Étude: les préjugés raciaux s'étendent aux robots noirs et blancs?

YouTube
S'il vous plaît partager cette histoire!
Que la bataille commence sur la couleur des robots. Des accusations de racisme, de contre-accusation, de poursuites et de lynchage d'étiquettes seront portées contre des robots racistes de certaines couleurs. Le monde est devenu fou. ⁃ Éditeur TN

Si vous effectuez une recherche rapide sur Google pour "robot", vous serez confronté à un mur de robots blancs. Selon une étude récente intitulée «Robots et Racisme, "La tendance humaine à stéréotyper les préjugés raciaux s'infiltre dans le monde de la robotique.

Recherche par le Laboratoire de technologie d'interface humaine (HIT) en Nouvelle-Zélande a constaté que les couleurs d'un robot - blanc et noir - ont un indice social qui se traduit par la manière dont les gens interagissent et réagissent à eux. Les résultats suggèrent que les gens perçoivent les robots avec des caractéristiques anthropomorphiques comme ayant une race et, par conséquent, les mêmes préjugés liés à la race que les humains ressentent s'étendent également aux robots.

Les résultats de l'étude étaient basés sur un test de biais de tireur, dans lequel les participants ont été invités à percevoir le niveau de menace sur la base d'une image en une fraction de seconde de diverses personnes en noir et blanc, avec des robots apparaissant occasionnellement - il a révélé que les robots noirs qui ne représentaient aucune menace étaient plus abattus que les blancs.

“Robots et Racisme” a été mené Dr. Christoph Bartneck, professeur au laboratoire HIT. Bien qu'il soit indéniable que les préjugés raciaux se produisent dans tous les aspects de la vie humaine, Bartneck a néanmoins été surpris par les résultats de l'étude. «Bien sûr, les robots ne sont pas des humains», a déclaré Bartneck à TNW. «De plus, les gens avaient à peine l'occasion de se forger des préjugés contre certains groupes de robots - le pouvoir de l'esprit humain face à l'anthropomorphisme est incroyable.

Selon Bartneck, la seule chose qui puisse motiver les gens à prendre parti contre les robots est leur parti pris naturel envers les groupes humains, qu'ils en soient conscients ou non. Bartneck a expliqué: "Le parti pris contre les robots noirs est le résultat d'un parti pris contre les Afro-Américains."

Nous nous voyons dans les robots - ils sonnent humains, ils imitent le mouvement humain et ils expérimentent l'émotion humaine. Pour cette raison, Bartneck a déclaré: «Les robots en forme humaine devraient représenter la diversité des humains, ce serait étrange si tous les robots en Afrique étaient blancs.» Bartneck a fait valoir que les créateurs derrière les robots sont divers, mais ils semblent tout de même penser que les robots devraient être blancs.

Lire l'histoire complète ici…

S'abonner
Notifier de
invité

1 Commentaire
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires