Au milieu de la crise, le New Deal vert serait la réponse

NEWSIS / PRESSE ASSOCIÉE
S'il vous plaît partager cette histoire!
Quelle que soit la crise qui se présente, la solution sera toujours le développement durable, alias la technocratie, qui prouve que la technocratie est la fin du jeu après la disparition du capitalisme et de la libre entreprise. ⁃ Éditeur TN

Si vous ressentez un sentiment de malaise apocalyptique croissant lorsque vous vous lavez les mains et chantez «Joyeux anniversaire» pour la huitième fois ce matin, vous n'êtes pas seul.

Il est parfaitement possible qu'avant 2020 soit à moitié terminée, nous serons dans une récession mondiale exacerbée par une pandémie et un krach pétrolier. Et tout se joue dans le contexte d'une urgence climatique qui se déroule à une vitesse terrifiante, que ce soit en première page ou non.

Mais alors que les marchés boursiers oscillent entre la peur et la cupidité, certains d'entre nous se retrouvent à ricocher de la peur à l'espoir. (Et encore une fois.)

Au-delà du paquet économique initial de cette semaine, il est tout à fait possible que le gouvernement Trudeau devra bientôt intensifier ses efforts de relance économique, peut-être même plus qu'il y a dix ans.

Et tandis que le président américain Donald Trump saisit ce moment de crise pour renflouer ses amis milliardaires dans des industries non durables, le premier ministre Justin Trudeau - préparant un budget et recherchant une mission unificatrice de second mandat - pourrait et devrait plutôt renflouer les gens et la planète.

En fait, la réponse à cette période de crises convergentes est une occasion unique pour le gouvernement fédéral d'amorcer une réinitialisation de notre économie et de notre société, de mettre le Canada sur la voie de zéro émission et d'apporter des avantages matériels immédiats et des services publics universels améliorés du 21e siècle pour tous - en donnant la priorité aux communautés autochtones, racialisées et ouvrières - c'est-à-dire aux personnes qui en ont le plus besoin.

En d'autres termes, c'est le moment idéal pour le Canada de lancer la décennie du Green New Deal, une vision radicale lancée à l'échelle nationale le printemps dernier par plus de 150 organisations du climat et de la justice sociale, s'appuyant sur l'élan au sud de la frontière de la députée américaine Alexandria Ocasio -Cortez et le mouvement climatique Sunrise. Essentiellement, il recommande un investissement public sans précédent dans une transition fondée sur la justice qui crée un grand nombre d'emplois bien rémunérés (de préférence syndiqués), résout nos crises dans le logement, les infrastructures en ruine, la santé et l'éducation, le transport inadéquat et les profondes inégalités. Ce type d'investissement public élargirait considérablement l'assiette fiscale et stabiliserait en même temps l'économie.

Nous savons que cela peut se faire au Canada. Pendant la Seconde Guerre mondiale, sous la direction de nul autre que «ministre de tout» CD Howe, ce pays a créé 28 nouvelles sociétés d'État pour gérer tous les aspects de l'effort de guerre. C'est le niveau d'engagement dont nous avons besoin pour passer rapidement à une économie plus sûre et plus équitable pour le climat.

Et nous avons certainement les ressources pour le faire.

Comme le disait récemment un éditorial du Globe and Mail, le Canada «peut déployer des mesures de relance budgétaire valant des dizaines, voire des centaines de milliards de dollars, si nécessaire. Et il peut emprunter aux taux d'intérêt les plus bas de l'histoire de l'humanité, qu'il peut emprunter pendant des décennies. »

Au milieu de toutes ces catastrophes terrifiantes et convergentes, c'est peut-être la plus grande opportunité - briser les entraves de la pensée d'austérité et voir le potentiel pour le gouvernement de faire de grandes choses, comme réellement mener une réponse démocratique et inclusive à l'urgence climatique à la la vitesse et l'échelle dont la science et la justice ont besoin.

Lire l'histoire complète ici…

S’abonner
Notifier de
invité
4 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
WILLIAM FORTUNE

Il est temps pour le peuple de RÉVOLTER - parler de la loi sur la peine de mort politique pour les politiciens qui poussent les gens à travailler à mort. Et les boycotts pour mettre fin à la carrière d'écrivains, d'avocats et de bureaucrates qui promeuvent les énergies renouvelables et les taxes carbone. Il y a suffisamment de combustible nucléaire usé, du combustible qui peut encore être extrait et dans l'océan pour alimenter le monde entier «pour toujours», «pour toujours et à jamais»! Et si la matière nucléaire n'est pas utilisée dans les réacteurs à sel fondu (MSR) et les réacteurs à ondes progressives (TWR), tout se transformera en plomb. Il y a environ 10 entreprises qui ont conçu des MSR, certaines... Lire la suite »

juste dire

Le maire de l'État de l'Oregon a signé par décret un projet de loi sur le plafonnement et l'échange, même s'il a été vivement contesté. Peu importe ce que nous voulons, ils vont faire ce qu'ils veulent et vous ne pouvez pas les arrêter, eh bien c'est ainsi qu'ils agissent comme des enfants stupides et stupides.

Yeux noirs

Il est temps de se lever, l'Amérique. Les communistes viennent pour vous enlever vos biens, vos biens et votre indépendance.
Mais d'abord, ils viennent après vos armes.

N'acceptez pas cette règle dictatoriale. Rejetez-les tous en étant courageux et pour sauver votre état et la République.

Yeux noirs

"Pour conquérir une nation, d'abord désarmer ses citoyens." Adolf Hitler.

Ne les laissez pas emporter vos armes.