Le procureur général de Biden « arme » le DoJ contre les parents dissidents en réponse à la demande de la National School Boards Association

Paul Hennessy / SOPA Images / LightRocket via Getty Images
S'il vous plaît partager cette histoire!
Juste un jour après que la NSBA a demandé une protection des forces de l'ordre fédérales contre les parents qui sont en colère contre les conseils scolaires au sujet des mandats de masque et de vaccin, le MJ accepte de «protéger». Il s'agit d'un effort flagrant et coordonné pour faire taire la liberté d'expression et l'opposition politique des parents dissidents.

La NSBA n'est pas une organisation gouvernementale ! C'est plutôt une ONG du secteur privé à but non lucratif, et pourtant c'est un instrument qui arme le gouvernement fédéral contre les citoyens. Le site Web de la NSBA indique très clairement que :

La NSBA est une organisation à but non lucratif. L'ordre du jour des politiques publiques est déterminé par une assemblée des délégués composée de membres des conseils scolaires locaux qui représentent leurs associations nationales de conseils scolaires. Le Conseil d'administration traduit cette politique en actes.

De plus, son site Web montre comment il fait avancer les choses à travers un essaim d'autres ONG :

La NSBA et nos membres utilisent nos ressources, y compris le Centre d'éducation publique (CPE), la Conférence des associations d'État du personnel législatif (CSALS), Conseil des avocats scolaires (COSA), Conseil des commissions scolaires urbaines (CUBE), Réseau des relations fédérales (FRN), Réseau des amis de l'éducation publique (FPE), Conseil national des Indiens d'Amérique et des autochtones de l'Alaska des membres du conseil scolaire (AIA), Conseil national noir des membres du conseil scolaire (NBC), Conseil national hispanique des membres du conseil scolaire (NHC), et le Centre national d'action des commissions scolaires (NSBAC) pour remplir notre mission.

Qu'est-ce qui donne à ces technocrates non élus et irresponsables le droit de se mêler des politiques nationales d'éducation ou d'application de la loi ? Absolument rien.

Les parents devraient exiger que leur conseil scolaire local démissionne immédiatement de leur adhésion à la NSBA et cesse de dépenser de l'argent pour soutenir ces pirates de l'éducation. Éditeur TN

Un jour après un Le conseil scolaire de Caroline du Nord a adopté une politique qui disciplinerait ou licencierait les enseignants s'ils intégraient la théorie critique de la race (CRT) dans leur enseignement de l'histoire des États-Unis, Rapports d'Ivan Pentchoukov d'Epoch Times que le procureur général Merrick Garland a annoncé le 4 octobre une effort concentré pour cibler toute menace de violence, d'intimidation et de harcèlement par parents envers le personnel scolaire.

Les annonce aussi survient quelques jours après qu'une association nationale de commissions scolaires a demandé à l'administration Biden de prendre des "mesures extraordinaires" pour prévenir les menaces présumées contre le personnel de l'école que l'association a affirmé Valérie Plante. venait de parents qui s'opposent aux mandats de masque et à l'enseignement de la théorie critique de la race.

Garland a demandé au FBI et aux avocats américains dans les 30 prochains jours de convoquer des réunions avec les dirigeants fédéraux, étatiques et locaux dans les 30 jours pour "faciliter la discussion sur les stratégies de lutte contre les menaces contre les administrateurs scolaires, les membres du conseil d'administration, les enseignants et le personnel", selon à une lettre (pdf) le procureur général a envoyé lundi à tous les procureurs américains, le directeur du FBI, le directeur du bureau exécutif des procureurs américains et le procureur général adjoint du MJla division criminelle de.

Selon le DOJ, d'autres efforts seront déployés dans les prochains jours, y compris un groupe de travail qui déterminera comment utiliser les ressources fédérales pour poursuivre les parents contrevenants. ainsi que comment conseiller les entités étatiques sur les poursuites dans les cas où aucune loi fédérale n'est enfreinte. Le ministère de la Justice fournira également une formation au personnel de l'école sur la façon de signaler les menaces des parents et de préserver les preuves pour faciliter les enquêtes et les poursuites.

"Ces derniers mois, il y a eu une augmentation inquiétante du harcèlement, de l'intimidation et des menaces de violence contre les administrateurs scolaires, les membres du conseil d'administration, les enseignants et le personnel qui participent au travail vital de gestion des écoles publiques de notre pays", a écrit Garland.

« Bien qu'un débat animé sur des questions politiques soit protégé par notre Constitution, cette protection ne s'étend pas aux menaces de violence ou aux efforts visant à intimider les individus en fonction de leurs opinions. »

Les commissions scolaires à travers le pays sont de plus en plus devenues une arène pour des débats houleux sur la culture, la politique et la santé. Les groupes de parents ont intensifié la pression sur les conseils d'administration concernant l'enseignement de la théorie critique de la race et l'imposition de mandats de masque. Le débat est fortement divisé selon des lignes politiques, les démocrates étant largement en faveur de la théorie critique de la race et des mandats de masque, et les républicains s'opposant aux deux.

Le montant et la gravité des menaces contre les fonctionnaires ne sont pas connus, mais La lettre de Garland suggère que le phénomène est répandu.

Déclaration complète d'AG Garland (avec nos pensées):

MÉMORANDUM POUR LE DIRECTEUR, BUREAU FÉDÉRAL D'ENQUÊTE; DIRECTEUR, BUREAU EXÉCUTIF POUR LES PROCUREURS AMÉRICAINS PROCUREUR GÉNÉRAL ADJOINT, DIVISION CRIMINELLE PROCUREURS DES ÉTATS-UNIS

DE : LE PROCUREUR GÉNÉRAL

OBJET : PARTENARIAT ENTRE LES APPLICATIONS DE LA LOI FÉDÉRALE, DES ÉTATS, LOCALES, TRIBALES ET TERRITORIALES POUR LUTTER CONTRE LES MENACES CONTRE LES ADMINISTRATEURS DES ÉCOLES, LES MEMBRES DU CONSEIL, LES ENSEIGNANTS ET LE PERSONNEL

Ces derniers mois, il y a eu un pic inquiétant de harcèlement, d'intimidation et de menaces de violence contre les administrateurs scolaires, les membres du conseil d'administration, les enseignants et le personnel qui participent au travail vital de gestion des écoles publiques de notre pays. Bien qu'un débat animé sur des questions politiques soit protégé par notre Constitution, cette protection ne s'étend pas aux menaces de violence ou aux efforts visant à intimider les individus en fonction de leurs opinions.

[ZH : Mais intimider les parents qui osent penser que les pères fondateurs de la nation et les documents fondateurs ne sont en fait pas systématiquement racistes et ne veulent pas que leurs enfants apprennent que c'est le cas ?]

Les menaces contre les fonctionnaires ne sont pas seulement illégales, elles vont à l'encontre des valeurs fondamentales de notre pays. Ceux qui consacrent leur temps et leur énergie à s'assurer que nos enfants reçoivent une éducation appropriée dans un environnement sûr méritent de pouvoir faire leur travail sans craindre pour leur sécurité.

[ZH : Le « dévouement » à une « éducation appropriée » est admirable ; l'endoctrinement dans le marxisme n'est pas]

Le Ministère prend ces incidents au sérieux et s'engage à utiliser son autorité et ses ressources pour décourager ces menaces, les identifier lorsqu'elles se produisent et les poursuivre le cas échéant. Dans les prochains jours, le Ministère annoncera une série de mesures destinées à faire face à la montée des comportements criminels envers le personnel scolaire.

[ZH : Quel est exactement le crime ?]

La coordination et le partenariat avec les forces de l'ordre locales sont essentiels à la mise en œuvre de ces mesures au profit des près de 14,000 30 districts scolaires publics de notre pays. À cette fin, je demande au Federal Bureau of Investigation, en collaboration avec chaque procureur des États-Unis, de convoquer des réunions avec les dirigeants fédéraux, étatiques, locaux, tribaux et territoriaux dans chaque district judiciaire fédéral dans les XNUMX jours suivant la publication de ce mémorandum. Ces réunions faciliteront la discussion sur les stratégies de lutte contre les menaces contre les administrateurs scolaires, les membres du conseil d'administration, les enseignants et le personnel, et ouvriront des voies de communication dédiées pour le signalement, l'évaluation et la réponse aux menaces.

[ZH: Nous nous demandons combien de responsables locaux de l'application des lois, tout en surveillant activement les contrevenants aux passeports vaccinaux et les refus de masques, accepteront d'appliquer ces nouvelles lois pour protéger les personnes mêmes qui prêchent que le racisme systémique américain commence par les hommes ( et femmes) en bleu ?]

Le Département est inébranlable dans son engagement à protéger toutes les personnes aux États-Unis contre la violence, les menaces de violence et d'autres formes d'intimidation et de harcèlement.

[ZH : Vraisemblablement, l'intimidation et le harcèlement émotionnel des jeunes garçons et filles blancs pour leur « blancheur », leurs privilèges et leur racisme systémique dépassent cette « protection » ?]

Comme Chris Rufo (@RealChrisRufo) a tweeté : "L'administration Biden réoriente rapidement les forces de l'ordre fédérales pour cibler l'opposition politique."

Rufo poursuit en notant que :

« Ni la note du procureur général ni le communiqué de presse complet du ministère de la Justice ne mentionnent de menace significative et crédible. Il s'agit d'une tactique de suppression flagrante, conçue pour dissuader les citoyens de participer au processus démocratique dans les commissions scolaires."

Lire l'histoire complète ici…

À propos de l’auteur

Patrick Wood
Patrick Wood est un expert de premier plan et critique sur le développement durable, l'économie verte, l'Agenda 21, l'Agenda 2030 et la technocratie historique. Il est l'auteur de Technocracy Rising: The Trojan Horse of Global Transformation (2015) et co-auteur de Trilaterals Over Washington, Volumes I and II (1978-1980) avec le regretté Antony C. Sutton.
S'abonner
Notifier de
invité

2 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
DawnieR

Impressionnant!! Pourtant, quelque chose d'AUTRE, qui se retournera complètement contre les Psychopathic LibTards. Maintenant, ENCORE PLUS SE RÉVEILLE !! Gardez les « hits » à venir, LibTards !! Vous réveillez les gens tellement plus vite qu'Alex Jones (et al) ne l'a JAMAIS fait ! lolololol

Et j'adore dire ça………
« ALEX…..JONES…..ÉTAIT….VRAI !!! »

Elle

« … La lettre de Garland suggère que le phénomène est répandu. C'est la phrase clé. SI et je veux dire SI il y a une quelconque crédibilité à la déclaration, cela signifie que les NORMIES se réveillent ! Bien pour eux! Ne vous laissez pas intimider par les hommes lynchés des ONG de l'administration Biden. Ils n'ont AUCUNE autorité et AUCUNE loi derrière eux. Retirez votre enfant des établissements publics et de l'école à domicile. En OK, l'enseignement à domicile a augmenté au cours de la dernière année à pas de géant. Les gens intelligents ont commencé à retirer leurs enfants au début de 2020. Si vous ne pouvez pas, pour une raison quelconque, alors COMBATTEZ !!!! Vous avez le pouvoir,... Lire la suite »