Les Autrichiens non conformes risquent désormais la prison et d'énormes amendes

Wikimedia Commons
S'il vous plaît partager cette histoire!
La tyrannie technocratique continue de s'infiltrer en Europe alors que l'Autriche est déterminée à se conformer à 100% à son mandat en matière de vaccins, boosters inclus. Les troubles civils continueront certainement de croître, testant la détermination des deux côtés. L'Allemagne intensifie également la persécution de ses citoyens non vaxés, avec des résultats prévisibles. Éditeur TN

Les Autrichiens qui refusent de prendre un vaccin obligatoire contre le COVID-19 avant une date limite imposée par le gouvernement encourent des peines de prison et d'énormes amendes aggravantes pour non-conformité.

Après avoir initialement placé les non vaccinés sous verrouillage, une politique qui complètement raté, le chancelier Alexander Schallenberg a annoncé que le jab deviendrait obligatoire à partir du 1er février.

Les questions sur ce qui arriverait à ceux qui refusaient toujours de le prendre ont maintenant reçu une réponse sous la forme d'un projet qui a été divulgué aux médias.

« En vertu du projet de loi, toute personne qui refusait d'assister à un rendez-vous de vaccination prévu recevrait une convocation officielle des autorités locales. Si une personne ne se présentait pas, elle serait alors convoquée une nouvelle fois dans les quatre semaines suivantes », rapporte RT.

« Si la deuxième demande officielle était également ignorée, la personne encourrait une amende de 3,600 4,061 € (7,200 8,000 $) ou quatre semaines de prison. L'amende passerait à XNUMX XNUMX € (XNUMX XNUMX $) pour ceux qui avaient déjà été condamnés à deux amendes pour avoir enfreint l'obligation de vaccination.

Personne ne sera « amené de force » dans un centre de vaccination pour se faire piquer contre son gré, bien que rassurez-vous, il sera placé « de force » derrière les barreaux s'il continue de refuser.

Si elle est adoptée, la législation restera en vigueur pendant trois ans, le gouvernement décidant si le fait de se remettre de COVID est une exemption raisonnable.

Seules les femmes enceintes et les enfants de moins de 12 ans, en plus de ceux qui font face à « un danger pour la vie ou la santé » en se faisant vacciner, seront exemptés.

Le projet de loi rendra également obligatoires les injections de rappel régulières.

Avec des dizaines de milliers de manifestants descendus dans les rues de Vienne ces dernières semaines, attendez-vous à ce que les troubles s'intensifient.

Comme précédemment mis en évidence, l'ancien directeur de l'Organisation mondiale de la santé Anthony Costello a averti que rendre les vaccins COVID-19 obligatoires pourrait provoquer des « émeutes » à travers l'Europe.

Lire l'histoire complète ici…

À propos de l'éditeur

Patrick Wood
Patrick Wood est un expert de premier plan et critique sur le développement durable, l'économie verte, l'Agenda 21, l'Agenda 2030 et la technocratie historique. Il est l'auteur de Technocracy Rising: The Trojan Horse of Global Transformation (2015) et co-auteur de Trilaterals Over Washington, Volumes I and II (1978-1980) avec le regretté Antony C. Sutton.
S'abonner
Notifier de
invité

13 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
DawnieR

Bien que 26 millions d'Australiens aient été désarmés, ils DEVRAIENT MIEUX commencer à devenir CRÉATIFS et commencer à fabriquer « d'autres armes » !!

J'AIMERAIS VRAIMENT parler avec les FAMILLES de ces « flics » NAZIS !!! Ont-ils même des familles ?? Ou ont-ils été emmenés dans les camps de concentration nazis par leur « flic » nazi, un membre de leur famille ?? J'adorerais savoir ce que ces familles pensent du comportement des membres de leur famille « flic » NAZI !

Téross

Les nazis n'étaient-ils pas au moins nationalistes ? Le nationalisme est un gros mot dans l'Europe d'aujourd'hui. Et nous ne parlons pas des nazis, nous parlons des communistes et des mondialistes. Mais tu sais tout ça. Personne ne fait par inadvertance de tels commentaires sans éducation.

C.P.

C'est le mondialisme. Ce n'est pas une question de vaccin, c'est une question de pouvoir. Emprisonner tout le monde ne fonctionnera pas. Ce que la Cour suprême a décidé jeudi dernier devrait suivre dans d'autres pays. Le mondialisme va être renversé lors des élections. Un mouvement nationaliste conservateur vient remplacer l'ordre ancien.

PAMINO

Inwiefern drohen in der Bundesrepublik solche Maßnahmen?

[…] État – contrôle local total. Il suffit de regarder les désastres débiles qui se déroulent en Australie, en Autriche, en Italie, en Israël et au Canada parce que les moutons ont volontairement renoncé à leurs droits donnés par Dieu […]

Lloyd Nunez

Ces agents publics devraient être démis de leurs fonctions.
Nuremberg 2.0 est nécessaire maintenant,
Pour la liberté religieuse, certaines personnes l'ont fait. Raid de masse dans les magasins il ne se passe rien/ Un raid dans les maisons des mauvais fonctionnaires pourquoi pas !. Un responsable de la police de la ville orientale de Sialkot, qui a requis l'anonymat en raison de la sensibilité de l'affaire, a déclaré que les enquêteurs pensaient que les agresseurs avaient accusé le directeur de blasphème pour avoir détruit une affiche avec des versets sacrés islamiques.

Téross

C'est infiniment MIGNON. Nuremberg 2.0 !! Qui va diriger ça ? Veuillez vous réveiller.

Erik Nielsen

Si tous les 10% non vaccinés porteront des affiches devant le parlement, nous pourrons abattre les banquiers mondiaux, l'OTAN et le Pentagone. Les affiches peuvent le faire.

juste dire
L. Haas

Ceux qui font les injections doivent refuser de « suivre ces ordres illégaux », sinon ils sont des collaborateurs dans la destruction de leur pays.