Hohmann : Dans une technocratie, vous n'aurez aucun droit, seulement des privilèges

S'il vous plaît partager cette histoire!
Imaginez que votre vie ressemble à une application iPhone ou Android : vous achetez le téléphone intelligent, saisissez une application soi-disant gratuite, puis vous remarquez les petits caractères : "achats intégrés" requis. Si vous ne payez pas les frais, l'application ne fonctionne pas correctement. Si vous ne payez pas le service téléphonique mensuel pour le téléphone, il cessera de fonctionner, vous laissant avec un presse-papier coûteux. ⁃ Éditeur TN

Un ami m'a contacté aujourd'hui et m'a informé que le constructeur automobile de luxe BMW a annoncé son intention de facturer 18 $ par mois aux propriétaires de voitures pour les sièges chauffants.

Vu dans le vide, cela ne semble pas grave. La plupart des gens ne peuvent pas se permettre une BMW de toute façon. Mais cela s'inscrit dans une tendance plus large qui, je pense, saisit le vrai sens du slogan du Forum économique mondial lié à la Grande réinitialisation, selon lequel « Vous ne posséderez rien, vous n'aurez aucune intimité et vous serez heureux ».

Lorsque Klaus Schwab ou un autre mondialiste vous dit que vous ne posséderez rien, cela ne signifie pas nécessairement que vous ne posséderez littéralement rien et que vous louerez tout aux milliardaires.

Si cela se produisait, Amazon et Walmart feraient faillite. Et nous savons tous que cela ne peut pas arriver.

Ainsi, même si vous possédez encore techniquement une maison, une voiture, des ordinateurs, des appareils électroménagers, un téléphone portable, etc., dans l'économie numérique émergente, le possédez-vous vraiment ? Je veux dire par là, avez-vous un contrôle total sur l'utilisation de ces produits ?

Si vous avez un acte ou un reçu indiquant « payé en totalité », y a-t-il d'autres frais de service requis pour le « privilège » d'utiliser ce produit ? Même s'il n'y a pas de frais requis, une entité extérieure a-t-elle la capacité de surveiller ou d'arrêter n'importe quel appareil que vous possédez ? Quelle quantité de vos données personnelles d'utilisateur est renvoyée au fabricant, qui l'utilise ensuite pour vous vendre d'autres produits, ou vend vos données au gouvernement et à d'autres entreprises ?

Microsoft de Bill Gates a peut-être été le premier à attirer les gens dans ce piège, avec son système d'exploitation Windows et sa suite Office. Vous l'achetez, ils le possèdent. Si vous ne mettez pas à jour le logiciel en continu, en alimentant les données Microsoft sur votre utilisation à chaque nouvelle mise à jour, vous finirez par le perdre. Cela ne fonctionnera plus, ou du moins pas très efficacement. Il en va de même pour votre iPhone.

Maintenant, cela se produit avec des véhicules, et pas seulement avec des accessoires de luxe tels que des sièges chauffants. Vous l'achetez, ils possèdent le logiciel pour bloquer certaines fonctionnalités. Vous devez les payer pour débloquer ces fonctionnalités. Ou, à tout le moins, ils vous obligent à « enregistrer » le produit pour déverrouiller certaines fonctionnalités. » Vous n'aurez peut-être pas besoin de les payer, mais en vous inscrivant, vous remettez tout de même gratuitement vos données personnelles, qu'ils utilisent pour augmenter leurs bénéfices.

Et la situation est sur le point de s'aggraver : d'ici 2026, le gouvernement fédéral a exigé que tous les constructeurs de véhicules incluent un "interrupteur d'arrêt" à distance dans chaque véhicule qui quitte leurs usines.

Maintenant, nous ne parlons pas seulement d'un siège qui ne chauffe pas, mais d'une voiture qui ne fonctionnera potentiellement pas. Dans ce cas, vous ne posséderez plus du tout cette voiture, car dès que votre pointage de crédit social descendra en dessous d'un certain niveau, le gouvernement n'aura qu'à actionner l'interrupteur d'arrêt et votre voiture sera rendue inutilisable.

Cette stratégie sera bientôt étendue à votre maison également. Les constructeurs construisent des « maisons intelligentes » dans des « villes intelligentes ». Les gens branchés avec plus d'argent qu'ils ne savent quoi faire d'aimer ces types de maisons où tout est fait pour eux. Ils n'ont pas à lever le petit doigt. Ils entrent dans leur maison intelligente et aboient un certain ordre, ou frappent dans leurs mains, et les lumières s'allument. La climatisation se réinitialise à la température du soir qu'ils désirent, et ainsi de suite.

Mais même les maisons qui ne portent pas l'étiquette de «maison intelligente» sont connectées sans fil et présentent un vaste potentiel de méfaits technocratiques de la part de tiers qui ne vivent pas dans votre maison.

Pourquoi? Parce que 80% des foyers américains ont déjà mis en place le mécanisme permettant aux technocrates d'intervenir dans votre consommation d'énergie. On les appelle des compteurs intelligents – de petites puces qui interagissent avec le réseau électrique, surveillant non seulement la quantité d'énergie que nous utilisons en temps réel, mais aussi d'où provient exactement cette énergie. Chaque appareil fabriqué au cours des 20 dernières années environ contient une puce qui communique avec le compteur intelligent et indique à la compagnie d'électricité tout ce qu'elle doit savoir sur la provenance de votre consommation d'électricité.

Si vous avez des invités chez vous, votre fournisseur d'eau peut dire combien de fois la chasse d'eau des toilettes et le lave-vaisselle fonctionnent, combien d'âmes vivantes y séjournent et pendant combien de temps.

Pensez aux possibilités.

Dans la soi-disant "économie verte" encouragée par le WEF, les gouvernements mettront en place à un moment donné des quotas sur la consommation d'énergie. Si vous avez dépassé votre allocation mensuelle d'eau ou d'électricité, citant les dernières réglementations sur le changement climatique, ils éteignent automatiquement le robinet, ou peut-être éteindront-ils certains appareils qui ont été surutilisés par un citoyen "irresponsable" qui dépasse régulièrement son carbone assigné empreinte. Je peux l'entendre maintenant : « Trois coups et tu es éliminé ! Plus de pouvoir pour vous ! Plus d'eau !"

Oh, mais ne vous inquiétez pas. Votre régulateur gouvernemental amical ou son partenaire commercial vous appellera et vous informera que pour les gens gaspilleurs comme vous, ils ont une offre spéciale dans laquelle vous pouvez obtenir de l'énergie supplémentaire ajoutée à votre allocation mensuelle si vous payez des frais à la compagnie d'électricité pour obtenir il s'est rallumé.

Il en va de même pour cette nouvelle voiture électrique brillante que les politiciens et les médias vous disent que vous devez acheter. Combien de charges serez-vous autorisé avant d'avoir dépassé votre allocation ? Tesla, en fait, vient d'informer ses clients au Texas et leur a demandé "limiter le nombre de charges » sur leurs véhicules en raison de la canicule.

C'est l'avenir. À mon avis, ce n'est pas trop éloigné dans le futur.

Nous entendons beaucoup parler dans les médias grand public aujourd'hui du fait que l'énergie n'est pas suffisamment disponible pour les étés ultra-chauds provoqués par le changement climatique, ce qui est bien sûr un mensonge - la vraie raison pour laquelle l'énergie manque est qu'ils ont pris tant de les centrales électriques sont hors ligne et dépendent de plus en plus d'énergies éoliennes et solaires peu fiables.

Lorsque vous entendez ce genre de bavardage dans les médias et que vous commencez à subir des coupures de courant pré-planifiées, vous devez savoir qu'ils nous préparent pour la nouvelle économie numérique basée sur les ressources de la Grande Réinitialisation, où vous allez vraiment ne rien posséder et apprendre à l'aimer.

Mais ne vous laissez pas berner par ce mot "propre".

En « ne possédant » rien, ce qu'ils nous disent en réalité, c'est que même les choses que nous pensons posséder ne sont pas sous notre contrôle.

Même les armes à feu vont dans ce sens. Les « pistolets intelligents » connectés numériquement seraient la vague du futur et menacent d'effacer le deuxième amendement.

C'est pourquoi les élites mondialistes qui poussent à la Grande Réinitialisation veulent si désespérément inaugurer une nouvelle économie numérique où tout est connecté à Internet, car ce n'est que grâce à la numérisation que les technocrates pourront vraiment surveiller et contrôler toutes les facettes de l'activité humaine. C'est ce que le Internet des Objets (IoT) est tout au sujet.

En 1970, Zbigniew Brzezinski avait prédit que ce jour viendrait.

Dans son livre, Entre deux âges: le rôle de l'Amérique à l'ère de la technétronique, il a déclaré:

« L'ère technotronique implique l'apparition progressive d'une société plus contrôlée. Une telle société serait dominée par une élite, non restreinte par les valeurs traditionnelles. Bientôt, il sera possible d'exercer une surveillance presque continue sur chaque citoyen et de tenir à jour des fichiers complets contenant même les informations les plus personnelles sur le citoyen. Ces fichiers feront l'objet d'une récupération instantanée par les autorités. ”

Les gens, nous sommes là. Dans ce monde, les politiques gouvernementales sont de plus en plus impulsées par le secteur privé. Les membres du gouvernement ne font que suivre l'argent et l'argent est toujours dans la technologie la plus récente, la plus invasive et basée sur l'intelligence artificielle.

Tout passe sous le contrôle croissant de Big Tech, Big Banks et Big Pharma en collusion avec l'État administratif fermement ancré.

Je peux prévoir un moment où nous posséderons peut-être encore beaucoup de choses sur papier, mais les possédons-nous vraiment ? Ou nous possède-t-il ? Et si vous ne pouvez pas apprendre à être heureux en vivant dans une telle société, si vous vous plaignez trop et trop fort, il y a une place spéciale réservée à ces personnes. Ça s'appelle le goulag. Ce ne sera pas nécessairement un goulag physique, mais ce sera un endroit où tous vos privilèges vous seront retirés.

Dans une technocratie, vous n'avez aucun droit, seulement des privilèges.

Donc, pour les non-conformes, il n'y aura pas de voiture, pas de maison, pas d'argent numérique à la banque, pas de téléphone portable dans la poche. Vous devenez une non personne. C'est un endroit que nous devons apprendre à aimer. Pas l'ordre numérique mondial unique des technocrates de surveillance totale de l'information, mais notre propre monde privé de survie hors réseau. Il est maintenant temps de commencer à pratiquer comment survivre dans le monde non numérique et hors réseau.

Aldous Huxley, auteur du roman dystopique de 1932 Brave New World, prévoyait également la technocratie à venir.

Huxley a écrit:

« La dictature parfaite aurait l'apparence d'une démocratie, mais serait au fond une prison sans murs dans laquelle les prisonniers ne songeraient même pas à s'évader. Ce serait essentiellement un système d'esclavage où, par la consommation et le divertissement, les esclaves aimeraient leurs servitudes.

Alors maintenant vous l'avez. Le vrai sens de "tu ne posséderas rien et tu seras heureux".

Ne vous y trompez pas. Soyez intelligent. Préparez-vous à l'inévitable.

Lire l'histoire complète ici…

 

 

À propos de l'éditeur

Patrick Wood
Patrick Wood est un expert de premier plan et critique sur le développement durable, l'économie verte, l'Agenda 21, l'Agenda 2030 et la technocratie historique. Il est l'auteur de Technocracy Rising: The Trojan Horse of Global Transformation (2015) et co-auteur de Trilaterals Over Washington, Volumes I and II (1978-1980) avec le regretté Antony C. Sutton.
S'abonner
Notifier de
invité

6 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Gomme

Y a-t-il des groupes ou des politiciens qui prennent des mesures constructives pour ARRÊTER cette technocratie/Internet des objets qui se reproduit davantage ? Il doit y avoir des lois adoptées, un groupe de personnes qualifiées à qui demande d'approbation ou non. Tout cela devient incontrôlable et il doit y avoir des organismes de réglementation qui peuvent également traduire les PDG et les administrateurs de la société devant un tribunal pour l'audition d'actes criminels contre le peuple. Big Pharma a levé le majeur et grosses amendes = grosse escalade des prix des médicaments. NON, il doit y avoir plus qu'une surveillance sévère et honnête... Lire la suite »

horizons bleus

Il minimise le programme à long terme consistant à abolir littéralement les droits de propriété privée (en particulier les maisons) pour la personne moyenne. Il semble que les élites garderont leur contrôle sur de grandes quantités de biens via des fiducies. La prochaine grande crise économique pourrait être utilisée par des sociétés comme BlackRock pour saisir un pourcentage plus important de la marque immobilière.

Kelly Pappas

Un autre article incroyable de Patrick Wood. Merci beaucoup, vous êtes notre Paul Revere des temps modernes. Dieu te bénisse!

[…] Technocracy News a rapporté: […]

[…] Hohmann : Dans une technocratie, vous n'aurez aucun droit, que des privilèges […]

[…] Technocracy News explique en faisant référence au slogan du Forum économique mondial lié au Grand […]