Organisation de coopération islamique à la recherche d'un développement durable du monde musulman

S'il vous plaît partager cette histoire!

Note de TN: Le développement durable (ou technocratie) obtient l'adhésion de tous les coins du monde, y compris des nations musulmanes. En fait, ils courent pour l'implémenter le plus rapidement possible. Largement méconnu des savants occidentaux, le Coran contient un pourcentage très élevé de versets décidément «verts», en ce sens qu'ils spécifient des règles et des règlements pour le soin de la terre et de l'environnement. 

Le 13ème Sommet de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), qui s'est achevé vendredi à Istanbul, a souligné son intérêt et a dévoilé son programme d'action visant à réaliser le développement durable des Etats membres dans tous les domaines de la vie. Dans le communiqué final publié à la fin de la conférence, les chefs d'État et les hauts responsables du monde islamique 50 ont souligné que l'accès à une énergie abordable et propre est essentiel pour le développement durable des États membres. Ils ont également reconnu l'importance de la gestion intégrée des ressources en eau, à travers la conservation, l'utilisation prudente et la réduction au minimum du gaspillage.

Le sommet s'est félicité de l'adoption du «programme de développement durable 2030», qui comporte des objectifs 17 et des objectifs 169. La conférence s'est engagée à ce que leur mise en œuvre soit couronnée de succès dans les délais impartis, en tenant compte du rôle des autorités nationales dans la coopération avec les organismes internationaux.

Le développement durable occupe une place essentielle dans le Programme d'action de l'OCI pour la prochaine décennie (2016-2025). Le sommet a appelé les États membres, les organes et institutions de l'OCI, les partenaires internationaux ainsi que les autres parties prenantes à prendre toutes les mesures nécessaires à sa mise en œuvre effective. La conférence a noté avec satisfaction le succès du programme d'action décennal (2006-2015), qui a fourni à la Oumma islamique un projet prospectif visant à renforcer l'action islamique commune dans divers domaines. L'OCI a réitéré son engagement à œuvrer ensemble pour un avenir meilleur et à améliorer le bien-être d'environ un milliard de personnes 1.7 dans les États membres de 57. Il a également affirmé son engagement à remédier aux lacunes de la décennie précédente et à apporter les améliorations nécessaires à la mise en œuvre effective du nouveau programme d’action.

Le sommet a souligné que la culture devait servir de levier pour un développement durable et inclusif, ainsi que les valeurs islamiques, dont le plus important était d'intégrer la culture en tant qu'instrument stratégique pour atteindre les objectifs de l'OCI.

«Les dirigeants musulmans ont salué les efforts déployés par le secrétaire général de l'OCI, Iyad Madani, pour ses initiatives visant à promouvoir et à défendre une position commune sur des questions d'intérêt commun, notamment le dialogue entre les civilisations et les religions; promouvoir l'harmonie interconfessionnelle, la tolérance et la non-discrimination; et la sauvegarde du caractère historique et islamique des lieux saints ainsi que du patrimoine islamique.

Madani a également reçu des éloges pour ses efforts incessants visant à promouvoir l'avancement et l'autonomisation des femmes et le bien-être de la famille dans les États membres, ainsi qu'à renforcer le statut des enfants et à protéger leurs droits, à renforcer le rôle des jeunes et promouvoir le bien-être et la sécurité sociale des personnes âgées et des personnes ayant des besoins spéciaux.

La conférence a chargé le Secrétariat général de l'OCI d'élaborer une stratégie pour l'OCI dans le domaine de la protection de l'enfance et du bien-être dans le monde musulman, qui prend en compte, entre autres, les conditions de santé, psychologiques et éducatives des enfants et des mères. dans les zones de conflit et la question du mariage des enfants et de la violence à l’égard des enfants. Il a réaffirmé que la préservation du bien-être et de la santé physique des enfants est un devoir de chaque parent et de la société, comme le prescrit l'Islam. La conférence s'est félicitée de l'amélioration significative de la couverture et des services de santé dans les Etats membres, qui a entraîné une tendance à la baisse du taux de mortalité infantile: taux de base plus élevé de décès par 125 pour 1,000 et de 1990 pour 66 par 1,000.

La réunion de l'OCI a souligné que les médias, y compris les médias sociaux, sont l'outil le plus efficace pour diffuser l'information et façonner l'opinion publique. Le sommet a reconnu le rôle décisif qu’il peut jouer dans la projection de la brillante image de l’islam ainsi que dans celle des États membres sur le monde extérieur et dans la réalisation des objectifs de la solidarité islamique.
La conférence a également appelé à investir dans le développement de l'infrastructure des médias, à améliorer les capacités professionnelles des professionnels des médias, à faciliter l'accès du public à l'information, à renforcer les institutions de médias de l'OCI et à renforcer la coordination entre elles afin de faire progresser l'action islamique commune dans tous les domaines.

La réunion d'Istanbul a reconnu la nécessité de développer une société de la connaissance en soutenant la recherche et la technologie pour le développement global des États membres. À cette fin, il a encouragé le développement et l'intensification des activités de recherche et développement dans les institutions et les centres d'excellence, y compris ceux des filiales et des filiales de l'OCI.

Lire l'histoire complète ici…

S'abonner
Notifier de
invité

4 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Don

Si le monde musulman avait dépensé autant d'argent pour le développement au cours des deux dernières décennies que pour les armes, les munitions et la propagation de la haine, ils seraient déjà développés. Je ne leur donnerais pas un sou!