Briser la propagande médicale de « vérification des faits »

S'il vous plaît partager cette histoire!

Les lecteurs de Technocracy News & Trends devraient apprendre à analyser les histoires de « vérification des faits » ou de « démystification » qui leur sont fréquemment présentées comme des « preuves » de l'ignorance et de la mauvaise application de données par ailleurs réelles. Voici une brève analyse d'un de ces articles.

Une publication en Irlande intitulée Le Journal prétend démystifier les rapports basés sur les bases de données sur les blessures causées par les vaccins de l'UE et des États-Unis avec le titre : Démystifié : Non, les bases de données de l'UE et des États-Unis ne montrent pas que des milliers de personnes sont mortes des vaccins Covid-19.

Le sous-titre de l'histoire révèle le thème de l'article : Les déclarations qui reposent sur les bases de données EudraVigilance et VAERS sont souvent trompeuses. Les 40 paragraphes suivants donnent les raisons de sa demande. L'attaque commence :

"Fausses allégations sur les vaccins, qui s'appuient sur les bases de données EudraVigilance et VAERS, sont apparus dans des publications sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook et Twitter, à la télévision et à la radio, et même dans la littérature distribuée par un candidat à la prochaine élection partielle de Dublin Bay South.

L'affirmation unilatérale selon laquelle de telles affirmations sont fausses est liée à l'utilisation de données sur les blessures causées par les vaccins maintenues par le gouvernement, qui sont publiées pour que tous puissent les voir et les examiner. D'une certaine manière, cela fait une différence que les publications sur les réseaux sociaux, la télévision et la radio soient impliquées. Sinon, comment de tels rapports seraient-ils diffusés ?

"Cependant, les affirmations qui s'appuient sur EudraVigilance et VAERS pour suggérer que des milliers de personnes meurent des vaccins Covid-19 sont trompeuses et souvent fausses."

En scannant simplement les données, n'importe qui peut voir que des milliers de personnes sont déjà mortes. Mais certains rapports sont apparemment souvent faux. Est-ce à dire que les autres rapports ne sont PAS faux ? Si oui, lesquels? Encore une fois, aucune preuve ou justification n'est offerte.

« Cependant, comme d'autres systèmes, ce sont des soupçonné effets indésirables qui pourraient être liés à la vaccination – mais ce n'est pas nécessairement le cas. Souvent, le résultat rapporté et son lien avec la vaccination n'ont pas été vérifiés. »

Maintenant, le doute est cousu sur l'exactitude des données sur les blessures causées par le vaccin. Les blessures causées par le vaccin ne sont que « suspectées » et ne sont pas spécifiquement prouvées. Il indique que certains rapports n'ont pas été vérifiés, ce qui implique que d'autres ont été vérifiés. Lesquels? Aucune preuve ou justification n'est offerte.

« Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis appliquent un système de déclaration similaire intitulé Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS), qui figure également dans des allégations fausses et trompeuses sur les vaccins. »

Maintenant, les auteurs déclarent catégoriquement que le CDC et le VAERS font « des affirmations fausses et trompeuses sur les vaccins ». Lesquelles sont fausses ? Aucune preuve n'est fournie.

C'est la teneur de tout l'article, chaque paragraphe suggérant que la conclusion de quiconque selon laquelle les injections de thérapie génique d'ARNm pourraient être nocives est fausse.

Lors de la lecture de tout type de rapport supposé de « vérification des faits » comme celui-ci, je vais toujours au bas de l'article et lis le dernier paragraphe car il représente la conclusion. Dans ce cas, le dernier paragraphe indique,

« Les preuves scientifiques à ce jour montrent que les vaccins contre Covid-19 sont extrêmement sûrs et qu’ils réduisent les maladies graves et les taux d’hospitalisation dus au virus. »

Aha. Cela ressemble exactement à ce que diraient les fabricants de vaccins. Extrêmement sûr ? Réduire les maladies graves ? Réduire les taux d'hospitalisation ? Pas.

La plus grande question devrait être de savoir combien de décès dus à la vaccination sont acceptables avant que quiconque ne soit concerné ? Cent? Mille? Dix mille?

Cette « démystification » et cette « vérification des faits » sont du journalisme piéton du calibre le plus bas, mais elles sont toujours prévisibles dans leur style et leur approche. Il dit tout mais ne dit rien en même temps, n'offrant jamais de preuves concrètes ou tangibles pour étayer ses affirmations tout en semant le doute et la confusion dans votre esprit. Bref, c'est de la propagande partisane et rien de plus.

Vous ne serez peut-être pas surpris d'apprendre que Le Journal est un membre de la Programme de vérification des faits par un tiers sur Facebook, et reçoit le paiement pour « soumettre certains articles de vérification des faits à appliquer à la désinformation sur sa plate-forme. »

 

À propos de l’auteur

Patrick Wood
Patrick Wood est un expert de premier plan et critique sur le développement durable, l'économie verte, l'Agenda 21, l'Agenda 2030 et la technocratie historique. Il est l'auteur de Technocracy Rising: The Trojan Horse of Global Transformation (2015) et co-auteur de Trilaterals Over Washington, Volumes I and II (1978-1980) avec le regretté Antony C. Sutton.
S'abonner
Notifier de
invité

15 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Rutherford grumeleux

Il semble que le VAERS ait effacé les décès de son site. La colonne décès est toujours dans la base de données, mais les numéros ont été supprimés…

Elle

Eh bien, n'est-ce pas gentil ! En fait, j'attendais de voir combien de temps il faudrait aux prédateurs et à leurs crapauds pour commettre une fraude aux numéros ou un effacement soudain des bases de données d'auto-déclaration dans le monde entier. Juste à temps! Parallèlement à l'article d'aujourd'hui sur la façon dont les systèmes d'auto-déclaration sont faux (aucun fait à l'appui n'y est trouvé), cela indique que, localement, Biden et ses fascistes deviennent de plus en plus désespérés pour pousser l'humanité à abandonner sa vie à une fausse réalité. Je pense que nous savons que si les nouveaux cochons fascistes progressistes ne peuvent pas marteler le public via leur propagande FakeSM et... Lire la suite »

Dernière modification il y a 1 an par Elle
Irene

Je regarde toujours les déclarations et les raisons des vérificateurs de faits. Dans la majorité des cas, ils trouvent un problème mineur avec un article, puis démystifient le tout. Ils vérifient même les faits et les blagues amusantes que tout le monde devrait savoir ne sont que cela. Je pense qu'ils sont désespérés.

touffueFkk

Vérifiez qui finance ces vérificateurs de faits ! Par exemple, celui connu sous le nom de Full Facts est bel et bien à la solde de Facebook. Full Facts est fortement financé par Google !!! Bien connu de qui Google et Facebook sont à la solde de la Cabale, de l'OMS, du WEF, etc. Malheureusement, le public britannique est très respectueux de l'administration, il ne pourrait pas, voire jamais, accepter que son gouvernement puisse le trahir, malgré une montagne de preuves.

Rollin Shultz

J'ai fait une recherche DuckDuckGo il y a quelque temps pour trouver TOUS les vérificateurs de faits honnêtes et je n'ai pu en trouver AUCUN.

[…] Source : Décomposer la propagande médicale de « vérification des faits » […]

Agriculteur

Combien de décès sont acceptables ?
Si vous êtes un humain normal et non un psychopathe,
aucun décès n'est acceptable.
Arrêtez Faucci !!

Elle

Waouh ! OUI!

[…] VEUILLEZ NOTER : Il est rapporté que le CDC et le VAERS font des « affirmations fausses et trompeuses sur les vaccins ». Lesquelles sont fausses ? Aucune preuve n'est jamais fournie. Alors, comment décomposez-vous la propagande médicale de « vérification des faits » ? Facile, LISEZ CECI. […]

Mikey B

Mais d'une manière ou d'une autre dans tout cela, nos faux vérificateurs frivoles et frauduleux eux-mêmes ne doivent jamais être scrutés ou leurs arguments examinés. C'est marrant comme ça marche. Ce ne serait pas une sorte de « privilège » raciste, n'est-ce pas ? Bon. J'étais inquiet.

IOW nous avons un tas de Blanche-Neige qui ne peuvent pas comprendre à quoi servent les miroirs. Imaginez ça/allez comprendre.

Elle

Absolument. Il n'y a jamais de place sur aucun de leurs articles pour mineurs pour les démystifier ! Que voulez-vous pour les menteurs et les tricheurs ?

Elle

 "...Le Journal est un membre de la Programme de vérification des faits par un tiers sur Facebook, et reçoit le paiement pour « soumettre certains articles de vérification des faits à appliquer à la désinformation sur sa plate-forme. »

Nan. Vos lecteurs avertis ne sont PAS surpris. Aller à la fin de n'importe quel article est une excellente tactique pour acquérir une compréhension rapide de son objectif global. Cependant, seuls les très, très mal informés, simples ou volontairement ignorants croient à ce type de journalisme juvénile – la propagande FakeSM. Ils équivalent à des enfants mentaux. C'est bien de leur dire cependant, même s'ils ne peuvent pas ou ne veulent pas entendre. Ne jamais savoir quand une graine pourrait être plantée pour ce Ah-ha ! moment.

Dernière modification il y a 1 an par Elle
vainqueur

Oui, ils sont extrêmement sûrs, nous avons leurs propres études qui montrent une efficacité à 100%, vous vous en souvenez ?

https://www.pfizer.com/news/press-release/press-release-detail/pfizer-and-biontech-confirm-high-efficacy-and-no-serious

Dommage qu'ils n'aient pas pu obtenir une efficacité de 130 % à partir des critères de la FDA, c'est possible, n'est-ce pas ?

Je suis désolé pour l'Irlande, c'est vraiment un pays impie maintenant envahi par les marxistes et le GE mondialiste. Ils devraient suivre les Britanniques et déclencher l'article 50 déjà. L'Italie ou la Hongrie ou la Pologne seront les prochains.

[…] Briser la propagande médicale de « vérification des faits » […]

[…] Briser la propagande médicale de « vérification des faits » […]