Déclaration islamique internationale sur le changement climatique

S'il vous plaît partager cette histoire!
Note TN: l'Islam est une religion verte avec près de 12% des versets du Coran traitant de l'écologie et du soin de la planète. Ainsi, il n'est pas surprenant de voir une déclaration comme celle-ci, l'appelant «un devoir religieux de lutter contre le changement climatique».

Les Déclaration sur le climat islamique publié aujourd'hui, il appelle les 1.6 milliards de musulmans à œuvrer pour l'élimination progressive de l'utilisation des combustibles fossiles, en tant que devoir religieux de lutter contre le changement climatique. Il appelle également tous les dirigeants et les politiciens à faire leur part pour un meilleur avenir pour tous.

À l'instar de toutes les religions abrahamiques, l'Islam considère que l'humanité est un gardien des ressources dotées d'Allah. Cela implique une gestion responsable de ces ressources. Cela permet notamment d'éviter Asraf (abus) des ressources données par Dieu.

Dans ce contexte, les investissements et les activités islamiques doivent avoir un cadre moral et éthique. Cela pose clairement le fondement de la protection de l'environnement en tant qu'exigence essentielle.

Étant donné que l'Islam mettait l'accent sur l'égalité et la justice, l'ordre actuel de capture prédatrice du capital écologique mondial serait remis en question.

Bien que les impacts climatiques au Royaume-Uni soient inférieurs à ceux des pays en première ligne, une plus grande mortalité liée à la vague de chaleur, une paupérisation induite par les inondations et une sécheresse sont des réalités auxquelles nous nous préparerons tous.

Les musulmans britanniques peuvent réagir au changement climatique de nombreuses façons. Nous appelons à la prudence face aux travaux de ce secteur axés sur les relations publiques, car ils sont rarement durables, et nous recommandons un véritable dialogue de base, la créativité et la négociation. Les citoyens pourraient être amenés à devenir des partisans du programme énergétique communautaire et des activités de protection du climat menées par les quartiers.

Le Dr Shuja Shafi, Secrétaire général du MCB a déclaré: «Nous sommes encouragés par la récente encyclique du Pape sur la justice climatique et sommes impatients de nous unir nos coeurs et nos sœurs et frères de différentes confessions pour explorer les traditions écologiques de chacun et remettre en question les systèmes de les inégalités qui mettent en danger les humains et les non-humains sur notre maison commune.

Nous sommes heureux que certains de nos principaux affiliés jouent un rôle important dans la sensibilisation et se trouvent à Istanbul pour le lancement officiel de la Déclaration islamique sur le changement climatique.

Le MCB pense que c’est notre rôle, en tant que musulmans, d’être les gardiens de la terre et nous chercherons à jouer un rôle de soutien en veillant à la protection de toutes les ressources naturelles et à ce que nos générations futures conservent cet héritage ».

Lire l'histoire complète ici…

S'abonner
Notifier de
invité

4 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
walter77777

Il est louable que le Dr Shafi ait montré le côté raisonnable d'Al-Islam. Les fous au sein de l'islam ont fait tellement penser au monde que l'islam est déraisonnable et violent. Je suis juif, et j'ai vu qu'en Israël, même avec la violence du passé et de nos jours, il est possible pour les musulmans et les non-musulmans de coexister.

W.

Mona

C'est loin d'être raisonnable. C'est de la folie de penser que nous pouvons contrôler le climat en réduisant les émissions de carbone. Je me fiche que ce soit des dirigeants chrétiens ou islamiques qui poussent cela, c'est fou. Nous n'émettons que 4% du CO2 de la planète. Même l'EPA admet que cela ne fera aucune différence si nous abaissons le nombre.