Les mégapoles mondiales donnent naissance à «l'unité de combat des mégapoles»

Se battre dans les mégapolesDOD Live
S'il vous plaît partager cette histoire!
Les technocrates et l'élite mondiale conduisent la migration rurale vers les villes intelligentes, et les inévitables soulèvements et conflits seront réprimés par de nouvelles «unités de combat de mégapoles». ⁃ Éditeur TN

Chaque année, de plus en plus de la population mondiale s’installe dans les villes. Le nombre de mégapoles est en croissance exponentielle. Ces deux tendances mondiales et leurs conséquences inévitables pour les opérations militaires sont bien documentées. Pourtant, nous n'avons toujours pas d'unités préparant même à distance pour opérer dans les mégapoles. Si nous voulons avoir du succès sur les champs de bataille urbains, l'armée américaine devra inévitablement continuer à se battre, cela doit changer.

À travers l’histoire, les forces militaires ont cherché à éviter ou n’avaient tout simplement pas besoin de se lancer dans des combats urbains. La plupart des doctrines militaires, ainsi que la théorie stratégique sur laquelle elles reposent, encouragent les forces terrestres à contourner, assiéger ou, si nécessaire, isoler et vider lentement les villes de l'extérieur. Les grandes armées du monde se sont historiquement battues pour les villes plutôt que dans les villes, une distinction avec une différence significative. Dans les cas où les forces militaires n’avaient pas d’autre choix que d’opérer dans des villes, l’environnement, presque sans exception, s’avérait très coûteux, tant en pertes militaires que civiles. Aujourd’hui, de nombreuses armées ont admis que la croissance démographique mondiale et les tendances en matière d’urbanisation forceraient de plus en plus les opérations militaires dans les villes surpeuplées. Les forces militaires doivent donc être en mesure de mener toute une gamme d’opérations dans des zones urbaines vastes et denses. Le chef d'état-major de l'armée, le général Mark Milley, récemment remarqué que l’Armée de terre «a été conçue, dotée en personnel, entraînée et équipée au cours des dernières années 241 pour opérer principalement dans les zones rurales», mais cela est sur le point de changer. Milley poursuivit:

À l'avenir, je peux affirmer avec une très grande confiance que l'armée américaine se battra probablement dans des zones urbaines. . . . Nous devons mobiliser, organiser, former et équiper la force en vue d'opérations dans des zones urbaines, des zones urbaines très denses, et c'est une construction différente. Nous ne sommes pas organisés comme ça pour le moment.

Cependant, malgré la reconnaissance du fait que les forces armées seront de plus en plus appelées à se battre dans les zones urbaines, aucune armée ne s'est engagée à former, organiser et équiper des forces spécifiquement pour opérer dans les villes. Il est temps que l'armée américaine fasse exactement cela.

Un Nations Unies 2016 rapport Le pourcentage estimé de 54.5 de la population mondiale vivait dans des zones urbaines. Selon 2030, ce pourcentage devrait atteindre le pourcentage 60. Du fait de cette migration rurale-urbaine, les villes elles-mêmes se développent. Dans 2016, il y avait des villes 512 comptant au moins un million d'habitants dans le monde. Selon 2030, les villes 662 prévues compteront au moins un million d'habitants. Et le nombre de «mégapoles» dans le monde - celles comptant 10 millions d'habitants ou plus - devrait passer de trente et un à quarante et un au cours de la même période.

Dans 2014, le chef d'état-major du groupe d'études stratégiques (SSG) de l'armée a choisi les mégapoles comme thème organisateur de ses projets de recherche d'une durée d'un an. Les équipes de concepteurs ont examiné les caractéristiques et les défis uniques d'une mégapole, les concepts de manœuvre et de mobilité à venir, les considérations relatives à la conception des forces de l'armée, la gestion des talents du personnel et d'autres sujets, en évaluant les besoins pour opérer dans les mégapoles. Les conclusions de la SSG un article sont claires: les mégapoles sont inévitables, elles représentent potentiellement l’environnement le plus difficile auquel l’Armée a été confrontée et l’Armée de terre n’est pas préparée à y opérer. Le SSG a également recommandé que l'armée, chargée de préparer les forces à des opérations soutenues sur terre, prenne la tête de l'entraînement, de l'organisation et de l'équipement des forces pour les mégapoles.

Lire le rapport complet ici…

S'abonner
Notifier de
invité

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires