Les magasins espionnent les acheteurs en suivant leurs smartphones

Wikipédia
S'il vous plaît partager cette histoire!

Remarque TN: pour ajouter une insulte Ă  la blessure, les magasins de dĂ©tail commenceront Ă  concurrencer les organisations Intel en suivant les tĂ©lĂ©phones portables pour collecter les informations sur les acheteurs. La plupart des gens ne se rendent pas compte que lorsque le WiFi est activĂ©, il devient une balise traçable pour les scanners de surveillance et les pirates. Le remède est simple: dĂ©sactivez TOUJOURS le service WiFi de votre smartphone lorsque vous quittez votre zone WiFi de confiance. 

Les scanners doivent être placés à l’extérieur des magasins, de Pret a Manger à Aldi, afin de suivre les personnes au moyen des signaux Wi-Fi de leur smartphone.

Un millier de capteurs sera utilisé pour mesurer le nombre de personnes qui passent ou qui entrent, appelé nombre de pas.

L’idée est que l’information pourrait aider à raviver les grandes rues mourantes menacées par la montée des achats sur Internet.

Cela pourrait entraîner des changements dans les horaires de bus pour faciliter les visites de magasinage ou identifier les heures de la journée où un parking gratuit aiderait les détaillants. En théorie, il pourrait même être utilisé pour décider que certains centres-villes ne peuvent plus économiser.

Mais l’idée que les acheteurs soient suivis par le signal wifi de leur téléphone est controversée. Beaucoup rechignent à l'ascension de la société de surveillance grâce aux caméras de vidéosurveillance, à la reconnaissance automatique des plaques d'immatriculation et aux smartphones.

Le groupe de campagne Big Brother Watch a averti que de nombreuses personnes ne se rendent pas compte qu'elles sont analysées de cette manière et que de tels systèmes de surveillance sont susceptibles d'abus.

L'équipe chargée du projet insiste cependant sur le fait que toutes les informations seront anonymisées, supprimant toute possibilité de liaison des données avec un individu spécifique. Et les acheteurs peuvent choisir de désactiver les signaux wifi sur leurs téléphones.

Le projet SmartStreetSensor est financé par le Conseil de recherche économique et sociale du gouvernement.

Pret a Manger, Aldi, Oxfam, Pizza Hut, Superdrug, Thornton, Dixons Carphone, Pâtisserie Valerie, Jack Wills, Tortilla, The Entertainer, Eurochange, Itsu et Ed's Easy Diner ont participé à cet événement.

Les capteurs 1,000 qui seront installés dans les villes 81 du pays ont été mis au point dans le cadre d’un partenariat entre la Local Data Company (LDC), qui suit la santé des rues commerçantes, et l’University College London.

Les données de LDC montrent que les grandes chaînes ont fermé leurs magasins 1,043 à 2015, tandis que des commerçants indépendants ont ouvert 593.

Lire l'histoire complète ici…

S'abonner
Notifier de
invité

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires