Port Worker Blues: des robots pour tout automatiser

S'il vous plaît partager cette histoire!
Les ports d'expédition les plus fréquentés d'Amérique ressembleront bientôt à des entrepôts Amazon entièrement automatisés, déplaçant des milliers de travailleurs et d'entreprises locales. À Los Angeles, la rénovation du port fait partie du Green New Deal du maire Eric Garcetti. ⁃ Éditeur TN

Le quai 400 à Los Angeles est le plus grand terminal maritime d'Amérique du Nord. Plus de camions 1,700 traversent en moyenne chaque jour, même au beau milieu de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. Toute cette cargaison se traduit par des milliers de kilomètres parcourus chaque jour dans l'installation, principalement par des véhicules à moteur diesel, générant des polluants.

Pour APM Terminals, filiale de la compagnie maritime mondiale AP Moller-Maersk A / S qui gère le terminal de Los Angeles, l'avenir de la manutention du fret ressemble à celui de la conduite: moteurs électriques remplaçant les moteurs à essence, logiciels autonomes remplaçant les travailleurs. La société dit que les changements sont nécessaires pour respecter Règles californiennes obliger les terminaux à conteneurs à atteindre zéro émissions de la part de 2030 et à empêcher les entreprises de quitter les autres côtes.

Le terminal de Los Angeles a déjà commandé au constructeur finlandais Kalmar, appartenant au groupe Cargotec Corp., un transporteur électrique et automatisé capable de remplir les fonctions de trois types de véhicules diesel habités: une grue, une chargeuse par le haut et un camion. APMT pourrait éliminer les kilomètres parcourus chaque jour avec des camions et des grues au diesel grâce à APMT.

Il y aurait cependant des retombées. Le passage à une opération robotique sans émissions pourrait réduire le besoin de travailleurs comme Anthony Armijo, un employé à temps partiel qui a passé des années 15 à récupérer les quarts de travail restants. «Je ne comprends tout simplement pas ce que nous allons faire à l'avenir» il a dit. «Je suis citoyen américain. Vous penseriez qu'ils auraient un moyen de gagner leur vie. "

L’Union internationale des entrepôts et des entrepôts, qui représente les dockers de la côte ouest, a soutien recueilli des politiciens locaux, étatiques et fédéraux pour leurs efforts visant à empêcher le conseil municipal responsable du port de laisser la société donner suite à ses plans. Le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, a fixé ses propres objectifs en matière de réduction des émissions. partie de son Green New Deal, négocie des négociations pour un accord ce mois-ci.

Le conflit est l’une des nombreuses initiatives progressistes en matière d’énergie propre opposées aux emplois de cols bleus menacés par l’évolution de la technologie.

«L’automatisation est la voie de l’histoire», a déclaré Dan Sperling, membre du conseil des ressources aériennes de la Californie et professeur de génie civil et de sciences de l’environnement à l’Université de Californie à Davis. "Les questions sont de savoir quel degré d'automatisation a vraiment un sens et comment gérez-vous la perturbation des travailleurs?"

Wim Lagaay, président et chef de la direction d’APM Terminals North America, considère que des systèmes plus propres et plus sûrs, répondant à la demande d’une expédition plus rapide, sont un moyen de garantir l’avenir du port, qui génère des milliards de dollars d’activité économique. «Si vous n'avez pas de port concurrent, vous n'avez pas de volumes, vous n'avez rien», a-t-il déclaré. "Les emplois changeront, des emplois seront créés, des emplois seront éliminés."

Lire l'histoire complète ici…

S'abonner
Notifier de
invité

1 Commentaire
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires