Le culte du climat martèle l'Europe pendant la crise de l'énergie

S'il vous plaît partager cette histoire!
Il y a trois côtés au récit climatique : Premièrement, les fous qui courent comme des fous, criant que le ciel tombe. Deuxièmement, le vice-pouvoir du gouvernement qui met en œuvre des politiques écrasantes. Troisièmement, les élitistes mondiaux qui planifient et orchestrent l'ensemble du programme. Rejetez-les tous et passez une bonne nuit de sommeil. ⁃ Éditeur TN

Le culte du climat ne dort jamais, et quand ils voient des nations en crise, ils sont toujours prompts à essayer d'exploiter la situation en déformant le problème fondamental.

Une vague de chaleur frappe actuellement l'Europe ainsi que des incendies de forêt et la les médias traditionnels bat le tambour du réchauffement climatique avec acharnement. Ce n'est pas nouveau; chaque fois qu'il fait chaud, ils crient "changement climatique!" Chaque fois qu'il fait très froid, ils crient à nouveau "changement climatique!" La preuve? Que dire de la "record de chaleur" dans certaines parties du Royaume-Uni, de l'Espagne et du Portugal ? C'est sûrement la preuve que le temps est ruiné par cette terrible menace connue sous le nom de carbone artificiel ?

Bien sûr, ce qu'ils ne vous disent pas, c'est que le record officiel du temps et des températures utilisé par les climatologues ne remonte qu'à environ 140 ans (il a commencé dans les années 1880). Ainsi, des millions et des millions d'années de temps sur la Terre, et ils n'en comptent que 140 ans pour déterminer les "températures record?" Ils ont tendance à ignorer les données des carottes de glace et des cernes des arbres datant d'il y a des siècles qui indiquent des périodes de réchauffement beaucoup plus chaudes dans l'histoire de notre planète (dont aucune n'a été causée par des émissions de carbone d'origine humaine). En comparaison, les températures d'aujourd'hui sont plutôt douces.

Les températures globales de la Terre n'ont augmenté que de 1° Celsius au siècle dernier; c'était en fait le pic et actuellement les températures se sont stabilisées à une augmentation de 0.8 ° C. C'est la grande catastrophe climatique dont nous sommes tous censés être terrifiés. C'est la menace imminente pour laquelle nous sommes censés sacrifier toute la production d'énergie à base de combustibles fossiles - Moins d'un degré de chaleur.

Il est important de mettre en perspective concrète le récit frénétique du changement climatique, car la grande majorité de la science du climat est financée par des gouvernements et des organisations d'intérêt particulier comme l'ONU, le Forum économique mondial et de nombreux autres groupes mondialistes ayant un agenda en tête. En moyenne, ces gouvernements et institutions dépensent environ $ 632 milliards par an sur le financement de la recherche sur le climat et les initiatives de politique climatique (qu'ils qualifient de « maigres »). Leur objectif est d'augmenter ce flux de trésorerie à 4 billions de dollars d'ici 2030. Les incitations à sauter dans le train du changement climatique créé par l'homme sont MASSIVES ; il n'y a presque aucune incitation financière pour les scientifiques qui souhaitent étudier d'autres causes potentielles d'événements climatiques.

La notion du scientifique fidèle et incorruptible qui recherche la vérité objective plutôt que l'argent et la notoriété est morte depuis longtemps. Les scientifiques honnêtes sont rares de nos jours (en particulier dans les domaines de la médecine et des sciences du climat), et peut-être qu'il en a toujours été ainsi. On ne peut pas faire aveuglément confiance aux « experts » car ils sont tout aussi sensibles aux préjugés et à la corruption que n'importe qui d'autre.

L'hystérie du changement climatique est un rien, mais elle est activement promue par les médias pour masquer les menaces très réelles auxquelles le public est confronté à court terme. L'une de ces menaces est la pénurie d'énergie, et les réglementations climatiques ont mis un frein à de nombreux pays et à leur capacité d'adaptation. L'UE met actuellement en œuvre des politiques carbone qui appellent à une 55% de réduction des émissions d'ici 2030. Cela signifie qu'aucune nouvelle source de combustible fossile n'est censée être utilisée. Seules les réductions sont autorisées.

Les climatologues et les élites mondiales affirment que le changement climatique est le problème primordial du siècle et doit être traité immédiatement et par tous les moyens nécessaires. Ils n'ont pas présenté la moindre preuve tangible pour étayer cette affirmation, mais ils dictent les politiques de la plupart des gouvernements occidentaux, donc ils n'en ont pas vraiment besoin. Ils initient simplement des restrictions sans la participation du public.

En réalité, peut-être la plus grande menace depuis la Seconde Guerre mondiale est sur le point d'atterrir comme une bombe à hydrogène dans les genoux du public européen. La panique commence à prendre forme alors que la Russie réduit l'approvisionnement en gaz naturel de l'UE à 20 % de sa capacité d'origine et des sources alternatives n'existent tout simplement pas à une échelle qui peut prendre le relais. Une grande partie des exportations de pétrole ont également été interrompues et les gouvernements européens n'informent PAS les citoyens de la véritable gravité de la situation.

Aux taux actuels d'importation d'énergie, au moins 40 % des Européens ne seront pas en mesure de chauffer leurs maisons en hiver. Les projets de l'UE visant à remplacer les sources d'énergie russes à court terme ont également été jugés "extrêmement optimistes". En d'autres termes, le public de l'UE est foutu, et beaucoup d'entre eux ne s'en rendent pas encore compte parce que le gouvernement ne l'admettra pas. Une catastrophe aux proportions épiques est sur le point de frapper et cela ne compte même pas les énormes hausses de prix qui s'annoncent pour les 60% restants de la population qui auront encore des réserves de gaz disponibles.

Mais le culte du climat ne laisse pas cette réalité viscérale se mettre en travers de son chemin. Pour eux, la crise est une opportunité. Un nouveau récit émerge parmi les organes intergouvernementaux, les médias et parmi les militants du climat; ils disent que cette catastrophe imminente est en fait "Bon pour l'Europe" à long terme, parce qu'elle oblige les citoyens à accepter les politiques de réduction d'énergie et de contrôle du carbone que les climatologues et les mondialistes réclament depuis des années. L'inflation des prix signifie une baisse de la demande et des coupures dans la chaîne d'approvisionnement signifient que les ressources sont annulées même si la demande reste élevée. L'énergie est lentement étouffée, laissant place à une sorte de "Green New Deal".

Donc, c'est bon pour les mondialistes et leur agenda, mais pas vraiment bon pour quelqu'un d'autre qui doit vivre des mois d'hiver rigoureux sans chauffage et avec une électricité limitée.

Si la tendance actuelle se poursuit sans un changement radical dans la façon dont l'Europe étrangle l'énergie fossile, alors il y a un potentiel très réel de décès massifs cet hiver. Ce n'est pas une hyperbole, c'est une certitude mathématique. La pression continue pour encore plus de restrictions climatiques en ce moment aggrave la situation.

Il n'y a pas de menace imminente due au changement climatique, mais il y a une menace imminente due aux pénuries d'énergie. Les Européens doivent se demander : pourquoi leurs gouvernements les mettent-ils en place ? pour la calamité sur un croque-mitaine climatique inexistant ? Sans augmentation de l'énergie fossile provenant de nombreuses sources, dont le charbon et le pétrole, l'UE est sur la voie d'une tragédie historique cet hiver.

Lire l'histoire complète ici…

À propos de l’auteur

Patrick Wood
Patrick Wood est un expert de premier plan et critique sur le développement durable, l'économie verte, l'Agenda 21, l'Agenda 2030 et la technocratie historique. Il est l'auteur de Technocracy Rising: The Trojan Horse of Global Transformation (2015) et co-auteur de Trilaterals Over Washington, Volumes I and II (1978-1980) avec le regretté Antony C. Sutton.
S'abonner
Notifier de
invité
3 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Dennis

La mainmise hostile et violente sur les droits de l'homme est en bonne voie.
Nous savons qui sont les auteurs.
La liberté n'est pas gratuite.

Noix de gomme123

Lisez un roman d'un scientifique à la retraite il y a de nombreuses années. Toutes les déclarations scientifiques étaient LA VÉRITÉ - elle l'a déclaré dans sa préface. Cet auteur a déclaré qu'une petite île dans la région du pôle Nord, dont le nom commence par B…, et que les scientifiques avaient découvert qu'il y a 6 millions d'années, il y avait un certain nombre d'ARBRES de climat FROID poussant sur cette île. par exemple Châtaignier, Chêne…..etc., mais les changements climatiques mondiaux naturels à ce moment de l'histoire du climat avaient tué les arbres. Autre point, lors de la dernière série d'appel public pour avoir un Jab dans la tonne locale ici, accompagné de... Lire la suite »

Noix de gomme123

Merci Patrick pour votre bon sens et la pertinence des affichages d'informations sur votre site.