Suède: les effets secondaires néfastes des vaccins dépassent 31,000

S'il vous plaît partager cette histoire!
La Suède connaît une vague de rapports comme on n'en a jamais vu avec les vaccins antérieurs. La majorité d'entre eux sont associés à AstraZeneca, mais les effets secondaires sont suffisamment graves pour être signalés à l'Agence des produits médicaux. ⁃ Éditeur TN

Alors que l'Europe poursuit son programme de vaccination, les pays nordiques signalent une augmentation des effets secondaires néfastes. Dans le pays, le décompte a dépassé 30K avec la majorité de ces réactions rapportées chez les patients qui ont reçu le jab AstraZeneca.

L'Agence suédoise des produits médicaux a rapporté que la semaine dernière, la nation scandinave avait compté 31,844 XNUMX rapports d'effets indésirables liés à son déploiement de vaccins.

La Suède propose actuellement 3 jabs COVID-19 différents: Moderna, Pfizer et AstraZeneca, ce dernier étant le plus largement disponible (tandis que d'autres États européens comme l'Allemagne ont cherché à proposer des substituts aux patients plus jeunes, plus vulnérables aux caillots sanguins cérébraux dangereux, qui sont un effet secondaire rare - mais pas inconnu).

Le nombre de réactions indésirables suspectées des deux injections semble relativement faible par rapport aux 19,961 rapports liés au Vaxzevria d'AstraZeneca, tandis que le vaccin AstraZeneca ne représente qu'environ 26% des vaccins d'environ 2.7 millions qui ont été administrés jusqu'à présent en Suède, mais représente environ 63% des rapports d'effets secondaires.

Ebba Hallberg, un fonctionnaire de l'Agence des produits médicaux, a déclaré aux médias suédois qu'il était inhabituel de recevoir autant de rapports d'effets secondaires. Elle a ajouté que le décompte était probablement plus élevé en raison de l'attention du public sur les nouveaux vaccins. Pour éviter les plaintes selon lesquelles de nombreux effets secondaires étaient mineurs, elle a déclaré que les prestataires de soins de santé ne signalaient probablement que les effets secondaires les plus «graves».

Un média suédois a déclaré que le nombre de plaintes déposées en quelques mois seulement dépassait le nombre généralement déposé sur 4 ans, ce qui souligne les inquiétudes du public concernant les vaccins COVID.

En mars, la Suède a été l'un des nombreux pays à suspendre temporairement l'utilisation du vaccin AstraZeneca, à la suite de rapports faisant état d'une coagulation sanguine anormale chez les receveurs. AstraZeneca, ainsi que l'Agence européenne des médicaments, ont insisté sur le fait que le vaccin était sûr après avoir été soumis à un examen minutieux.

Lire l'histoire complète ici…

À propos de l’auteur

Patrick Wood
Patrick Wood est un expert de premier plan et critique sur le développement durable, l'économie verte, l'Agenda 21, l'Agenda 2030 et la technocratie historique. Il est l'auteur de Technocracy Rising: The Trojan Horse of Global Transformation (2015) et co-auteur de Trilaterals Over Washington, Volumes I and II (1978-1980) avec le regretté Antony C. Sutton.
S'abonner
Notifier de
invité

4 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Couronne Couronne

«Les effets secondaires néfastes des vaccins dépassent 31,000 10» Multipliez cela par 100 ou même XNUMX!

Barbelure

Oui, en effet, car nous savons que moins de 1 % ont déclaré, ces chiffres peuvent donc facilement être multipliés par 100.

Thomas

Comme aucun d'entre eux n'a isolé le supposé virus CovSARS2, nous pouvons supposer qu'il est inexistant. Les tests PCR sont faux. Tout ce qu'ils ont imposé au public comme remède supposé pour ce virus inexistant a été une question de remède pire que le remède. Les faux vaccins n'offrent même pas de prévenir la fausse maladie à l'avenir. Alors, à quoi servent-ils? Ils n'ont aucun usage médical, mais politique de contrôler la population et pour Bill Gates d'éliminer 1 milliard de personnes. Je n'ai aucune sympathie pour ceux qui se sont fait piquer... Lire la suite »