Le nouveau Premier ministre libanais cherche à installer un `` cabinet technocrate '' de 18 membres

S'il vous plaît partager cette histoire!
Le règne technocrate n'est pas seulement vu en Europe, en Chine et en Inde: le monde islamique est également fortement attiré par le technopopulisme et la gouvernance technocrate. Dans le cas du Liban, même le Hezbollah approuve. ⁃ Éditeur TN

Vendredi, des sources ministérielles informées ont déclaré à Asharq Al-Awsat que le Premier ministre libanais désigné, Hassan Diab, était sur le point de former un cabinet de 18 membres, libre de politiciens, et capable de répondre aux exigences du mouvement populaire.

Vendredi, Diab a tenu sa deuxième réunion cette semaine avec le président Michel Aoun pour discuter de la forme et du contenu de son prochain gouvernement.

Les observateurs considèrent l'annonce comme un «inconvénient» du cabinet techno-politique selon laquelle Aoun et ses deux alliés chiites, le Hezbollah et le Mouvement Amal, ont été attachés pour former.

«La réunion Aoun-Diab a été bonne. Les deux hommes ont discuté de la répartition des portefeuilles ministériels et des noms de certains personnages proposés pour être nommés ministres », ont expliqué les sources.

Ils ont démenti les informations selon lesquelles Diab prévoyait d'annoncer son cabinet dans les prochaines heures.

Plus tôt vendredi, Aoun espérait qu'avec le nouveau gouvernement, la situation commencerait progressivement à s'améliorer et à surmonter la crise, et le Liban retrouverait sa prospérité.

Lors d'une rencontre avec le commandant de l'armée libanaise, le général Joseph Aoun, accompagné d'une délégation de la direction, le président a déclaré: «Aujourd'hui, nous vivons une période d'austérité au niveau individuel et au niveau de l'État et de ses institutions , mais cela est nécessaire pour aider à surmonter la crise actuelle. »

Entre-temps, le Hezbollah a également commenté ces développements.

«Le Hezbollah soutient un gouvernement composé de candidats spécialistes compétents qui jouissent de l'intégrité et de la loyauté envers la nation et dont le souci est de sauver le pays et son économie», a déclaré le représentant du Hezbollah au Mont Liban et au Nord, Cheikh Mohammed Amro, après avoir rendu visite au patriarche maronite Bechara Rai pour lui adresser ses salutations. sur la saison sainte.

Lire l'histoire complète ici…

S'abonner
Notifier de
invité

2 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Mossadeq

Et comment est-ce supposé fonctionner du tout que je pourrais demander? 18 technocrates viennent de rouler sur une société multi culturelle multi religieuse comme le Liban! Ça va exploser à nouveau.

en jean

Vous aviez raison.