Que se passe-t-il si vous refusez du sang « vacciné » ?

S'il vous plaît partager cette histoire!
Le visage de la tyrannie est pleinement exposé. En Nouvelle-Zélande, Baby W doit être opéré. Les parents ont dit qu'il n'y avait pas de sang provenant de donneurs inoculés avec des injections d'ARNm. L'État a rapidement pris la garde de Baby W et a dit aux parents qu'ils étaient fous du complot pour penser que des protéines de pointe seraient présentes dans le sang d'un donneur. ⁃ Éditeur TN

La Haute Cour de Nouvelle-Zélande a pris mercredi la garde d'un nourrisson dont les parents ont insisté pour qu'il ne reçoive que du sang de donneurs qui n'avaient pas été vaccinés contre le coronavirus, une demande qui, selon le tribunal, a empêché les médecins de pratiquer une intervention chirurgicale vitale.

Le garçon de 6 mois, appelé "Baby W" dans les dossiers judiciaires, a reçu un diagnostic de malformation cardiaque congénitale et a besoin d'une intervention chirurgicale pour survivre, selon l'ordonnance du tribunal.

"Il a toujours besoin d'une opération urgente, et chaque jour où l'opération est retardée, son cœur est mis à rude épreuve", a déclaré l'ordre, citant l'un de ses médecins.

Les parents de Baby W, Cole Reeves et Samantha Savage, avaient insisté sur le fait qu'il ne pouvait être opéré que si le sang utilisé lors de l'opération provenait de donneurs non vaccinés. Les médecins ont déclaré que l'utilisation de sang provenant de l'extérieur des canaux normaux n'était «pas pratique» pour la situation et que faire l'opération sans don de sang n'était «pas une option disponible».

Comme le temps presse et que les parents s'opposent toujours, le juge Ian Gault a statué qu'il était « dans l'intérêt de Baby W » que le tribunal le garde temporairement jusqu'à ce que l'opération puisse être terminée.

Baby W a été placé sous la tutelle du tribunal à partir de mercredi jusqu'à ce qu'il se remette de l'opération, mais au plus tard fin janvier. L'opération, prévue pour vendredi matin, devrait durer 48 heures. Deux médecins ont été nommés représentants légaux de Baby W dans le but de consentir à la chirurgie, et Reeves et Savage ont été nommés ses représentants à « toutes autres fins ». Les médecins ont déclaré qu'ils "tiendraient compte de l'avis des parents" dans la mesure du possible - tant que cela ne compromettrait pas "les intérêts de Baby W".

La décision fait suite à une période tendue de plusieurs semaines pleine de revendications sans fondement, selon l'ordonnance.

Après que Baby W ait subi une intervention fin octobre, ses parents « ont été bouleversés » lorsqu'ils ont appris qu'il avait dû recevoir un « complément » de sang. Ils ont demandé qu'à l'avenir, une alternative soit trouvée, car ils ne voulaient pas que leur enfant reçoive "du sang autre que du sang ne contenant pas le vaccin Pfizer, l'ARNm, la protéine de pointe ou tout autre contaminant associé", indique l'ordonnance. .

Reeves et Savage ont déclaré plus tard aux travailleurs de la santé de l'hôpital Starship d'Auckland qu'ils pensaient que les protéines de pointe dans le sang des personnes qui avaient reçu des vaccins à ARNm – tels que les vaccins Pfizer-BioNTech ou Moderna – «provoquaient des décès inattendus liés aux transfusions.

Une réunion entre les parents et les médecins de Baby W en novembre a été « détournée par la personne de soutien des parents » qui a craché « sa théorie sur les complots », selon l'ordre. La personne a affirmé que des nourrissons qui avaient reçu des transfusions étaient décédés à l'hôpital Starship.

Deux jours plus tôt, les médecins avaient rencontré Savage pour lui expliquer "qu'ils ne pouvaient pas passer plus de temps à examiner" leurs demandes que Baby W reçoive du sang de donneurs spéciaux et que les parents devraient décider s'ils consentaient à l'opération. Savage "est devenu extrêmement bouleversé", selon l'ordre, et a accusé les médecins de "l'avoir coincée sans aucun soutien présent".

Gault, le juge, a déclaré jeudi soir dans un dossier au tribunal que Reeves et Savage avaient également entravé les efforts du personnel médical pour préparer Baby W à la chirurgie. "Vous touchez notre enfant et nous engagerons des poursuites pénales contre vous", ont-ils déclaré au personnel, selon le dossier.

Lire l'histoire complète ici…

À propos de l'éditeur

Patrick Wood
Patrick Wood est un expert de premier plan et critique sur le développement durable, l'économie verte, l'Agenda 21, l'Agenda 2030 et la technocratie historique. Il est l'auteur de Technocracy Rising: The Trojan Horse of Global Transformation (2015) et co-auteur de Trilaterals Over Washington, Volumes I and II (1978-1980) avec le regretté Antony C. Sutton.
S'abonner
Notifier de
invité

14 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

[…] Lire l'article original […]

Tom Camilleri

C'est une violation atroce des droits parentaux et des droits du bébé W. Notez l'inclinaison anti-liberté évidente du Washington Post. N'y avait-il pas une meilleure source pour un article concernant cette évolution tragique ?

Elle

Dieu. Cette histoire est trop horrible pour les mots.

Chez moi, on recherche du personnel médical non vacciné de n'importe où. AUCUN à trouver. Ils se sont TOUS conformés à l'arme biologique s'il vous plaît. Si les études indépendantes montrant les effets de l'arme biologique sont exactes, elles seront toutes bientôt mortes de toute façon. Ensuite, il n'y aura plus de personnel médical, plus de médicaments vitaux et plus d'aide pour l'humanité. Les mondialistes avaient cela à l'esprit lorsqu'ils ont exigé que les travailleurs médicaux soient injectés. Quelle opération psy !

Dernière modification il y a 1 mois par Elle
DawnieR

C'est le problème de la « société » ; soi-disant «adultes» CROYENT qu'ils ont besoin d'aller voir un «médecin». Comme je le sais depuis des décennies… ce ne sont PAS DE VRAIS MÉDECINS ; ce sont des QUACKS ! Et MAINTENANT?…..ce FAIT est en plein écran. Il Y A DE VRAIS Médecins…..ils s'appellent des Homéopathes. Regardez autour de vous et faites vos recherches… ils sont là-bas, puis examinez-les. La seule fois où l'on A BESOIN d'un médecin, c'est si l'on a subi un traumatisme (coup de couteau, blessure par balle, os cassés, hémorragie interne, etc.). Sinon NOUS devons être NOS PROPRES MÉDECINS !! Il y a TELLEMENT d'informations à faire en tant que tel. Dr Mercola et Dr Edward... Lire la suite »

Tom

Très bien dit!

le feeme

Éloignez-vous du personnel médical, point final. Vaxé ou pas… période.

STJOHNOFGRAFTON

Obtenir du sang non contaminé n'est pas le problème. C'est admettre que le sang vaxxé contient des protéines de pointe dangereuses et d'autres contaminants. Les droits des parents et la santé de l'enfant doivent être bafoués pour cacher la vérité et entretenir le mensonge. La justice complice a été achetée et payée. Mal absolu.

Diane Di

Les personnes qui donnent du sang se font-elles réellement demander si elles sont vaccinées contre le Covid19 ? Si oui, pourquoi? Le simple fait qu'ils posent cette question est discutable dans mon esprit. Je n'ai jamais donné ni reçu de sang, et j'espère que cela restera ainsi.

DawnieR

L'une des deux choses qui se passera avec cela. 1) Ces psychopathes finiront par donner à bébé Will du sang contaminé par une arme biologique… et elle tombera malade et mourra, tout comme cet autre bébé l'a fait. Ou, 2) S'il reste des cellules cérébrales "sains d'esprit" à ces psychopathes, ils TESTERONT le sang, pour s'assurer qu'il ne s'agit PAS de sang d'arme biologique, juste pour qu'ils puissent dire : "Vous voyez… nous vous l'avions dit !" '. Mais, ce sont des démons auxquels ces parents ont affaire.

[…] Que se passe-t-il si vous refusez du sang « vacciné » ? […]

[…] Que se passe-t-il si vous refusez du sang « vacciné » ? […]

[…] Que se passe-t-il si vous refusez du sang « vacciné » ? […]

Vérité connue

MEURTRE parrainé par l'État ! Il est temps de prendre les armes pour tous les peuples libres !

humain non ogm

Le nouveau traité de l'OMS signé par Biden donne notre souveraineté à l'OMS et nous oblige à suivre leur constitution qui comprend l'éradication de tous les droits de l'homme et la dignité humaine est annulée. Tout traitement médical ou vax qu'ils veulent que vous preniez vous sera imposé sans égard à vos droits ou s'il est même sans danger pour vous. Cela nous réduit à du bétail. Gates finance l'OMS.