Corbett : les mondialistes publient une chronologie pour la tyrannie de la santé

S'il vous plaît partager cette histoire!
Cet éditeur a démontré pendant 45 ans que l'élite mondiale est uniformément vantarde en établissant son calendrier pour l'avenir de ses stratégies de conquête du monde. Ils ne sont pas difficiles à trouver, mais pas si vous ne les cherchez pas en premier lieu. James Corbett comprend la technocratie et chaque mot de cet article vaut la peine d'être lu.

Vous pouvez vous abonner à James' à Le rapport Corbett et sur son Compte de sous-pile. ⁃ Éditeur TN

Une chose que vous apprenez après avoir passé des années dans l'espace réaliste du complot : lorsque les mondialistes vous disent que quelque chose est sur le point de se produire, vous feriez mieux de croire qu'ils travaillent dur dans les coulisses pour faire de cette « prédiction » une réalité.

Par exemple, quand Philip Zelikow, suspect du 9 septembre prend les pages de Affaires étrangères pour "mettre en garde" contre la "menace éminente" de "Terrorisme catastrophique» qui, « comme Pearl Harbor », « divisera notre passé et notre futur en un avant et un après », vous feriez mieux de croire que ses copains néoconservateurs sont sur le point de livrer un 9 septembre au public.

Quand Bill Gates nous "prévient" que "nous ne sommes pas prêts» pour ce qu'il appelle « la prochaine épidémie », vous feriez mieux de croire qu'il utilise son monopolisation de la « santé » mondiale pour amorcer la pompe pour l'escroquerie COVID.

Quand Vladimir Poutine et Xi Jinping sortent un déclaration commune s'engageant à "accélérer la mise en œuvre de l'Agenda 2030 des Nations Unies pour le développement durable" en coopérant sur des "domaines clés" tels que "la lutte contre les vaccins et les épidémies, le financement du développement, le changement climatique, le développement durable, y compris le développement vert, l'industrialisation, l'économie numérique et les infrastructures connectivité », vous feriez mieux de croire qu'ils collaborent activement à la promotion d'un Axé sur l'IAQuatrième Révolution industrielle agenda mondialiste avec leurs Amis du WEF.

Et lorsque les mondialistes publient une chronologie détaillée vous indiquant exactement quelles sont les prochaines étapes du déploiement de l'état de sécurité de la biosécurité mondiale, vous feriez mieux de croire qu'ils travaillent dur pour ériger cette grille d'asservissement au moment où nous parlons.

Heureusement pour nous, nous n'avons pas besoin d'être des lecteurs de pensées ou des diseurs de bonne aventure pour savoir ce que les mondialistes préparent pour notre avenir dystopique. Nous n'avons qu'à lire leurs documents. Et mon garçon, ont-ils publié de vrais doozies au cours du mois dernier : trois documents qui établissent un calendrier précis et un aperçu de ce qu'ils espèrent réaliser et comment ils espèrent y parvenir.

Aujourd'hui, examinons ces documents afin de mieux comprendre ce à quoi nous sommes confrontés et d'élaborer un plan plus efficace pour faire dérailler ce programme de contrôle.

DOCUMENT #1 : Chronologie infographique pratique du Conseil européen

Plus tôt ce mois-ci, le Conseil européen a publié un document établissant le propre calendrier des EUreaucrates pour la mise en œuvre de la tyrannie de la santé mondiale. Intitulé "Infographie – Vers un traité international sur les pandémies», cela réduit tous ces trucs linguistiques compliqués - comment les appelez-vous déjà ? mots ? - et réduit les complexités d'un traité mondial juridiquement contraignant sur la pandémie au plus petit dénominateur commun : l'"infographie".

Avec ce gimmick digne de Buzzfeed en main, le Conseil européen ne tarde pas à passer aux choses sérieuses en nous informant que "Le 3 mars 2022, le Conseil a adopté une décision autorisant l'ouverture de négociations en vue d'un accord international sur la prévention, la préparation et et réponse » avant de se féliciter pour son rôle dans la proposition de l'idée d'un traité mondial sur la pandémie en premier lieu :

Jusqu'ici, si peu surprenant. C'est exactement le genre d'« approche globale » farfelue bla bla bla "cause commune" yadda yadda pabulum de « protection de la santé » que vous vous attendriez à ce que la classe technocratique mondiale administre dans un document comme celui-ci.

Ensuite, ils exposent une histoire incroyablement abrégée de la façon dont nous sommes arrivés à la proposition d'une tyrannie mondiale de la santé.

Vous remarquerez que cette «histoire» curieusement tronquée vous informe inutilement que 2021 n'était «que la deuxième fois dans l'histoire de l'OMS que son organe directeur. . . rencontré une deuxième fois la même année » sans prendre la peine de vous lier au liste des réunions de l'Assemblée mondiale de la santé. Si ils ait eu pris la peine de le faire, comme je le fais ici, vous avez pu voir par vous-même que la première fois que cet événement de deux réunions en un an s'est produit, c'était en 2006, lorsque l'OMS rencontré en mai discuter du « Renforcement de la préparation et de la riposte à la grippe pandémique » dans le contexte de la Règlement sanitaire international récemment révisé et puis encore en novembre de cette année de nommer Margaret Chan au poste de directrice générale de l'organisation.

Il n'est cependant pas difficile de comprendre pourquoi ils laissent de côté cette partie de l'histoire. Non seulement ce serait trop d'informations à inclure dans leur infographie enfantine, mais cela aurait également pu vous inciter à en savoir plus sur la création du "urgence de santé publique de portée internationale» qui fut alors invoqué par Chan lors de la "pandémie" de grippe porcine égrenée de 2009 (et encore au cours de la ebola "pandémie" de 2014) pour justifier la consolidation des pouvoirs de l'OMS à l'ère naissante de la biosécurité. Et, évidemment, qui genre d'histoire n'est pas l'objectif du Conseil européen ici.

Retour au document :

Ensuite, nous voyons ce qui est vraiment en jeu dans cette proposition apparemment anodine de traité mondial sur la pandémie. Nous apprenons que ce qui est vraiment proposé n'est pas ce blabla politique sur le « regroupement pour une cause commune », mais la création d'un accord juridiquement contraignant gouverner la réponse mondiale aux « crises » mondiales de santé publique (réelles ou imaginaires). Mais ne vous inquiétez pas, cet accord, en plus de promouvoir le partage de données et d'échantillons génétiques entre les pays membres de l'OMS, est enraciné dans la constitution ! . . . La constitution de l'OMS, c'est-à-dire pas votre constitution nationale stupide et obsolète. Cet accord l'emportera sur cela.

Enfin, nous arrivons à la partie juteuse :

Et c'est ainsi que l'on découvre réal feuille de route pour la création de l'État de biosécurité telle que la conçoit le Conseil européen. Il y aura d'abord une réunion d'un "organe de négociation intergouvernemental" pour discuter des progrès sur un projet de prise de contrôle mondialiste de la "santé". « Quel corps ? Représentant quels gouvernements ? Se réunir sous quelle autorité ? Et représenté par qui, exactement ? pourriez-vous demander, si vous étiez du genre à remettre en question les informations qui vous sont poussées de force dans la gorge par les autorités autoproclamées. Mais relaxation, mec! C'est un infographique, pas un de ces doohickeys explicatifs compliqués trop bavards ! Déconnectez-vous, détendez-vous et flottez en aval avec le Conseil européen et tous ceux qui dirigent ce navire !

Nous apprenons ensuite que cet « organe de négociation » — « Est-ce un organe officiel ? Qui décide qui est nommé à cet organe ? Fait-il partie de l'OMS elle-même ? . . . mais voilà encore une fois avec ces questions embêtantes - fournira un "rapport d'étape" à la réunion annuelle de l'OMS l'année prochaine. (Maintenant, n'allez pas demander en quoi consistera ce rapport d'étape, comment il sera livré, qui l'examinera ou ce que ces fonctionnaires anonymes en feront ! C'est manière plus d'informations que ces pauvres infographistes ne pourraient vous fournir !)

Et puis, en mai 2024, «l'instrument proposé» sera présenté pour adoption à l'Assemblée mondiale de la santé de l'OMS, et la prise en charge de la biosécurité sera complète. Considérez-le comme Patriot Act 2.0, mais global. Et concentré sur la loi martiale médicale.

Enfin, nos amis du Conseil européen nous ont rassurés sur la nécessité d'un accord mondial juridiquement contraignant après tout :

Vous voyez, il s'agit simplement de vous garder en sécurité dans les bras aimants de la tyrannie mondiale de facto de la santé afin qu'ils puissent mettre en œuvre le fascisme à long terme à tous les niveaux ! Rien à voir ici, non ?

Alors voilà, les amis : il nous reste deux ans avant qu'ils ne ferment la porte de la grange sur la liberté de la santé au niveau gouvernemental mondial. Du moins, selon le Conseil européen.

Mais pourquoi écouter l'UE, me direz-vous ? Bonne question. La réponse simple est qu'ils ont l'habitude de "prédire" correctement les prochains mouvements dans l'érection de la grille de la loi martiale médicale. Rappelez-vous quand la Commission européenne a publié le vif nom "Feuille de route pour la mise en œuvre des actions par la Commission européenne sur la base de la communication de la Commission et de la recommandation du Conseil sur le renforcement de la coopération contre les maladies évitables par la vaccination” de retour en 2019 ? Non? Eh bien, laissez-moi vous rafraîchir la mémoire :

Ahhh, d'accord. Il se trouve que les Européens prévoyaient la création d'une carte/passeport de vaccination pour les citoyens de l'UE en 2022 quelques mois seulement avant le lancement de l'arnaque. Coïncidence, j'en suis sûr.

Lire l'histoire complète ici…

À propos de l’auteur

Patrick Wood
Patrick Wood est un expert de premier plan et critique sur le développement durable, l'économie verte, l'Agenda 21, l'Agenda 2030 et la technocratie historique. Il est l'auteur de Technocracy Rising: The Trojan Horse of Global Transformation (2015) et co-auteur de Trilaterals Over Washington, Volumes I and II (1978-1980) avec le regretté Antony C. Sutton.
S'abonner
Notifier de
invité

14 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

[…] Lire l'article original […]

[…] Provenant de Technocracy News & Trends […]

[…] Provenant de Technocracy Information & Traits […]

[…] Provenant de Technocracy News & Trends […]

Elle

J'y suis arrivé! Corbett le fait toujours. Maintenant quoi?

Nous devons élire des personnes qui refuseront la tyrannie en mettant en vigueur une loi américaine qui stipule largement - Aucune loi internationale, agence ou entité privée ou publique ne peut forcer les Américains à recevoir TOUT acte médical, vaccin ou examen en vertu de la Constitution des États-Unis. Comment?

An Amendement contre la tyrannie médicale. Je n'ai aucun doute qu'il passerait même avec les pourcentages nécessaires pour passer un amendement constitutionnel.

[…] Lire la suite : Corbett : les mondialistes publient une chronologie pour la tyrannie de la santé […]

[…] Lire la suite : Corbett : les mondialistes publient une chronologie pour la tyrannie de la santé […]

[…] Corbett : les mondialistes publient une chronologie pour la tyrannie de la santé […]

[…] via Technocracy.news […]

Mulder

Ces gens sont méchants. Ils ne se soucient pas de la santé humaine. Pourquoi se soucieraient-ils de la santé des personnes qu'ils considèrent comme de simples insectes ? Pourquoi se soucieraient-ils de notre santé alors qu'ils nous ordonnaient de prendre des coups mortels ? À mon avis, le véritable objectif est de contrôler combien de temps nous sommes autorisés à vivre avant qu'ils ne puissent nous éteindre à distance. Logan court pour de vrai. Vous devenez esclave pendant 40 ans, puis boum, c'est fini.

Ren

Leur grand mensonge est que vos représentants du gouvernement fédéral et les PDG des grandes technologies/grandes sociétés pharmaceutiques nous aiment et prennent soin de nous en tant qu'individus. Beaucoup d'idiots y croient.

[…] Corbett : les mondialistes publient une chronologie pour la tyrannie de la santé […]