Le site Web de la sécurité sociale reconnaît la technocratie

technocratie et science
S'il vous plaît partager cette histoire!
Sur sa page Internet, Contexte historique et évolution de la sécurité sociale, la Social Security Administration répertorie la technocratie comme l'un des nombreux précurseurs de la sécurité sociale. Il conclut : « Curieusement, seul parmi cette collection de mouvements radicaux des années 1930, le mouvement de la technocratie survit, sinon prospère, jusqu'à nos jours. ⁃ Éditeur TN

Technocratie:

« De la fascination de l'Amérique pour la technologie est né un autre mouvement de « réforme » excentrique connu sous le nom de Technocratie. Fondé en 1918 par un conseil en brevets californien, il s'est brièvement transformé en un mouvement intellectuel sérieux centré autour de l'Université de Columbia ; bien qu'en tant que mouvement de masse son véritable centre soit la Californie où elle revendiquait un demi-million de membres en 1934. La technocratie comptait parmi ses admirateurs des hommes tels que le romancier HG Wells, l'auteur Theodore Dreiser et l'économiste Thorstein Veblen.

« La technocratie soutenait que toutes les politiques et tous les arrangements économiques basés sur le « système de prix » (c'est-à-dire basés sur la théorie économique traditionnelle) étaient dépassés et que le seul espoir de construire un monde moderne réussi était de laisser les ingénieurs et autres experts en technologie diriger le pays. sur les principes de l'ingénierie. Le cri de ralliement de la technocratie était « la production pour l'usage », ce qui était censé s'opposer à la production pour le profit dans le système capitaliste. La production pour l'usage est devenue un slogan pour de nombreux mouvements de gauche radicale de l'époque. Upton Sinclair, entre autres, affirma sa croyance en la « production pour l'usage » et les technocrates firent brièvement cause commune avec Sinclair, et même Huey Long, en Californie. Mais les technocrates n'étaient pas de la gauche politique, car ils considéraient que tous les systèmes politiques et économiques, de la gauche à la droite, étaient malsains.

« Les technocrates croyaient que la solution à tous les problèmes de sécurité économique était la même, l'application rigoureuse des principes d'ingénierie dans un système libéré du système des prix. Ils conçoivent la retraite comme étant possible à 45 ans pour tout le monde en raison de la grande prospérité que la nouvelle ère de la technocratie inaugurerait. Rejetant toutes les formes de science politique traditionnelle, les technocrates refusèrent même d'utiliser des cartes géographiques standard parce que leurs frontières étaient politiques, ils feraient donc référence aux États uniquement par leurs coordonnées géographiques. Les noms étaient également suspects pour une raison quelconque, de sorte que les membres du mouvement en Californie n'étaient désignés que par des numéros. Un orateur lors d'un rassemblement californien n'a été présenté qu'en tant que 1x1809x56 !

« Curieusement, seul parmi cette collection de mouvements radicaux des années 1930, le mouvement de la technocratie survit, sinon prospère, jusqu'à nos jours.[Soulignement ajouté]

Lire l'histoire complète ici…

À propos de l’auteur

Patrick Wood
Patrick Wood est un expert de premier plan et critique sur le développement durable, l'économie verte, l'Agenda 21, l'Agenda 2030 et la technocratie historique. Il est l'auteur de Technocracy Rising: The Trojan Horse of Global Transformation (2015) et co-auteur de Trilaterals Over Washington, Volumes I and II (1978-1980) avec le regretté Antony C. Sutton.
S'abonner
Notifier de
invité

2 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
James

Récemment, j'ai visité notre bureau ssa local https://ssa-office.com/org/social-security-office-in-boulder-4949-pearl-east-circle-80301/ comme la technologie évolue ! Partout, tous les papiers électroniques (file d'attente, formulaires, candidatures) sont réduits au minimum ! Mais j'ai vraiment peur pour mes données ! Certainement personne ne les vole? OUI, et en général, combien de retraités qui peuvent faire face à ça ! C'est bien que de bons consultants travaillent dans mon département et soient prêts à aider ! Mais cela n'arrive pas partout ?!