Oubliez les marionnettes des politiciens : c'est la technocratie mondiale qui doit être brisée

S'il vous plaît partager cette histoire!
La technocratie ne peut pas être brisée du haut vers le bas. Il doit être rompu de bas en haut, dans les communautés locales où vous vivez. Même si le « système » est orchestré par le haut, toute son expression finit par être locale. Partout dans le monde, les gens commencent à comprendre cela et agissent là où ils vivent. ⁃ Éditeur TN

Il y a eu tellement d'écrits sur le discours «Soul of a Nation» de Joe Biden le 1er septembre que j'ai résisté à l'envie d'intervenir.

En un mot, Biden a déclaré que tous les républicains MAGA étaient des ennemis de l'État et semblait pousser l'Amérique dans la direction d'un régime à parti unique, ce qui est essentiellement ce que nous avons déjà. C'est ce qu'on appelle « l'uniparti ».

Ma préoccupation est que l'attention des gens est trop concentrée sur Biden et Trump et pas assez sur la transformation mondiale radicale qui est en cours, et des discours comme celui que Biden a prononcé le 1er septembre sont destinés à nous distraire et à nous distraire.

Les mondialistes en sont aux dernières étapes d'un plan visant à pousser les États-Unis et le monde dans un nouveau système numérique conçu pour une conformité à près de 100 %. "Personne ne sera laissé pour compte", comme promis par les documents de l'Agenda 2030 des Nations Unies.

Peu importe où vous vous situez sur le spectre politique, vous ne devez pas perdre de vue le fait que Biden n'est rien d'autre qu'une marionnette sur une ficelle prononçant des mots destinés à diviser.

Je dis cela en tant que personne qui n'est pas une pom-pom girl de Trump. Je me suis disputé avec Trump la première fois que je l'ai entendu se vanter d'être le catalyseur du plus grand projet de génocide médical de l'histoire de l'humanité.

Mais détester Biden, c'est un peu comme détester le caissier de votre magasin à grande surface local parce que vous n'aimez pas la politique de retour du magasin.

Ses contrôleurs, les mondialistes de haut niveau, savent qu'ils ne peuvent pas abattre le pays le plus puissant et le plus riche du monde à moins qu'il ne puisse être divisé selon des critères raciaux, politiques, sociaux et religieux. Ils créeront délibérément des crises comme la débâcle des frontières, des vagues de crimes violents et des fusillades de masse, puis utiliseront les médias pour éclairer le public de chaque côté de cette question.

En réalité, le problème n'aurait jamais existé si eux, les prédateurs mondialistes, n'avaient pas ouvert les frontières et n'avaient pas financé des procureurs qui refusent de poursuivre les délinquants violents avec toute la rigueur de la loi.

Mais si votre objectif est de détruire une nation, vous savez que vous devez d'abord détruire sa cohésion sociale.

Ils regardent comment vous vous situez sur ces controverses de leur propre création et vous assignent ensuite à l'une des deux équipes. L'équipe Biden et l'équipe Trump.

Cela rend les choses tellement plus faciles pour eux lorsque nos yeux sont détournés vers ces deux marionnettes qui divisent.

Je ne sais toujours pas si Trump est une marionnette volontaire ou s'il est simplement tombé dans le rôle, mais c'est une marionnette. S'il était un vrai président, exerçant tous les pouvoirs investis dans ce bureau pendant quatre ans, il aurait licencié tous les mondialistes de son équipe, ou ne les aurait jamais embauchés en premier lieu. Mais il s'est entouré de gars comme Bill Barr en tant que procureur général, Christopher Wray en tant que directeur du FBI, son propre gendre Jared Kushner, le général Mark Milley en tant que président des chefs d'état-major interarmées et de nombreux autres mondialistes.

En 72 heures la semaine dernière, ces deux marionnettes, Biden et Trump, s'étaient mutuellement déclarées ennemis de l'État. C'est une première dans l'histoire américaine. Jamais auparavant les deux principales personnalités politiques du pays ne se sont déclarées non seulement fausses, mais aussi des combattants ennemis criminellement coupables méritant la potence.

Ainsi, les mondialistes sont passés maîtres dans l'art de manipuler l'opinion publique à travers une liste de politiciens fantoches qui sont largement détestés par leurs propres populations nationales. Des hommes comme Biden, Trudeau au Canada, Mario Draghi en Italie, Emmanuel Macron en France, Mark Rutte aux Pays-Bas, Jacinda Ardern en Nouvelle-Zélande, ce sont tous des marionnettes du Forum économique mondial, qui fait office de marionnettiste.

La force du système mondialiste en ce moment est qu'il n'a vraiment pas de visage humain contre lequel ses adversaires pourraient se rallier. Il a des marionnettes nationales, mais c'est un système mondial sans leader mondial visible, du moins pas encore. La chose la plus proche de cela serait Klaus Schwab, mais la plupart des Joes moyens ne savent toujours pas qui il est. Et même s'ils le font, ils ne le prendront pas au sérieux parce qu'il est trop vieux et presque caricatural dans son style vilain de livraison.

La tyrannie qui s'abat sur nous sous tant d'angles est difficile à cerner car elle est ancrée dans un système iSun qui est soutenu par les deux partis politiques fantoches aux États-Unis. Ils peuvent s'affronter autant qu'ils veulent, mais quel que soit le parti, ils sont, à quelques exceptions près, tous soutenus par le même système qui traverse la Silicon Valley, Big Pharma, les agences de renseignement et l'establishment militaro-industriel-biomédical.

Ce système peut être décrit comme une technocratie mondiale.

La technocratie est la science de l'ingénierie sociale qui se traduit par une règle par des "experts". Les technocrates détestent les politiciens. Faut-il s'étonner qu'ils les fassent mal paraître partout dans le monde en ce moment ?

Ils veulent que nous détestions nos titulaires de charge politique, perdons confiance dans le système électoral basé sur les machines à voter qu'ils nous fournissent, et ils veulent que nous les considérions comme les sauveurs. Les ingénieurs en logiciel, les bureaucrates non élus, les scientifiques, ce sont les chapeaux blancs qui montent à la rescousse. Les politiciens peuvent être changés comme des chiffons de lavage usagés, mais les technocrates fournissent la base permanente, le ciment qui maintient ensemble l'ordre mondial libéral. Faites-leur confiance, nous dit-on. Faites confiance à la science ! C'est cette ferveur religieuse qui est montée à la tête du Dr Fauci pendant Covid et l'a amené à se déclarer au-dessus de tout questionnement, se vantant "Je suis la science!"

Dans ce système, les oints nous transcendent en tant que simples mortels et exigent notre soumission.

Peu importe que ce soient ces mêmes experts, les technocrates pour la plupart anonymes et sans visage, qui ont conçu le système d'oppression basé sur des boosters sans fin, des verrouillages par fiat et des biopass numériques nécessaires pour entrer dans les espaces publics.

Permettez-moi de vous donner quelques exemples de la façon dont la tyrannie systémique de la technocratie tend la main pour nous toucher de manière beaucoup plus subtile, car si vous ne pouvez pas identifier et rejeter les nombreuses petites incursions, vous n'aurez jamais le courage de rejeter les grandes ceux.

Près de 23,000 XNUMX clients du Colorado équipés de compteurs intelligents se sont inscrits au «programme de récompenses AC» pour récupérer de l'argent sur leurs factures de services publics, mais en retour, ils renoncent au contrôle de leur thermostat domestique. Comme c'est généralement le cas dans ces programmes, on leur a demandé de sacrifier un peu de leur autonomie personnelle pour le « plus grand bien », et étant les larbins obéissants de l'ordre mondial libéral, ils ont sauté sur l'occasion.

Tout pour sauver la planète, non ?

Les outils de la technocratie ont presque toujours un double objectif. Un bon. Un entièrement mauvais. Dans ce cas, la conservation est une bonne chose. Nous ne devrions pas gaspiller. Mais il y a toujours un hic.

Jetez un œil au bref reportage ci-dessous:

C'est ainsi que ces programmes commencent. Ils commencent comme volontaires, avec une incitation offerte, généralement une remise ou un rabais d'un certain type, et cela devient plus tard punitif.

Un monsieur interviewé par la station d'information locale a déclaré "ce n'est pas ce pour quoi nous nous sommes inscrits".

Mais c'est exactement pour cela qu'il s'est engagé. C'est ce à quoi ils veulent que tout le monde soit soumis dans le cadre de la Grande Réinitialisation et de l'agenda climatique radical imposé au monde par Klaus Schwab, Bill Gates, Larry Fink et le reste de la classe des prédateurs mondialistes.

Un autre exemple m'est venu cette semaine d'un ami qui conduit une camionnette Ford F-2022 150. Un jour, il conduisait le long de la route lorsqu'un message s'est affiché sur l'écran de la dashcam, qui disait "Tu es fatigué. S'il vous plaît arrêtez-vous et reposez-vous. »

Il a dit qu'il n'avait fait que bâiller. C'était suffisant pour déclencher la commande de l'intelligence artificielle programmée dans son camion.

J'ai fait des recherches sur le modèle F-150 et, bien sûr, ce modèle est équipé de ce que Ford appelle le Système d'alerte du conducteur. Il est dit que cette fonctionnalité peut être désactivée, mais à quel moment les modèles plus récents n'auront-ils pas d'interrupteur "off" pour cette fonctionnalité ?

Probablement d'ici 2026. C'est à ce moment-là que l'administration Biden a, dans le cadre de sa facture d'infrastructure de 1.2 billion de dollars, exigé que tous les nouveaux véhicules soient équipés d'un coupe-circuit à distance. Ensuite, après deux ou trois avertissements, si vous ne tenez pas compte de la commande qui vous est donnée par l'IA de votre véhicule, le système d'IA sera programmé pour actionner le coupe-circuit et immobiliser votre véhicule.

Voilà à quoi ressemblera la vie dans une technocratie à part entière.

Aucun contrôle sur votre thermostat domestique. Aucun contrôle sur votre véhicule. Aucun contrôle sur votre propre autonomie corporelle, puisque vous serez obligé de faire votre 15e rappel Covid, votre vaccin annuel contre la grippe, votre vaccin contre la pneumonie, etc., et si vous ne pouvez pas prouver que vous êtes « à jour dans vos vaccins, ", il vous sera alors interdit de travailler, d'entrer dans un restaurant ou un pub, le stade de baseball et l'épicerie. Vous pourriez même avoir votre compte bancaire gelé.

Écoutez le Premier ministre canadien Justin Trudeau parler à ses citoyens comme s'ils étaient des enfants dans la vidéo ci-dessous... assurez-vous d'être "à jour sur vos clichés", les gronde-t-il, ou nous devrons vous enfermer à nouveau !

Remarquez ce chiffre que Trudeau a lancé, 90 %. Je ne pense pas que ce soit un chiffre aléatoire. Je pense que c'est ce qu'ils doivent accomplir pour mettre en œuvre la Grande Réinitialisation.

Alors ne vous laissez pas trop distraire par le dernier discours exaspérant de Biden ou par l'arrogance incendiaire de Trudeau. C'est juste pour détourner les yeux du véritable ennemi.

L'ennemi est le système. Optez-vous-en à chaque moment où cela touche votre vie et vous resterez indépendamment libre d'un système mondial piloté par l'IA qui cherche à asservir.

Ils ne peuvent conclure l'affaire sur ce système bestial que si suffisamment de personnes y entrent volontairement. Ils semblent tirer à 90%. S'ils peuvent atteindre 90% de conformité, ils pensent qu'ils peuvent gérer les 10% restants en leur offrant des conditions très dures - rejoindre le système ou être emmenés dans les camps de rééducation.

La bonne nouvelle est que ce combat n'est pas terminé. Ils ne sont même pas proches de 90 % de conformité. La mauvaise nouvelle est qu'ils mettront tout en œuvre pour y arriver. Cela signifie l'éclairage continu au gaz, divisant, incitant, poussant, punissant le bien et récompensant le mal dans toute la société.

Jésus a dit que dans les derniers jours, ce sera « comme les jours de Noé », où la culture dominante se concentre continuellement sur rien d'autre que le mal. Et ces fervents chrétiens qui identifient et réprimandent les méchants seront eux-mêmes étiquetés comme mauvais.

Cela nécessitera une force spirituelle d'endurance comme nous n'en avons jamais eu besoin auparavant.

Il est temps de devenir sérieux. Ne laissons aucun politicien bouffon nous distraire avec une rhétorique bizarre, des images haineuses ou quoi que ce soit d'autre. C'est l'heure du jeu. Nous ne pouvons pas nous permettre d'être distraits. Nous devons être concentrés au laser sur la résistance au système mondialiste à tous ses nombreux points de pression.

Achetez chez des détaillants indépendants locaux, achetez de la viande, des œufs et des produits auprès des agriculteurs locaux, utilisez autant que possible de l'argent liquide, annulez Netflix, Disney et d'autres abonnements avec des entités «réveillées» qui corrompent notre jeunesse. Rejeter le masquage et le vaxxing. Obtenez votre argent de ces énormes sociétés de gestion de fonds comme BlackRock, Vanguard et Statestreet.

Si vous avez une histoire à partager sur la façon dont vous avez subi des pressions pour vous soumettre au système de la bête technocratique mais avez résisté, veuillez partager dans les commentaires.

Lire l'histoire complète ici…

À propos de l’auteur

Patrick Wood
Patrick Wood est un expert de premier plan et critique sur le développement durable, l'économie verte, l'Agenda 21, l'Agenda 2030 et la technocratie historique. Il est l'auteur de Technocracy Rising: The Trojan Horse of Global Transformation (2015) et co-auteur de Trilaterals Over Washington, Volumes I and II (1978-1980) avec le regretté Antony C. Sutton.
S'abonner
Notifier de
invité

7 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

[…] Cliquez sur ce lien pour la source originale de cet article. Auteur : Leo Hohmann […]

BRUCE CAIN

En 2019, je suis à peu près certain que la députée Debbie Dingell m'a fait virer d'un groupe FB que j'ai modéré après avoir contesté la sécurité des véhicules électriques et des voitures autonomes : en partie à cause du besoin de millions d'antennes 5G pour diriger les voitures autonomes. Avec les fuites les plus récentes – que l'administration Biden a utilisé Big Tech pour la censure – il semble évident que c'est ce qui s'est passé.
https://brucecain.substack.com/p/the-great-awakening-the-emerging

Blaise Vanne

Oui, Trump a été joué par les vils Kushner, Milley, etc. Et Trudeau - le cousin de ma femme était sa nounou - me dégoûte, y compris sa corruption de WE et SNC Lavalin. Pour ceux qui ne connaissent pas la semaine même, le conservateur, O'Toole, avait en fait plus de votes populaires que Trudeau, mais moins de sièges. Ensuite, l'ignoble, arrogant, dégoûtant, corrompu et devenu professeur de théâtre, le Premier ministre Trudeau, s'est allié au NPD d'extrême gauche pour former le gouvernement. J'ai BEAUCOUP d'espoir soit Pierre Poilievre, mon député, soit la Jamaïcaine Leslyn Lewis (et si vous ne votez pas pour elle, mais plutôt pour Trudeau, vous êtes un... Lire la suite »

Blaise Vanne

"rejoindre le système ou se faire transporter dans les camps de rééducation.

Ouais, c'était le pari que la génération précédente de fasco-marxistes, Staline et Hitler ont essayé. Comment ça s'est passé. À toi, Justin. Et ton père était nul aussi

KarenB

UN AUTRE article absolument excellent de Leo Hohmann. Ils sont passés maîtres dans l'art de détourner notre attention. Je partagerai sur mon Substack. Merci Patrick pour le partage de cet article car même si je me suis inscrit sur le site de Leo ses newletters ne me parviennent pas. Nous avons tous les deux tout essayé pour résoudre ce problème et il semble que d'autres aient le même problème. Donc, à moins que quelqu'un d'autre ne publie ses articles, je ne les vois pas. Je le regarde sur Brannon Howse et c'est généralement quand il publie un nouvel article à la mode et je vais aussi les chercher.

[…] Source Technocracy News septembre […]

Laura

J'envoie ceci parce qu'il est facile pour beaucoup de comprendre le contrôle des mondialistes sur les dirigeants politiques jusqu'au niveau des États. Nous sommes tous réprimés par les principaux médias et expulsés de Twitter et d'autres plateformes sociales pour avoir pris la parole, y compris YouTube. Des plateformes de médias alternatifs ont émergé pour faire connaître la vérité et réveiller les masses endormies. La plupart ne le verront jamais. (aveuglé aux mauvais agendas comme l'enseignent les paraboles du N. Test.) croyant aux mensonges.