Les pilotes résistent : la pénurie de pilotes menace les vaccins à l'approche de la date limite de tir

Wikimedia Commons, Aero Icarus
S'il vous plaît partager cette histoire!
Environ 25 à 30 % des pilotes et des employés des compagnies aériennes ne sont toujours pas vaccinés et risquent d'être licenciés. Les dirigeants des compagnies aériennes citent l'obéissance au décret de Biden qui ne s'est pas matérialisé dans le Federal Register. Cela signifie qu'ils suivent essentiellement un communiqué de presse qui n'a aucune substance. Éditeur TN

Southwest Airlines a annoncé lundi qu'elle mettrait en œuvre le mandat fédéral sur les vaccins annoncé par le président Joe Biden, sans tenir compte des objections soulevées principalement par son syndicat de pilotes.

Le mandat, que Biden a annoncé dans le cadre d'un décret, obligerait les entreprises de plus de 100 employés à mettre en œuvre les exigences en matière de vaccins, des tests hebdomadaires étant disponibles comme alternative. Les entrepreneurs fédéraux, cependant, n'ont pas l'exemption d'essai. La plupart des compagnies aériennes commerciales américaines, y compris Southwest, ont de nombreux contrats avec le gouvernement fédéral.

Southwest a déclaré lundi dans un communiqué qu'il se conformerait à l'ordonnance et mettrait en œuvre l'exigence, plutôt que de demander une exception pour l'industrie du transport aérien ou de poursuivre l'administration Biden dans le but de la bloquer.

« Les employés de Southwest Airlines doivent être entièrement vaccinés contre COVID-19, ou être approuvés pour un hébergement religieux, médical ou pour personnes handicapées, d'ici le 8 décembre 2021 pour continuer à travailler avec la compagnie aérienne », a déclaré Southwest dans un communiqué de presse. La compagnie aérienne a refusé de préciser ce qui arriverait aux employés qui ne respecteraient pas le délai.

Syndicats de pilotes chez American Airlines et Southwest Airlines averti la semaine dernière qu'un exode de pilotes pourrait se produire si le mandat fédéral sur les vaccins était mis en œuvre dans les compagnies aériennes, ce qui pourrait causer du chaos pendant la période des vacances.

Environ 30% des pilotes d'American Airlines ne sont pas vaccinés, a déclaré la semaine dernière le syndicat des pilotes, l'Allied Pilots Association (APA), citant des raisons médicales et des réticences. Southwest Airlines, dont le siège se trouve à quelques kilomètres d'American au Texas, n'a pas précisé quel pourcentage de ses pilotes sont vaccinés.

"Nous craignons également que la période de mise en œuvre de 60 jours prévue par le décret exécutif pour les vaccinations obligatoires puisse entraîner des pénuries de main-d'œuvre et créer de graves problèmes opérationnels pour American Airlines et ses pairs", a déclaré le président de l'APA, le capitaine Eric Ferguson. écrit dans une lettre au ministère des Transports et à la Maison Blanche. « Les compagnies aériennes génèrent une part substantielle de leur chiffre d'affaires annuel pendant la période des vacances, et de nombreux voyageurs dépendent de nous pour les amener à destination. Les compagnies aériennes de notre pays et le public voyageur ne peuvent pas se permettre des interruptions de service importantes en raison de pénuries de main-d'œuvre.

La Southwest Airline Pilots Association (SWAPA) a demandé une dérogation à l'ordre pour les pilotes.

"Nos pilotes ont assumé un risque élevé de maladie depuis le début de la pandémie, y compris bien avant que les vaccins ne soient disponibles", a déclaré la SWAPA dans un communiqué. la semaine dernière. "Et nous espérons que nos contributions seront reconnues et prises en compte alors que nous cherchons à obtenir l'approbation d'un autre moyen de conformité et d'une période de mise en œuvre réalisable sur le plan opérationnel."

American a également déclaré qu'il suivrait le décret de l'administration Biden.

"Alors que nous travaillons toujours sur les détails des exigences fédérales, il est clair que les membres de l'équipe qui choisissent de rester non vaccinés ne pourront pas travailler chez American Airlines", ont écrit vendredi les hauts dirigeants de la compagnie aérienne dans une lettre aux employés.

United Airlines a été parmi les premières grandes compagnies d'exiger des vaccinations parmi ses employés. Plus de 97% ont respecté la commande, avec plusieurs milliers de demandes d'exemptions médicales ou religieuses, et moins de 1% refusant de s'y conformer. La compagnie aérienne a entamé le processus de licenciement de ces employés, qui ne sont que quelques centaines, a déclaré lundi le PDG Scott Kirby lors d'une conférence.

Delta Air Lines a déclaré qu'elle examinait toujours les détails du décret, mais précédemment mis en œuvre une règle que les employés non vaccinés doivent subir des tests hebdomadaires et seraient soumis à une surtaxe mensuelle de 200 $ sur leurs primes d'assurance maladie. La compagnie aérienne a déclaré qu'environ 84 % de ses employés étaient vaccinés, contre 75 % lorsque la surtaxe a été annoncée.

Lire l'histoire complète ici…

 

À propos de l’auteure

Patrick Wood
Patrick Wood est un expert de premier plan et critique sur le développement durable, l'économie verte, l'Agenda 21, l'Agenda 2030 et la technocratie historique. Il est l'auteur de Technocracy Rising: The Trojan Horse of Global Transformation (2015) et co-auteur de Trilaterals Over Washington, Volumes I and II (1978-1980) avec le regretté Antony C. Sutton.
S’abonner
Notifier de
invité
3 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

[…] Les pilotes résistent : la pénurie de pilotes menace les vaccins à l'approche de la date limite de tir […]

Elle

J'espère que les pilotes tiendront bon. Cela mettrait les compagnies aériennes en faillite si elles le faisaient. Il n'y aura pas de voyage aérien sans eux et le personnel au sol pour guider les avions.

SW et les autres peuvent mettre leur financement fédéral là où le soleil ne brille pas.

DONNEZ AUX PILOTES D'ENFER !!!