Propagande: L'ONU exhorte les médias à tenir le récit de son nouvel agenda urbain

SlideShare
S'il vous plaît partager cette histoire!

Le Nouvel Agenda Urbain de l'ONU a peu d'attrait direct pour les masses, donc la solution technocrate logique est de manipuler les médias pour qu'ils le vendent pour eux. Au-delà des promesses utopiques, les politiques de l'ONU établiront une technocratie mondiale et une dictature scientifique.  Éditeur TN

Après Habitat III, les Nations Unies Conférence sur le logement et le développement urbain durable, qui s’est déroulé à Quito (Équateur) 2016, et la nécessité croissante de renforcer la capacité des médias en matière de reportage sur le logement et le développement urbain durable, le Centre d’information des Nations Unies (UNIC) de Lagos et ONU-Habitat Nigeria ont organisé un atelier pour les médias sur la conférence post-Habitat III / le nouvel agenda urbain.

S'exprimant sur le rôle des médias dans le nouvel agenda urbain, Oluseyi Soremekun, responsable national de l'information du CINU, a appelé les médias à diriger les nouvelles narrations sur le développement urbain au Nigéria en se familiarisant avec le nouvel agenda urbain (NUA). comme des politiques et des plans pertinents du gouvernement sur logement et développement urbain.

«Si vous n'êtes pas familier avec les cadres NUA nécessaires; la politique nationale du logement ainsi que d'autres plans nationaux, vous ne pouvez pas tenir le gouvernement responsable de son engagement en faveur d'un nouvel agenda urbain qui corrigera la façon dont les villes et les établissements humains sont planifiés, financés, développés, gouvernés et gérés. Il a noté.

«Les médias devraient mettre en avant les questions du logement durable, du développement urbain et de la modernisation des bidonvilles. Soremekun a déclaré: «Les médias doivent dépasser les questions sensationnalistes et politisantes du développement urbain. Ils devraient plutôt interroger la politique et planifier le logement et le développement urbain existants et les juxtaposer aux actions gouvernementales.

L’atelier tenu le jeudi 26 Octobre 2017 à Abuja, auquel ont participé vingt-cinq participants des médias, du Ministère fédéral de l’énergie, des travaux publics et du logement (FMPWH) et du système des Nations Unies, visait à sensibiliser les journalistes et les professionnels des médias des défis de l'urbanisation et des efforts mondiaux pour y faire face, notamment les résultats de la conférence Habitat III à Quito; développer la capacité des journalistes à s'engager de manière constructive avec les décideurs politiques, les professionnels et les fonctionnaires du gouvernement pour suivre activement la mise en œuvre du nouvel agenda urbain; et faciliter la participation des citoyens au nouvel agenda urbain.

Dans sa présentation, le Gestionnaire de programmes Kabir Yari, d’ONU-Habitat Nigéria, a expliqué que le nouveau programme urbain est un document orienté vers l’action qui établit des normes mondiales de réalisation en matière de développement urbain durable, repensant la façon dont nous construisons, gérons et vivons dans les villes à travers une coopération à tous les niveaux. gouvernement, les parties prenantes concernées et d’autres acteurs urbains tels que le secteur privé.

Il a noté que l'ordre du jour «fournit également le fondement des actions de lutte contre le changement climatique et réaffirme notre engagement mondial en faveur du développement urbain durable en tant qu'étape critique pour réaliser le développement durable de manière intégrée et coordonnée».

M. Yari a ajouté que la vision et les engagements partagés comprennent: «Les villes et les établissements humains doivent être pour chacun; appelé le «droit à la ville». Cela implique l'égalité des droits, y compris le droit à un logement convenable; égalité des sexes, services urbains de base, etc. L'équité urbaine et l'inclusion ne laissant personne de côté et s'attaquant aux problèmes de pauvreté, de privation dans les villes, de diversité socio-économique et culturelle.

Discutant des `` défis et de la réponse à l'urbanisation au Nigéria, le directeur du département du développement urbain et régional (URD) ​​du ministère fédéral de l'Énergie, des Travaux publics et du Logement (FMPWH), M. LC Anikamadu, a expliqué que '' le Nigéria se vante de plus de dix centres régionaux qui ont établi le statut de «villes millionnaires». En outre, elle a plusieurs autres centres de population à croissance rapide qui ont acquis une identité urbaine très forte en raison de la connectivité administrative, commerciale, ethnique, de transport et d'autres particularités intrinsèques.

M. Anikamadu a noté que, comme l'urbanisation crée des hordes de villes et de cantons, plusieurs défis intimidants de différentes nuances se succèdent. 'Peut-être plus important encore, l'urbanisation a créé une énorme classe de' pauvres urbains 'qui vivent dans des conditions inimaginables, une misère abjecte et un manque de nécessités de base de la vie. Il ajouta.

Lire l'histoire complète ici…

S'abonner
Notifier de
invité

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires