Flashback 2009 : lorsque l'OMS a subi des pressions pour redéfinir la « pandémie »

S'il vous plaît partager cette histoire!
Le mot « pandémie » est un terme épidémiologique et n'avait traditionnellement rien à voir avec la politique ou la virulence. Ensuite, l'OMS a changé la définition et a ouvert la voie à la politisation et à la militarisation contre les populations mondiales. Éditeur TN

L'Organisation mondiale de la santé, dont les fonctions incluent l'autorité de direction et de coordination pour la santé au sein du système des Nations Unies, rédigera bientôt des manuels scientifiques.

Cette affirmation n'est pas vraie, bien sûr. Mais c'était ma réaction à la lecture du dernier annonce de Genève :

Cédant à la pression, l'Organisation mondiale de la santé a annoncé vendredi qu'elle réécrirait ses règles pour alerter le monde sur les nouvelles maladies, ce qui signifie que la grippe porcine qui fait le tour du monde ne sera probablement jamais déclarée pandémie à part entière. Le Dr Keiji Fukuda, directeur général adjoint qui a fait l'annonce de l'OMS, a déclaré qu'il ne pouvait pas prédire exactement quelles seraient les nouvelles règles, mais que les critères incluraient un "risque substantiel de préjudice pour les personnes", pas seulement la répartition géographique d'un virus bénin.

Apparemment, les membres des Nations Unies n'aiment pas le fait que l'OMS ait utilisé le terme « pandémie » pour décrire la propagation mondiale des nouvelles souches de grippe H1N1. Ils estiment que le mot pandémie implique que le virus est mortel et capable de causer de nombreux décès – comme la souche de grippe de 1918. Le problème est que la nouvelle souche H1N1 n'est pas plus mortelle que les souches saisonnières du virus. Apparemment, l'utilisation du mot p fait peur à tout le monde alors que les plans de préparation à une pandémie passent à la vitesse supérieure.

Selon les manuels de virologie (dont une ai-je écrit), le mot pandémie signifie «épidémie mondiale». Même wikipédia a une définition bénigne : « Une pandémie (du grec παν casserole tout + δήμος démos personnes) est une épidémie de maladie infectieuse qui se propage à travers les populations d'une grande région ; par exemple un continent, ou même dans le monde entier.

Je peux déjà voir comment l'édit de l'OMS influencera les futures versions des manuels. Par exemple, l'édition actuelle de  Virologie clinique déclare « Au cours des 300 dernières années, au moins six pandémies de grippe se sont probablement produites, dont trois bien caractérisées au 20e siècle ». Dans la prochaine édition, cela devra être réécrit : « Jusqu'à récemment, au moins six pandémies de grippe se sont probablement produites, dont trois bien caractérisées au XXe siècle. En 20, une nouvelle souche de grippe H2009N1 est apparue et s'est propagée dans le monde, mais elle n'a pas été considérée comme une pandémie par les nouvelles règles de l'OMS ».

L'OMS redéfinit la pandémie est absurde. La pandémie est une définition épidémiologique qui n'a rien à voir avec la virulence. Une pandémie de grippe survient lorsqu'une nouvelle souche virale apparaît contre laquelle la population est peu ou pas immunisée. Bien que la pandémie soit le plus souvent associée au virus de la grippe, d'autres agents infectieux peuvent provoquer des épidémies mondiales. Le monde est actuellement en proie à une pandémie de sida, l'une des pires de l'histoire.

L'OMS devrait laisser la rédaction des manuels à d'autres. Pour paraphraser Andre Lwoff, une pandémie est une pandémie. Le mot n'implique rien sur la virulence – et a peu à voir avec la politique.

Lire l'histoire complète ici…

À propos de l’auteur

Patrick Wood
Patrick Wood est un expert de premier plan et critique sur le développement durable, l'économie verte, l'Agenda 21, l'Agenda 2030 et la technocratie historique. Il est l'auteur de Technocracy Rising: The Trojan Horse of Global Transformation (2015) et co-auteur de Trilaterals Over Washington, Volumes I and II (1978-1980) avec le regretté Antony C. Sutton.
S'abonner
Notifier de
invité

2 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

[…] Flashback 2009 : lorsque l'OMS a subi des pressions pour redéfinir la « pandémie » […]

Réba Seaton

L'industrie de l'emballage de viande a payé pour avoir les livres de santé écrits en leur faveur, pleins de foutaises et plus encore. On dirait que who-ey veut le même privilège batty