Les États-Unis imposent aux gouvernements étrangers de surveiller la crypto-monnaie pour lutter contre le terrorisme

S'il vous plaît partager cette histoire!

Les États-Unis luttent discrètement contre les crypto-monnaies, qui vont de pair avec la guerre mondiale contre les espèces. Le terrorisme étant toujours la cible, tout ce qui est qualifié de terrorisme est une cible immédiate.  Éditeur TN

Président Trump signé un nouveau projet de loi controversé sur les sanctions étrangères dans la loi qui avait un mandat caché pour les gouvernements étrangers de l'Iran, de la Russie et de la Corée du Nord de surveiller les circulations de crypto-monnaie comme une mesure pour lutter contre les «tendances de financement illicites» dans un effort pour «combattre le terrorisme».

Le projet de loi oblige les gouvernements à élaborer une "stratégie de sécurité nationale" pour lutter contre "le financement du terrorisme et les formes de financement illégal connexes". Les gouvernements seront tenus de surveiller "les données relatives à l'évolution du financement illicite, notamment les formes évolutives de transfert de valeur telles que: soi-disant crypto-monnaies. "

Selon le projet de loi, un projet de stratégie initiale devrait être soumis au Congrès au cours de la prochaine année, auquel participeront les autorités de réglementation financière des États-Unis, le département de la Sécurité intérieure et le département d'État.

Le projet de loi appelle à:

«[Une] discussion et des données concernant les tendances en matière de financement illicite, y compris les formes évolutives de transfert de valeur telles que les crypto-monnaies, d'autres méthodes telles que l'informatique, les télécommunications, Internet, la cybercriminalité ou toute autre menace que le secrétaire peut choisir d'identifier. "

Curieusement, Coindesk rapports, "Le nouveau projet de loi fait écho à un autre soumis en mai dans le cadre d'un paquet législatif plus large du Département de la sécurité intérieure."

Cette mesure, comme CoinDesk rapporté à l'époque, appelle à des recherches sur l'utilisation potentielle des crypto-monnaies par les terroristes. Comme le projet de loi DHS, la nouvelle loi sur les sanctions ne constitue pas un changement de politique, mais indique plutôt que le Congrès prend des mesures pour explorer la question de plus près.

Juste d'autres exemples de gouvernement américain essayant d'imposer sa volonté à d'autres nations et à des citoyens qui n'y ont jamais vécu, comme en témoigne le arrêter d'Alexander Vinnik en Grèce, présumé PDG de BTC-E, selon le ministère de la Justice.

S'abonner
Notifier de
invité

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires