, riches comme pauvres, intégrant pleinement les dimensions économiques, sociales et environnementales de la durabilité. Le résultat est une réalisation historique unissant le monde entier autour d'objectifs communs pour un avenir plus durable. Nous sommes déterminés à mettre en œuvre le programme à l'horizon 2030 qui façonnera nos politiques internes et externes, en veillant à ce que l'UE joue pleinement son rôle ».Le sommet des Nations Unies sur l'adoption du nouvel ordre du jour 2030 se tiendra au siège des Nations Unies à New York le mois de septembre prochain et réunira plus de chefs d'État et de gouvernement 25 du monde entier. La Commission européenne est représentée par le premier vice-président FransTimmermans, Haute représentante pour les affaires étrangères et la politique de sécurité / vice-présidente de la Commission Federica Mogherini et commissaire à la coopération internationale et au développement, Neven Mimica.

Contexte

Sur les objectifs du millénaire pour le développement

Les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ont montré que la fixation d'objectifs peut contribuer à des progrès sans précédent dans le monde entier et à l'obtention de résultats remarquables. Ils ont guidé la politique de développement de l'UE pendant les années 15 et l'UE a apporté une contribution majeure à la réalisation de ces objectifs. L’UE et ses États membres sont collectivement les premier donateur au développement du monde de loin, fournissant 58 milliards d’euros en 2014.

Sur le nouvel agenda 2030

L'Agenda 2030 (`` Transformer notre monde: le Programme de développement durable à l'horizon 2030 '') a été approuvé de manière informelle par consensus à l'ONU en août de cette année, et renvoyé à ce sommet pour adoption formelle par l'Assemblée générale. Le Programme d'action d'Addis-Abeba convenu en juillet fait également partie intégrante du Programme 2030 en définissant les outils, les politiques et les ressources qui doivent être mis en place pour garantir sa mise en œuvre.

L'adoption de l'Agenda 2030 marquera l'aboutissement d'un processus triennal inclusif (anciennement connu sous le nom de «programme de développement pour l'après-2015») et qui s'est caractérisé par la participation sans précédent de la société civile et d'autres parties prenantes. Il fait suite aux objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), à la Conférence Rio + 20 des Nations Unies sur le développement durable et aux conférences sur le financement du développement. Il contribuera également aux négociations en cours pour un nouvel accord mondial sur le changement climatique qui sera conclu en décembre à Paris.

Le nouvel agenda 2030 redéfinira la manière dont la communauté internationale travaille de concert pour un engagement mondial en faveur d'un avenir différent pour les peuples et pour la planète - un avenir qui mettra le monde sur la voie du développement durable. Alors que les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) visaient les pays en développement, l’agenda 2030 est le tout premier accord mondial établissant un programme d’action universel et complet qui affectera tous les pays, y compris les politiques intérieures.

Les 17 nouveaux objectifs de développement durable (appelés «ODD») et 169 cibles associées équilibrent les trois dimensions du développement durable - environnementale, sociale et économique - couvrant des domaines tels que la pauvreté, les inégalités, la sécurité alimentaire, la santé, la consommation et la production durables. , croissance, emploi, infrastructures, gestion durable des ressources naturelles, changement climatique, ainsi que l'égalité des sexes, sociétés pacifiques et inclusives, accès à la justice et institutions responsables.

Le nouvel ensemble d'objectifs garantira que le monde continue à respecter les engagements pris dans le cadre des objectifs du Millénaire pour le développement et de Rio, tout en incluant des objectifs pour une série d'autres domaines. Les progrès vers les OMD ont été inégaux dans le monde et tous les objectifs n’ont pas été atteints. Les changements géopolitiques des dernières années 15 ont permis de prendre conscience qu'un ensemble d'objectifs plus universel, nécessitant des solutions intégrées, est désormais plus approprié. Le nouveau programme est beaucoup plus large et s’applique à tous les pays. Cela s'est fait dans le cadre d'un processus participatif sans précédent impliquant des personnes du monde entier.

En tant qu'accord universel, la mise en œuvre du nouvel agenda nécessitera une action de la part de tous les pays. Il s'appuiera sur un partenariat mondial mobilisant l'action des gouvernements et des parties prenantes à tous les niveaux. Ce programme comportera un mécanisme solide de suivi et d’examen, qui permettra de suivre les progrès de sa mise en œuvre et garantira la responsabilité vis-à-vis de nos citoyens. L’une des innovations majeures du programme 2030 est la reconnaissance du fait que la réalisation du développement durable nécessite des progrès simultanés sur trois fronts, les problèmes économiques, sociaux et environnementaux étant traités ensemble de manière intégrée.

Toute la gamme des ressources, nationales et internationales, publiques et privées, sera nécessaire pour une mise en œuvre réussie. Tous les pays devront apporter leur juste part, en tenant compte des niveaux de développement, des contextes nationaux et des capacités. L’appropriation et la responsabilisation nationales seront d’une importance capitale pour la réalisation du programme.

Lire le communiqué de presse complet ici…

S'abonner
Notifier de
invité

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires