L'Iran s'engage à soutenir pleinement le Programme des Nations Unies pour 2030 et le développement durable

Source de l'image: www.kremlin.ru
S'il vous plaît partager cette histoire!
Note de TN: Il est ironique qu'un grand pays producteur de pétrole adhère au Programme 2030. À savoir, l'ONU s'est engagée à utiliser complètement les combustibles fossiles obsolètes, ce qui éliminerait la principale source de devises de l'Iran.

Lors d'une réunion de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York mercredi, Gholamali Khoshroo a félicité toutes les parties impliquées dans le processus de finalisation d'un document intitulé "Transformer notre monde: le programme de développement durable de 2030", adopté à l'ONU il y a deux semaines. .

Il a précisé que l'Iran était déterminé à participer de manière constructive à la mise en œuvre du programme à tous les niveaux et a déclaré que Téhéran était prêt à coopérer avec les secteurs public et privé à cet égard.

Ce qui suit est le texte intégral du discours du diplomate iranien:

Monsieur le Président, distingués collègues, Mesdames et Messieurs.

Je voudrais tout d’abord remercier le Secrétaire général de son rapport sur les travaux de l’Organisation, publié sous la cote A / 70 / 1.

Soixante-dix ans après la création de cette organisation, la vision de ses fondateurs, contenue dans la Charte des Nations Unies, est toujours le phare de nos efforts collectifs pour atteindre les objectifs de l'ONU. Au cours de ces soixante-dix ans, tant de choses ont changé, mais pas les aspirations de «Nous, peuples des Nations Unies», qui voulons «vivre ensemble en paix les uns avec les autres» et qui avons foi en «l’humanité fondamentale droits, dans la dignité et la valeur de la personne humaine ». Aujourd'hui, plus que jamais auparavant, nous devons réaliser les objectifs de cette organisation, respecter et réaffirmer ses principes.

Le monde d'aujourd'hui est plein de périls et d'espoirs. Les idéaux de la Charte n'ont jamais été aussi proches et, en même temps, les défis auxquels ils sont confrontés n'ont jamais été aussi graves. Grâce à nos efforts collectifs, nous avons beaucoup accompli, mais il reste encore beaucoup à faire.

L’année écoulée a été un exemple typique des années de l’histoire de cette organisation: une année de grandes réalisations et de grandes déceptions. D'une part, le programme de développement ambitieux 2030 a été finalisé et le programme d'action global commun entre l'Iran et le groupe 5 + 1 a été conclu; et d'autre part, le peuple palestinien vit toujours sous l'occupation, de nombreuses personnes dans notre région, de la Syrie au Yémen, vivent dans des conditions misérables et les brutalités de groupes extrémistes tels que Daesh, le Front Al-Nusra et Boko-haram se poursuivent.

Monsieur le Président,

Permettez-moi de réfléchir brièvement sur certains des principaux domaines d’activité de l’organisation:

Dans le domaine de la paix et de la sécurité internationales, l’aboutissement des négociations entre la République islamique d’Iran et les pays P5 + 1 et l’UE, aboutissant au Plan d’action global et conjoint approuvé par le Conseil de sécurité, a qu'avec du sérieux, de la bonne foi et un état d'esprit gagnant-gagnant, la diplomatie peut résoudre même l'un des problèmes les plus complexes. Au cours des négociations, nous avons montré qu’il ne devrait y avoir sur la table que la logique, le respect, le pouvoir de raisonner des intérêts mutuels.

Nous pensons que cet accord non seulement transforme la dynamique des interactions entre mon pays et la communauté internationale, mais a également d'importantes ramifications positives pour toute la région et peut faciliter une coopération accrue dans divers domaines, de la sécurité au développement en passant par l'environnement. La République islamique d’Iran est cohérente et sincère. Son appel à la création d’une plate-forme régionale de dialogue dans notre région du Moyen-Orient est impératif. Ce dialogue régional doit être mené sur la base d’objectifs et de principes communs, inscrits dans la Charte, à savoir: respecter la souveraineté, l'intégrité territoriale et l'indépendance politique de tous les pays, s'abstenir d'intervenir dans les affaires intérieures des autres pays, régler pacifiquement les différends, prévenir la menace ou l'emploi de la force, lutter pour la paix et la stabilité et réaliser le progrès et la prospérité pour tous .

Monsieur le Président,

La République islamique d’Iran souligne l’impératif de l’élimination totale des armes nucléaires, qui constitue un impératif de la sécurité internationale et une obligation découlant du TNP, attendue depuis longtemps. Nous regrettons qu’en raison de l’opposition d’une petite minorité, la Conférence d’examen du TNP 2015 n’ait pas pu atteindre ses objectifs.

La possession d'armes nucléaires par le régime israélien, résultat de l'application de deux poids deux mesures par certains États dotés de l'arme nucléaire, continue de représenter une grave menace pour la paix et la sécurité du Moyen-Orient. L'agression, l'occupation, les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité sont les caractéristiques d'un régime armé à la fois d'armes nucléaires et qui constitue donc la plus grande menace pour la sécurité de notre région.

Monsieur le Président,

Nous remercions les États Membres pour leur soutien, qui a permis à l'Assemblée d'adopter par consensus la résolution A / 68/127 intitulée «Un monde contre la violence et l'extrémisme violent» (abréviation de «WAVE»), qui avait été initiée par le Président Hassan Rohani de République islamique d'Iran en 2013. Alors que la situation actuelle et l'escalade de l'extrémisme violent et du terrorisme dans notre région témoignent de la pertinence de cette résolution et de l'idée qui la sous-tend, nous devons réexaminer cette résolution au cours de cette session de l'Assemblée. À cet égard, nous attendons avec impatience le projet de Plan d’action global pour la lutte contre l’extrémisme violent que le Secrétaire général doit présenter à l’Assemblée dans les mois à venir.

Monsieur le Président,

Nous pensons que la question du développement devrait toujours occuper une place de choix dans l’ordre du jour de cette organisation. À cet égard, permettez-moi de féliciter toutes les personnes impliquées dans le processus de finalisation du document final intitulé «Transformer notre monde: l’Agenda 2030 pour le développement durable» adopté par nos dirigeants il ya deux semaines au sein de cet auguste organe.

À mesure que l'ordre du jour est adopté, nos engagements commencent. Les défis qui nous attendent à cet égard doivent être résolus collectivement de manière résolue et coordonnée, par l’intermédiaire du système des Nations Unies. La mise en œuvre des objectifs ambitieux des objectifs de développement durable exige des dispositions plus inclusives et non discriminatoires, notamment en ce qui concerne le financement et le transfert de technologie et le savoir-faire associé afin de progresser vers un partenariat véritablement mondial.

La République islamique d’Iran est déterminée à participer de manière constructive à la mise en œuvre du Programme à tous les niveaux. À cet égard, nous nous félicitons de la coopération avec les secteurs public et privé.

Monsieur le Président,

La situation dans notre région montre que nos défis dans ce monde globalisé sont interdépendants et se renforcent mutuellement. Notre région n'est pas seulement confrontée à des conditions climatiques extrêmes en raison du changement climatique, elle est également aux prises avec le fléau du terrorisme et de l'extrémisme violent. Si les terroristes endommagent l’environnement, ils excluent également le développement durable de l’ordre du jour des pays, les obligeant ainsi à dépenser leurs ressources nationales pour lutter contre l’insécurité. Nous sommes extrêmement préoccupés par la situation dans certaines parties de la région, notamment la Syrie, le Yémen et la Libye, qui a infligé une misère indicibles à la population et a permis aux extrémistes de continuer leur sauvagerie. Le système des Nations Unies devrait jouer un rôle plus actif et faire tout ce qui est en son pouvoir pour trouver des solutions pacifiques à ces situations et mettre fin à ces tragédies.

Monsieur le Président,

Avant de conclure, permettez-moi de réaffirmer la pertinence des principes sur lesquels cette organisation a été fondée. L’égalité souveraine de tous les États Membres, le règlement pacifique des différends internationaux et l’abstention de la menace ou de l’emploi de la force dans les relations internationales sont les fondements sur lesquels cette organisation est bâtie et continue de fonctionner.

La République islamique d’Iran, réitérant son soutien indéfectible aux travaux de l’ONU sur la base de sa Charte, est prête à collaborer avec tous les États Membres pour promouvoir les objectifs de l’ONU et relever collectivement les défis auxquels l’humanité est confrontée.

Je vous remercie, Monsieur le président.

S'abonner
Notifier de
invité

1 Commentaire
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires