Le scientisme, pas le gauchisme, sous-tend toute censure des grandes technologies

S'il vous plaît partager cette histoire!

Il existe une religion très sombre à la base de la technocratie et du transhumanisme. C'est Scientisme. Une fois comprise, la censure massive exercée par Big Tech commence à prendre tout son sens.

Le scientisme a été proposé pour la première fois par le philosophe français Henri De Saint-Simon (1760-1825). Il a écrit,

«Un scientifique, mes chers amis, est un homme qui prévoit; c'est parce que la science fournit le moyen de prédire que c'est utile et que les scientifiques sont supérieurs à tous les autres hommes. "

L'idée de science de Saint-Simon était plutôt une proposition métaphysique qui a cédé la place à ce que nous appelons aujourd'hui la «pseudo-science». Ce sont surtout des spéculations déguisées en science. Dans tous les cas, aucun scientifique ou ingénieur n'a de boule de cristal pour «prévoir» l'avenir et ils ne sont «supérieurs à tous les autres hommes».

Néanmoins, Saint-Simon est devenu l'un des «pères fondateurs» reconnus de la technocratie et du transhumanisme.

En son temps, il a proposé que la direction religieuse soit littéralement remplacée par un sacerdoce de scientifiques et d'ingénieurs, qui interpréterait l'oracle de la science afin de faire des déclarations à la société sur les actions humaines nécessaires pour conduire l'humanité hors des ténèbres et dans l'utopie. . Ainsi, la science serait élevée à un état de divinité immuable, vénérée par ses adeptes, qui à leur tour sont dirigés par ses prêtres.

Cela vous semble-t-il familier dans le monde d'aujourd'hui? Eh bien, ça devrait.

On pourrait penser que cette étrange religion du scientisme se serait évaporée dans l'histoire après 200 ans, mais au lieu de cela, elle s'est amplifiée et proliférée.

Les prêtres de la «science» du réchauffement climatique voient dans l'avenir pour nous dire avec une certaine autorité que les mers vont monter et que le monde va littéralement brûler. Des remèdes sont proposés pour éviter un sort aussi terrible, comme la mise au rebut de l'économie de marché libre au profit du développement durable, comme le prétend l'ONU.

Les prêtres de la «science» de la pandémie mondiale scrutent l'avenir et nous disent que des centaines de millions de personnes vont certainement mourir. La seule façon de se sauver est de faire exactement ce qu'on vous dit de faire: porter un masque, non, deux ou trois masques, refuser tout contact social avec la famille et les amis, mettre fin à une activité économique non essentielle, etc. L'exercice d'une journée pour simplement «aplatir la courbe» s'est maintenant intentionnellement transformé en une cascade sans fin d'instructions et de demandes pseudo-scientifiques.

Faites confiance à la science. Obéissez aux prêtres. N'écoutez personne ou quoi que ce soit d'autre.

Le scientisme rejette spécifiquement et ostensiblement toutes les autres sources de vérité qui ne peuvent être découvertes par son sacerdoce de scientifiques et d'ingénieurs. Ainsi, la philosophie est sortie. La Bible est sortie. La religion en général est sortie. Rien qui ne correspond pas à leur récit est sorti.

C'est exactement là que la censure moderne peut être vraiment comprise. Ce n'est pas une question de gauche contre droite, conservateur contre libéral ou démocrate contre républicain. C'est une question de leur vérité illusoire contre la réalité.

Considérez ces zones communes de censure répétée:

  1. Scepticisme à l'égard des vaccins - Interdit. Les vaccins sont une science et vous devez les prendre, point final.
  2. Grande réinitialisation - Censuré. Je ne peux pas critiquer la mondialisation. La grande réinitialisation repose sur la science, l'ingénierie sociale et la gestion scientifique.
  3. Réchauffement climatique - Tabou à critiquer. Le réchauffement artificiel est «scientifique»; tout le reste est considéré comme une fausse nouvelle et une fausse science.
  4. Scandale Hunter Biden - Absolument verboten. De tels scandales révèlent la corruption parmi les oligarques de l'élite mondiale, qui sont tous fortement investis dans la Big Tech et la gestion scientifique de la société.
  5. Masques faciaux, verrouillages - Leur science dit de le faire, aucune discussion alternative n'est autorisée.
  6. Traitements COVID alternatifs tels que HCQ - Totalement censuré comme anti-science, même lorsqu'il est proposé par d'éminents médecins et scientifiques.

Qu'en est-il de l'interdiction par Twitter du président Trump et de dizaines de milliers d'utilisateurs de médias sociaux à vocation populiste? Le populisme est la plus grande menace pour la Big Tech parce que les populistes sont uniformément contre la mondialisation (tout sur la science), la grande réinitialisation (tout sur la science) et l'intimidation scientifique.

Qu'en est-il des entreprises de censure? Tu l'as deviné. Ils sont tous basés sur des technologies de pointe: Google, Twitter, Facebook, Instagram, Amazon, Mailchimp, Stripe, Mastercard, GoDaddy, etc.

En résumé, la censure est une question de science - leur science. Pseudo-science. Si vous croisez leur «science» ou une partie de celle-ci, vous allez être effacé. Comment vous effacent-ils? Oh, tout est automatisé avec la technologie. Cela s'appelle l'intelligence artificielle.

La religion du scientisme est répandue dans toutes les agences gouvernementales et entreprises de haute technologie du monde. Ce sont les «exclus». Les scientifiques et les ingénieurs légitimes sont les «exclus», et avec eux, tous ceux qui osent répéter leurs avertissements.

Combattre la Big Tech contre la censure, c'est combattre sa religion soigneusement dissimulée du scientisme, qui est précisément ce qui la rend si dangereuse.

À propos de l’auteur

Patrick Wood
Patrick Wood est un expert de premier plan et critique sur le développement durable, l'économie verte, l'Agenda 21, l'Agenda 2030 et la technocratie historique. Il est l'auteur de Technocracy Rising: The Trojan Horse of Global Transformation (2015) et co-auteur de Trilaterals Over Washington, Volumes I and II (1978-1980) avec le regretté Antony C. Sutton.
S'abonner
Notifier de
invité

16 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Pete Lincoln

Le populisme était une menace. Ils ont donc fait appel à Trump en tant que cheval de Troie et au psyop Q pour le détourner et le discréditer. Ils semblent avoir réussi

juste dire

Oui, rien n'est ce qu'il paraît. Pourtant, les adorateurs adorent toujours.

Mme Brooks

Êtes-vous sur Gab?

Pr. Daniel Mathewson

Patrick, merci pour l'article. Après avoir lu The Technological Society de Jacque Elul en 1963, je me suis rendu compte que la «technique» comme il appelle ce que vous décrivez comme «science» est quelque chose qui a un esprit apparent qui lui est propre. Et en raison de la nature de notre amour pour tout ce que nous (pensons que nous) contrôlons, par opposition à Dieu et à Son souci providentiel pour Sa création travaillant à travers nous, nous sommes devenus esclaves de cette technocratie, liés par sa propagande et en accord avec sa totale autonomie - jusqu'à la fin ultime: notre destruction ou notre absorption dans autre chose que le Créateur.... Lire la suite »

Michael

J'aurais pensé que la religion du satanisme serait mieux adaptée pour comprendre ce qui se passe réellement.

Federico

Le scientisme n'est que le visage exotérique du satanisme. Les initiés adorent l'occulte.

Hidetora

> Ce n'est pas une question de gauche contre droite, conservateur contre libéral ou démocrate contre républicain. C'est une question de leur vérité illusoire contre la réalité. Je ne pense pas que ce soit aussi simple. Il est vrai que la politique des partis n'est qu'un spectacle, mais ce peuple est fortement investi dans le gauchisme et dans la destruction des valeurs conservatrices. Pourquoi? Simplement parce qu'ils veulent tout ce qui détruit les petites communautés volontaires et, par conséquent, laisse l'individu déraciné et lui ouvre le champ pour étendre son pouvoir. La destruction des valeurs conservatrices est la condition sine qua non de... Lire la suite »

juste dire

Je crois que c'est l'athéisme, l'humanisme, le darwinisme, la philosophie du nouvel âge, etc., qui ont envahi la société dans le monde entier. Le scientisme est l'athéisme. Si Dieu n'existe pas, alors il n'y a pas de lois établies, pas de péché, pas de jugement qui leur vient, et alors ils sont libres de faire les choses les plus mauvaises possibles comme Hitler et ses disciples le font aussi. Si l'on devait lire l'Ancien Testament et ne pas écouter les Sages, les rabbins et les pasteurs qui enseignent leurs propres idées au lieu de ce que la Sainte Bible enseigne explicitement, l'idéal qu'il y a un Dieu dans le ciel, il est... Lire la suite »

Dernière modification il y a 1 an par justsayin
Vic Anderson

" C'est une question de leur vérité trompeuse par rapport à la réalité. (mais pas de vrais scientifiques; seulement $ chlock $ ter $: https://www.youtube.com/watch?v=DFPH4NCHZZo

John

C'est un monde triste dans lequel nous vivons maintenant, si une révolte ne se produit pas dans les prochaines années, l'humanité dont nous jouissons depuis 3 ou 4 siècles cessera d'exister. TOUTES les libertés et les progrès que nous avons obtenus reviendront au moyen âge où seuls quelques milliardaires et les bien connectés régneront sur les serfs et le féodalisme fera son retour. Là où les masses ne possédaient rien, devaient tout louer et payaient aux milliardaires le droit de vivre

Couronne Couronne

Et comment possède la grande technologie? Euh, le jeu est fini - «investisseurs».

Arby

Doux et précis, le message de Patrick est intelligent et mérite réflexion. J'aurais pu en dire plus sur HCQ. Oui, Tony Fauci (qui a jadis salué HCQ, un fait déterré par l'intrépide Del Bigtree) voulait que HCQ soit mort pour que sa solution chimique contre le covid 19 (une maladie inventée), dans laquelle il a investi et dont il profite, puisse être mis là-bas. Mais si le covid 19 est juste un rhume (qui, en fait, est juste une incidence de détoxification de quelqu'un), alors prendre HCQ (toujours toxique bien que dans certaines situations bénéfique, apparemment) n'a pas de sens. Quant à la censure,... Lire la suite »

Alan

Article intéressant, mais un problème majeur pour expliquer le scientisme est qu'il est trop facile d'y inclure une science très réelle. Beaucoup de gens préféreraient volontiers l'idée que les scientifiques dirigent le monde. Après tout, les scientifiques ne sont-ils pas ceux qui nous ont apporté de grands progrès? En fait pas vraiment; la plupart des progrès dans nos modes de vie réels sont venus via le marché libre, mais les communautés ont rendu cette connaissance pécheresse ou interdite de mentionner, alors oui, les scientifiques en ont le mérite. Je me souviens, en tant que jeune homme, avoir été quelque peu confus, voire dégoûté, par la façon dont les partis politiques `` remaniaient '' leurs membres... Lire la suite »

Christophe V.

Mais, « disent les scientifiques »…. La véritable menace pour la culture est la culture. La vraie menace pour la pensée rationnelle est la conscience. On nous prescrit des volontés combattant un jeu de survie stérile. Il n'y aura pas de gagnants dans cette bataille. C'est un monde naturel de dévoration et peu peuvent supporter des vérités réelles concernant la condition humaine/animale. Godspeed en attendant l'abîme.

[…] Le scientisme, pas le gauchisme, est à la base de toute censure des grandes technologies […]