Les technocrates brésiliens échouent alors que les pauvres croissent de deux millions

S'il vous plaît partager cette histoire!
La technocratie et les technocrates prétendent sauver le monde, mais partout où ils exercent une influence, l'inégalité des revenus s'accentue et la classe des plus pauvres monte en flèche. Quand le monde verra-t-il à travers cette mère de toutes les escroqueries? ⁃ Éditeur TN

Le nombre de personnes vivant dans la pauvreté au Brésil a augmenté de deux millions l'année dernière à la suite de la pire récession du pays jamais enregistrée, selon le bureau des statistiques du gouvernement.

Ce chiffre, qui est passé de millions de 52.8 pauvres en 2016 à millions de 54.8 en 2017, signifie que 26.5 pour cent du pays se situe en dessous du seuil de pauvreté, a déclaré l'Institut brésilien de géographie et de statistique (IBGE) dans un communiqué.

La région du nord-est du Brésil était la plus pauvre, suivie du nord.

Les données reposent sur la définition de la pauvreté donnée par la Banque mondiale, à savoir lorsqu'une personne vit avec moins de l'équivalent de 5.50 $ par jour.

Le nombre de Brésiliens vivant dans l'extrême pauvreté - calculé à moins de 1.90 dollar par jour - est passé de 13.5 millions en 2016 à 15.2 millions en 2017, soit 7.7% de la population.

Le Brésil, pays le plus peuplé d'Amérique latine avec 208 millions d'habitants, a subi la pire récession de son histoire entre 2014 et 2016.

L'année dernière, la croissance a repris, mais seulement timidement.

Selon le communiqué de l'IBGE, le chômage a augmenté de 6.9 à 12.5 entre 2014 et 2016. Les derniers chiffres, datant d'octobre de cette année, montrent qu'il a diminué à 11.7 pour cent.

Lire l'histoire complète ici…

S'abonner
Notifier de
invité

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires