Nations Unies: Les partenariats mondiaux promettent une meilleure coordination pour la sécurité de l'eau

Lake Tahoe, Californie (Image: Wikipedia Commons)
S'il vous plaît partager cette histoire!
Les cinq partenariats «multipartites» pour l'eau comprennent un riche assortiment de partenariats public-privé qui donneront aux entreprises mondiales un accès direct à cette précieuse ressource vitale. L'ONU prédit un déficit de 40% de la disponibilité de l'eau d'ici 2030, même si la même quantité d'eau a existé depuis la création de la terre. Afin d'assurer la technocratie, des pénuries doivent être créées pour stimuler l'investissement. ⁃ Éditeur TN

Cinq partenariats mondiaux multipartites sur l'eau - le groupe de travail sur l'eau de la Banque mondiale, le groupe 2030 sur les ressources en eau, le partenariat mondial sur l'eau, le Conseil mondial de l'eau et le mandat du PDG du Pacte mondial pour l'eau - ont annoncé leur intention de coopérer en matière de sécurité de l'eau. Leur engagement fait suite aux prévisions du Panel de haut niveau sur l’eau (HLPW) sur un éventuel déficit en 40% de la disponibilité de l’eau de la part de 2030. Les cinq partenariats, qui représentent des entreprises, des gouvernements, des organisations intergouvernementales, des universités et des organisations de la société civile, prévoient de convoquer une série de discussions entre leurs dirigeants afin d’accélérer les progrès du programme international pour l’eau. Ils organiseront leurs discussions à partir d’Août 2018.

Les groupes ont annoncé leur engagement après avoir approuvé le rapport du HLPW intitulé "Faire en sorte que chaque goutte compte - Un programme d'action pour l'eau". Le secrétaire général des Nations Unies et le président de la Banque mondiale ont convoqué le HLPW à 2016 afin de promouvoir une meilleure gestion des ressources en eau dans le monde. Le rapport HLPW, publié dans 15 de mars 2018, appelle à doubler les investissements dans les infrastructures d’approvisionnement en eau au cours des cinq prochaines années.

Les cinq groupes ont également reconnu la valeur de SDG 17 sur les partenariats en tant que moyen important de mettre en œuvre le Programme de développement durable 2030. La collaboration permettra également de faire progresser la réalisation des objectifs de développement durable et des cibles sous: ODD 2 sur la faim zéro; SDG 3 sur la santé et le bien-être; SDG 6 sur l'eau potable et l'assainissement; SDG 7 sur l'énergie durable; SDG 9 sur l’industrie, l’innovation et les infrastructures; SDG 11 sur les villes et les collectivités durables; et sur les écosystèmes aquatiques et terrestres relevant de SDG 14 (vie sous l'eau) et de SDG 15 (vie terrestre).

Ils ont annoncé leur partenariat lors de la Journée mondiale de l'eau, le 22 March, à la clôture du huitième Forum mondial de l'eau (WWF8).

Communiqué de presse:

Le Stark Global Water Report déclenche une nouvelle collaboration entre les partenariats mondiaux

Lors de la Journée mondiale de l'eau, 2018, cinq partenariats mondiaux multipartites représentant des entreprises, des gouvernements, des organisations intergouvernementales, des universités et des organisations de la société civile ont annoncé un nouvel effort de collaboration visant à accélérer les progrès visant à garantir la disponibilité et la gestion durable. de l'eau et de l'assainissement dans le monde. (Déclaration complète à droite.)
Le partenariat a été catalysé par les discussions du 8th World Forum sur l’eau à Brasilia, notamment le Forum des citoyens et le groupe de réflexion sur la durabilité, et le rapport du Groupe de haut niveau sur l’eau, «Making Every Drop Count». Le rapport indique que si le monde continue sur sa lancée actuelle, il pourrait faire face à un déficit de 40 en termes de disponibilité de l'eau par 2030. La santé, la sécurité alimentaire, la durabilité énergétique, les emplois, les villes et les écosystèmes sont de plus en plus menacés en raison de l'exacerbation de la variabilité naturelle du cycle de l'eau et du stress hydrique croissant.Le groupe de travail sur l'eau de la Banque mondiale, le groupe de ressources sur l'eau 2030, le Partenariat mondial sur l'eau, le Conseil mondial de l'eau et le mandat du PDG sur l'eau du pacte mondial des Nations Unies ont annoncé leur engagement à coordonner une série d'actions visant à accroître la sécurité de l'eau. La sécurité de l'eau est à la base de la croissance économique, du développement social et de la durabilité environnementale.

Les organisations ont convenu de:

  • Prendre en compte les résultats du 8th World World Forum, proposé par les différents processus politiques, thématiques, régionaux, citoyens et de durabilité
  • Souscrire aux recommandations du Groupe de haut niveau sur l'eau (HLPW) «Donnons sa chance à chaque goutte»
  • Reconnaître l'objectif de développement durable (SDG 17) qui encourage les partenariats en tant que moyen essentiel de la mise en œuvre du programme de développement de 2030 - en particulier pour la mise en œuvre des objectifs de développement durable appelant à la création d'un monde sécurisé dans l'eau (SDG6)
  • S'engager à organiser une série de discussions entre les dirigeants des organisations, à partir du mois d'août 2018
  • Explorer et convenir de pistes pour améliorer la coordination et la collaboration au niveau mondial entre ces organisations et d'autres, en vue d'accélérer les progrès vers un monde sans eau

 Oyun Sanjaasuren, président du Partenariat mondial pour l'eau, a déclaré: «Le Partenariat mondial pour l'eau est prêt à offrir ses réseaux multi-acteurs sur le terrain pour faire avancer une meilleure gouvernance de l'eau.» La campagne «Act on SDG 6» lancée par GWP et lancée pendant le 8th Le Forum mondial de l'eau, Sanjaasuren, a ajouté: «Il est temps que les décideurs politiques fassent de la mise en œuvre de SDG6 une priorité absolue."

Lire l'histoire complète ici…

S'abonner
Notifier de
invité

3 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Richard Quitliano

Ces gens sont fous! Des déclarations comme celle-ci me font peur… «des réseaux multipartites sur le terrain pour faire progresser une meilleure gouvernance de l'eau». On dirait que la «police de l'eau» arrive!

Montagne

Il semble que la main gauche ne sache pas ce que fait la main droite. L'ONU, d'une part, dit vouloir une meilleure gestion de l'eau, mais d'autre part, elle empoisonne l'approvisionnement en pulvérisant de l'aluminium dans l'atmosphère.

Tim Mortrud

Pourquoi, au nom de Dieu, les Américains voudraient-ils que les étrangers et les banquiers contrôlent notre eau? Nos (vies) pour être précis! Pour ma part, je ne vois rien de bon pour les Américains et je ne vois rien de bon pour les Américains dans les agendas des Nations Unies - 2000, 2021, 2030. Il faut exposer les agendas à chaque occasion. Il y a agression acronyme sur la personne moyenne est une insulte et malheureusement aussi bien que regétable à travers l'abaissement générationnel de tous les peuples de la Terre au moyen du contrôle du système éducatif. IDWTLIA NWO (JE NE VEUX PAS VIVRE EN A) Nous devons tous commenter et exprimer notre rejet... Lire la suite »