Le DHS met en place un nouveau «Conseil de gouvernance de la désinformation»

AP Photo / Pablo Martinez Monsivais
S'il vous plaît partager cette histoire!
Aussi vite que vous pouvez dire "Ministère de la vérité" dans Nineteen Eighty-Four d'Orwell, cela apparaît comme ça. Le DHS n'a jamais limité ses activités à des cibles étrangères et en fera certainement un instrument officiel de censure gouvernementale. Le ministère de la Vérité avait trois slogans : LA GUERRE C'EST LA PAIX, LA LIBERTÉ C'EST L'ESCLAVAGE et L'IGNORANCE C'EST LA FORCE. ⁃ Éditeur TN

L'encre n'est même pas sèche sur l'accord d'Elon Musk pour acheter Twitter et rendre à nouveau la parole libre, et les autoritaires de l'administration Biden agissent nus pour verrouiller le flux d'informations. Le Department of Homeland Security (DHS) crée une nouvelle agence appelée Disinformation Governance Board.

Politico rapporte :

Le DHS met en place un nouveau Conseil de gouvernance de la désinformation pour coordonner la lutte contre la désinformation liée à la sécurité intérieure, axée spécifiquement sur la migration irrégulière et la Russie. Nina Jankowicz dirigera le conseil d'administration en tant que directeur exécutif. Auparavant, elle était chargée de recherche sur la désinformation au Wilson Center, a conseillé le ministère ukrainien des Affaires étrangères dans le cadre de la Fulbright Public Policy Fellowship et a supervisé les programmes pour la Russie et la Biélorussie au National Democratic Institute. (h/t Daniel Lippman)

Pourquoi un programme DHS se concentrerait-il uniquement sur « la migration irrégulière et la Russie » ? N'y a-t-il pas d'autres menaces pour la patrie sur lesquelles quelqu'un pourrait nous induire en erreur ? Ou s'agit-il simplement des récits les plus dangereux politiquement pour la gauche sur lesquels perdre le contrôle ?

Le secrétaire du DHS, Alejandro Mayorkas, a révélé mercredi la création du nouveau ministère lors d'un entretien avec le sous-comité des crédits du DHS, dans un clip posté par le Post millénaire. Lorsqu'on lui a demandé ce que faisait le DHS à propos d'une affirmation selon laquelle les Afro-Américains et les Américains hispanophones étaient "fortement ciblés" pour la désinformation, Mayorkas a déclaré :

ONotre sous-secrétaire aux politiques, Rob Silvers, est coprésident avec notre Conseil général adjoint principal, Jennifer Daskal, à la tête d'un conseil de gouvernance sur la désinformation et la mésinformation récemment constitué.

L'objectif est de rassembler les ressources du ministère pour faire face à cette menace. Je viens de lire une étude très intéressante qui souligne l'importance du point que vous soulevez, de la propagation de l'erreur et de la désinformation dans les communautés minoritaires en particulier, et nous nous concentrons là-dessus...

Nina Jankowicz, qui dirigera le conseil d'administration en tant que directrice exécutive, possède une vaste expérience marécageuse dans le domaine de la «désinformation» ainsi que de l'interface géopolitique entre la Russie et l'Europe. Son bio pour l'Université de Syracuse, où elle est professeur auxiliaire, se lit en partie :

L'expertise de Jankowicz couvre les secteurs public, privé et universitaire. Elle a conseillé des gouvernements, des organisations internationales et des entreprises technologiques ; témoigné devant le Congrès des États-Unis et le Parlement européen ; et mené des recherches accessibles et exploitables sur les effets de la désinformation sur les femmes, les minorités, les militants démocrates et la liberté d'expression dans le monde.

Jankowicz possède une vaste expérience des médias, avec des écrits publiés dans de nombreux grands journaux et magazines américains, notamment le New York Times, le Washington Post et The Atlantic. Elle est régulièrement invitée dans de grandes émissions de radio et de télévision telles que PBS Newshour, Fareed Zakaria GPS et Amanpour de CNN, BBC World Service et All Things Considered de NPR.

De toute évidence, la gauche est très inquiète que les Américains noirs et hispaniques entendent quoi que ce soit de contraire à la ligne du parti.

De plus, indique la biographie, "En 2016-17, [Jankowicz] a conseillé le ministère ukrainien des Affaires étrangères sur la désinformation et les communications stratégiques sous les auspices d'une bourse de politique publique Fulbright-Clinton. Avant sa bourse Fulbright, elle a géré des programmes d'aide à la démocratie en Russie et en Biélorussie au National Democratic Institute. Juste la personne pour s'assurer que seules les informations approuvées parviennent aux Américains, alors que l'administration nous rapproche chaque jour de la guerre tout en nous assurant que les nouvelles sur le gain ukrainien de Hunter ne sont que de la désinformation russe.

Jankowicz a écrit deux livres, Comment perdre la guerre de l'information et des tours Comment être une femme en ligne. Dans un tweet épinglé soutenant son deuxième livre récemment sorti, Jankowiz laisse libre cours à sa mésandrie intérieure et écrit: "Les hommes" font irruption violemment dans vos mentions et dans votre vie comme l'homme de Kool-aid, exigeant votre attention, colportant des opinions qu'ils croient incontestables, manifestement correct et indispensable.

Plus tôt mercredi, Jankowicz a tweeté une annonce de son nouveau rôle :

 

 

Lire l'histoire complète ici…

À propos de l'éditeur

Patrick Wood
Patrick Wood est un expert de premier plan et critique sur le développement durable, l'économie verte, l'Agenda 21, l'Agenda 2030 et la technocratie historique. Il est l'auteur de Technocracy Rising: The Trojan Horse of Global Transformation (2015) et co-auteur de Trilaterals Over Washington, Volumes I and II (1978-1980) avec le regretté Antony C. Sutton.
S'abonner
Notifier de
invité

4 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

[…] Lire l'article original […]

stalked562

Centres de fusion FK USG / DHS dans un trou de maïs.
Sincèrement,
Victime de harcèlement organisé.

[…] Lire la suite : Le DHS met en place un nouveau « Conseil de gouvernance de la désinformation » […]

[…] Lire la suite : Le DHS met en place un nouveau « Conseil de gouvernance de la désinformation » […]