La guerre totale contre la liberté d'expression lancée par les Nations Unies

UNWikimedia Commons
S'il vous plaît partager cette histoire!
Prouvant le fait que l'assaut contre la liberté d'expression est motivé par la technocratie, les Nations Unies ont ouvertement rejoint la mêlée au nom du développement durable, de l'Agenda 2030, du nouvel agenda urbain, etc.

En janvier, le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, chargé son conseiller spécial pour la prévention du génocide, Adama Dieng, pour «présenter un plan d'action mondial contre les discours de haine et les crimes de haine de manière accélérée». S'exprimant lors d'une conférence de presse sur les défis de l'ONU pour 2019, Guterres maintenu, «Le plus grand défi auquel les gouvernements et les institutions sont confrontés aujourd'hui est de montrer que nous nous soucions de nous - et de mobiliser des solutions qui répondent aux peurs et aux angoisses des gens par des réponses…»

Guterres a semblé suggérer que l’une de ces réponses consiste à empêcher la liberté de parole.

«Nous devons impliquer chaque segment de la société dans la bataille pour les valeurs auxquelles notre monde est confronté aujourd'hui - et, en particulier, lutter contre la montée du discours de haine, de la xénophobie et de l'intolérance. Nous entendons des échos troublants et haineux d'époques révolues »Guterres a affirmé Valérie Plante., «Les points de vue empoisonnés pénètrent dans les débats politiques et polluent le courant dominant. N'oublions jamais les leçons des années 1930. Les discours de haine et les crimes de haine sont des menaces directes pour les droits de l'homme… »

Guterres a ajouté: «Les mots ne suffisent pas. Nous devons être efficaces à la fois pour affirmer nos valeurs universelles et pour nous attaquer aux causes profondes de la peur, de la méfiance, de l'anxiété et de la colère. C'est la clé pour amener les gens à défendre ces valeurs qui sont aujourd'hui si gravement menacées ».

En d'autres termes, oubliez tout sur le libre échange des idées: l'ONU a le sentiment que ses «valeurs» sont menacées et ceux qui critiquent ces valeurs doivent donc être fermés. Non seulement cela, mais - de manière malhonnête - l'ONU compare la dissidence de ses agendas avec la montée du fascisme et du nazisme dans les années 1930.

Le plan d'action dont Guterres a parlé en janvier est maintenant prêt. En juin 18, Guterres présenté le Stratégie et Plan d'action sur le discours de haine des Nations Unies:

«Le discours de haine est… une attaque contre la tolérance, l'inclusion, la diversité et l'essence même de nos normes et principes relatifs aux droits de l'homme», Guterres a affirmé Valérie Plante.. Il a aussi écrit dans un article sur le sujet, «A ceux qui insistent pour utiliser la peur pour diviser les communautés, il faut dire: la diversité est une richesse, jamais une menace… Nous ne devons jamais oublier, après tout, que chacun de nous est un« autre »à quelqu'un quelque part".

Selon Au plan d'action, «La haine s'installe dans le courant dominant - dans les démocraties libérales comme dans les systèmes autoritaires. Et à chaque rupture de norme, les piliers de notre humanité commune sont affaiblis ». L'ONU voit pour elle-même un rôle crucial: «Par principe, les Nations Unies doivent affronter le discours de haine à chaque tournant. Le silence peut signaler l'indifférence au sectarisme et à l'intolérance… ».

Naturellement, l'ONU assure à tout le monde que «S'attaquer aux discours de haine ne signifie pas limiter ou interdire la liberté d'expression. Cela signifie empêcher que le discours de haine ne dégénère en quelque chose de plus dangereux, en particulier l'incitation à la discrimination, à l'hostilité et à la violence, ce qui est interdit par le droit international ».

Sauf que l'ONU cherche définitivement à limiter la liberté d'expression, en particulier celle qui remet en question les agendas de l'ONU. Cela était évident en ce qui concerne la Pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière dans lequel il était explicitement A déclaréque le financement public des «médias qui encouragent systématiquement l’intolérance, la xénophobie, le racisme et d’autres formes de discrimination à l’égard des migrants» devrait cesser.

Contrairement au Pacte mondial sur la migration de l'ONU, le plan d'action de l'ONU contre le discours de haine   contiennent une définition de ce que l'ONU considère comme de la «haine» et il se trouve que définitions les plus larges et les plus vagues possible:

«Tout type de communication verbale, écrite ou comportementale, qui attaque ou utilise un langage péjoratif ou discriminatoire en se référant à une personne ou à un groupe sur la base de qui ils sont, en d’autres termes, sur la base de leur religion, ethnicité, nationalité, race , couleur, ascendance, sexe ou autre facteur d'identité ». Avec une définition aussi large que celle-ci, tout discours pourrait être qualifié de «haine».

Le plan d’action «vise à donner à l’ONU la possibilité et les ressources nécessaires pour lutter contre le discours de haine, qui constitue une menace pour les principes, les valeurs et les programmes des Nations Unies. Les mesures prises seront conformes aux normes et règles internationales relatives aux droits de l’homme, en particulier au droit à la liberté d’opinion et d’expression. Les objectifs sont doubles: renforcer les efforts des Nations Unies pour s'attaquer aux causes profondes et aux moteurs du discours de haine [et] permettre des réponses efficaces des Nations Unies à l'impact du discours de haine sur les sociétés ».

L'ONU indique clairement dans le plan qu'elle «mettra en œuvre des actions aux niveaux mondial et national, et renforcera la coopération interne entre les entités pertinentes des Nations Unies» pour lutter contre le discours de haine. Elle considère que «lutter contre le discours de haine est la responsabilité de tous - gouvernements, sociétés, secteur privé» et envisage «une nouvelle génération de citoyens numériques, habilités à reconnaître, rejeter et résister au discours de haine». Quel nouveau monde courageux.

Lire l'histoire complète ici…

S'abonner
Notifier de
invité

22 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Michael J

Alors, tous les résultats de recherche du GIEC devraient être interdits car ils répandent la peur.

Brian Steere

La nature de cette bête est une attaque contre la communication elle-même - en tant que mensonge et père de celle-ci. Lisez tout à l'envers et il se révèle à chaque tour de phrase. Le faux sentiment de soi ET la tentative réactive de l'ajuster à la fois actionnent la peur et la «réponse» comme un moyen d'exclure la conscience de l'amour maintenant. Donc, posséder notre peur plutôt que d'appeler à l'inconscience est la volonté de la regarder et d'aller au-delà de ce que nous pensions être pour notre véritable besoin. Méfiez-vous de l'incitation ou de l'appât à la réaction polarisée et à sa fausse identité... Lire la suite »

Brian Steere

PS - merci pour la boîte de commentaires. Le déni de notre voix appelle la volonté de laisser un vrai avec-ness révéler une valeur véritablement partagée remplacer le faux.

badbib

Il a dit que mon commentaire devait être approuvé par un modérateur. Alors, comment savez-vous que tout le monde a son opinion partagée?

Patrick Wood

Vous ne savez pas, cependant, presque tous les commentaires sont approuvés. Le spam, les menaces, les trolls évidents, les grossièretés et les suggestions de comportement illégal ne sont pas autorisés.

Tom

Ce qui suggère à long terme que le Dialogue de l'ONU avec l'humanité s'est censuré des communications sérieuses.

Pourquoi quelqu'un écouterait-il le bruit de quelqu'un qui s'est bâillonné avec la pseudo science et l'exactitude politique. C'est comme conduire sur une autoroute avec les mains attachées dans le dos, les pieds enfoncés sous vous derrière et les yeux bandés.

Des yeux qui ne voient pas et des oreilles qui n'entendent pas sont le moteur du programme mondialiste de l'ONU.

C’est un combat spirituel qui vise et omet la primauté du droit de la vérité, de la vie et des cultures occidentales.

RonH

Debout contre eux maintenant ou perdez à jamais votre liberté d'expression. Ensuite, les autres libertés tombent comme des dominos si vous leur permettez d’étouffer notre liberté d’expression.

ms berry

Sa charia

Forearmed

Discussion? Ce n'est pas une discussion mon ami. Nous n'avons pas l'intention de discuter de quoi que ce soit avec l'ONU. Nous le disons carrément que vous fuquez avec nous en américain et vous constaterez que nous avons vraiment une arme derrière chaque brin d'herbe.

Donc, tous les hystériques qui croient réellement que l'ONU peut nous faire n'importe quoi, feraient mieux de sortir la tête, car nous avons besoin que tout le monde réfléchisse et soit attentif à la possibilité des cadeaux de l'ONU, afin que nous puissions aller les désarmer à la pointe des armes.

Jeff Martin

Le problème est qu'ILS sont ceux qui causent toute la haine, le mécontentement et la peur. Ils ne peuvent tout simplement pas laisser les gens se débrouiller seuls. Ils doivent injecter le totalitarisme et le communisme dans tout ce qu'ils font. Ils ne savent tout simplement pas de quoi ils parlent. C'est une logique inverse.

Trainman6

C'est un mensonge de l'enfer lui-même, écrasez les gens qui croient en Christ en tant que Dieu et laissez l'Islam abattre et mentir pour faire avancer leurs programmes de domination mondiale. Réveiller les gens!!

EWM

«La vérité: l'arme la plus meurtrière jamais découverte par l'humanité. Capable de détruire des ensembles perceptifs entiers, des cultures et des réalités. Interdit par tous les gouvernements du monde entier. La possession est normalement passible de la peine de mort. » ~ John Gilmore

Elle

Excellente citation.

Elle

«Cela signifie empêcher que le discours de haine ne dégénère en quelque chose de plus dangereux, en particulier l'incitation à la discrimination, à l'hostilité et à la violence, ce qui est INTERDIT PAR LE DROIT INTERNATIONAL. Encore une fois, les mensonges comme des vérités ET! Menace, menace, menace-menace, menace, menace. Oui. Comme cet article de l'ONU lit, tout ce qui est parlé / écrit peut être appelé discours de haine. Il déclare trop clairement - ARRÊTEZ LA LIBERTÉ DE PAROLE à tout prix. Comment? Définissez toutes les opinions dissidentes comme «discours de haine», la nouvelle phase fourre-tout de l'ONU pour la «sécurité nationale américaine». Pourquoi? Pour réduire toute dissidence et conserver le contrôle de l'esprit de l'humanité. Coût de l'échec - la planète. Partout dans le monde, les humains sont en communication aujourd'hui comme jamais auparavant. Par conséquent, dans... Lire la suite »

badbob

Puisque l'ONU n'a jamais mis fin à un génocide, elle n'a jamais mis fin à une guerre et n'a empêché quiconque d'affamer le meilleur plan d'action, ce qui aurait pour effet de pousser ces mondialistes à la porte et de loger certains de nos sans-abri dans leur quartier général. L'argent que nous économiserions et l'indépendance que nous aurions gagnée nous permettait de redoubler d'efforts pour expulser la Réserve fédérale avant que le dollar ne soit plus que rien.

Patricia P Tursi

Quand j'ai essayé d'accéder à l'article complet… .il n'était pas disponible… .ha

Patrick Wood

Corrigé - Merci!