L'armée monte un laser haute puissance sur l'héliocoptère Apache

laserRaytheon et le bureau de gestion du programme Apache de l'armée américaine, en collaboration avec le Commandement des opérations spéciales des États-Unis, ont récemment terminé avec succès un test en vol d'un système laser à haute énergie embarqué sur un Apache AH-64 à White Sands Missile Range, au Nouveau-Mexique. Cette démonstration marque la première fois qu’un système laser entièrement intégré a réussi à tirer sur une cible d’un aéronef à voilure tournante et à tirer sur une grande variété de régimes de vol, d’altitudes et de vitesses de l’air. Photo gracieuseté de l'armée américaine (PRNewsfoto / Raytheon Company)
S'il vous plaît partager cette histoire!

Les lasers abondent dans les applications militaires et ont été montés sur des camions, des navires, des avions et maintenant des hélicoptères. Ce sont des technocrates qui s’étonnent comme ils inventent et créent parce qu’ils le peuvent.  Éditeur TN

Le Commandement des opérations spéciales des États-Unis vient de tester un laser à haute énergie sur l'hélicoptère d'attaque AH-64 Apache, marquant la première fois qu'une telle arme a été déployée à bord d'un avion à voilure tournante.

Selon la un communiqué de presse de la société de défense Raytheon, le test a été un succès complet «en fournissant des preuves expérimentales solides de la faisabilité de la performance du capteur de ciblage multibande à haute résolution et de la propagation du faisceau prenant en charge la capacité laser haute énergie pour la mission d’attaque à voilure tournante».

«Cette collecte de données montre que nous sommes sur la bonne voie. En combinant des capteurs éprouvés au combat, tels que le MTS, et de multiples technologies laser, nous pouvons apporter cette capacité sur le champ de bataille le plus tôt possible », a déclaré le vice-président de Advanced Concept and Technologies de Raytheon Space & Airborne Systems, Art Morrish, cité par le communiqué. .

Matthew Ketner, chef de branche de la Direction des contrôles et de l’intégration des lasers de haute énergie au centre de la guerre de surface navale de la division Dahlgren, en Virginie, montre les effets des impacts laser sur les matériaux lors de Lab Day au Pentagone, mai 18, 2017. (Crédit photo: M. David Vergun (Service de presse de l'Armée)

 L'Apache a utilisé un HEL associé à une version du système de ciblage multi-spectral de Raytheon, qui combinait des capteurs électro-optiques et infrarouges, contre un certain nombre de cibles. Les données de ce test seront utilisées pour les futurs systèmes HEL pour relever les défis uniques qui découlent de leur installation sur des aéronefs à voilure tournante, y compris les effets des vibrations, du lavage par le bas et de la poussière.

L'Apache a eu des systèmes laser depuis son entrée en service en 1984, mais les lasers étaient des systèmes de faible puissance qui sont utilisés pour guider les missiles air-sol AGM-114 Hellfire. Un HEL aura la capacité de détruire des cibles.

Une libération de l'armée notée que le service a également testé des lasers sur le camion tactique à mobilité étendue lourde en avril 2016 et le Stryker en février et mars derniers. Dans les deux cas, les lasers ont abattu un certain nombre de véhicules aériens sans pilote. La Marine a un laser à bord de l'USS Ponce (AFSB (I) 15, anciennement LPD 15), qui opère actuellement dans le golfe Persique.

 

Lire l'histoire complète ici…

S'abonner
Notifier de
invité

1 Commentaire
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Kirby

Assez impressionnant pour le moment, mais il ne faudra pas longtemps avant que nos ennemis aient volé ou simplement reçu cette technologie. Comme pour de nombreux autres systèmes de satellites et d'armes avancés, les entreprises qui les sous-tendent cherchent un angle leur permettant de s'enrichir en vendant la technologie. C'est juste une question de temps. Les contribuables américains paient beaucoup de temps en subventions à ces entreprises, mais c'est presque un entonnoir ouvert vers ceux qui le voleraient, l'achèteraient ou paieraient secrètement un employé de l'une de ces entreprises pour nous vendre. Quant à la déclaration indiquant... Lire la suite »