La législation britannique permettra le piratage téléphonique et l'historique du navigateur de chalutage

La première ministre britannique Theresa May (Youtube)
S'il vous plaît partager cette histoire!

La première ministre technocrate du Royaume-Uni, Theresa May, a parrainé cette législation lorsqu'elle était secrétaire à l'Intérieur. Il conférera de nouveaux pouvoirs de surveillance au gouvernement et aux organisations privées. Malgré le BREXIT, l'Angleterre est toujours fermement sous l'influence de la technocratie.  Éditeur TN

Fred Ghahramani, qui a grandi à Téhéran, se souvient que sa mère lui avait demandé de faire attention à ce qu'il avait dit au téléphone, car «la police secrète est toujours à l'écoute». Après la disparition de plusieurs membres de sa famille, le père de M. Ghahramani, universitaire issu d'une minorité ethnique, s'est enfui avec sa famille au Canada alors que le garçon n'avait que neuf ans.

Mais les craintes de son enfance concernant les services de sécurité de l'ayatollah Khomeiny demeurent dans l'esprit de M. Ghahramani. C'est pourquoi l'entrepreneur technologique basé à Vancouver s'est engagé à apporter une contribution de 1m à aider les groupes de campagne à lutter contre ce qu'il considère être une atteinte croissante à la vie privée et aux libertés civiles dans son pays d'adoption et dans d'autres grandes démocraties.

«On pouvait les entendre à l'autre bout du fil. C'était assez cocasse de vouloir écouter un enfant, mais il fallait quand même faire attention à ce que l'on disait. Vous deviez douter de vos pensées », déclare M. Ghahramani.

"Je ne dis pas que nous sommes encore là, mais ma plus grande inquiétude est de somnambuler dans ce même environnement."

Le Canada, l’Australie, la France, la Nouvelle-Zélande et d’autres pays ont instauré le pouvoir de donner aux services de sécurité et à la police de vastes pouvoirs de surveillance. Cependant, aucun pays ne va aussi loin que le Royaume-Uni en créant des lois qui donnent aux agences gouvernementales la capacité et le droit de collecter des informations. En plus des formes traditionnelles de surveillance ciblée, les services de sécurité disposeront bientôt de nouveaux pouvoirs pour extraire des informations sur des personnes via l'explosion des données générées par les smartphones et les tablettes.

Le Royaume-Uni projet de loi sur les pouvoirs d'enquête - qui doit achever ses dernières phases d'examen parlementaire à l'automne - formalise les pouvoirs existants pour des services de sécurité permettant de pirater des smartphones et des ordinateurs, et de parcourir de vastes ensembles de données. Il fournit également de nouveaux pouvoirs pour obliger les sociétés Internet à transmettre, sans mandat, les détails de chaque site Web, leurs visites individuelles et toutes les applications qu’elles utilisent, et à conserver ces informations pendant un maximum de 12 mois. Les entreprises doivent également créer des systèmes permettant d'accéder à l'information à la demande via une seule base de données interrogeable.

Il donnera aux agences gouvernementales des pouvoirs autres que ceux des États-Unis et de la plupart des démocraties occidentales. S'il devenait loi, le Royaume-Uni serait le seul pays au monde, la Russie étant le seul pays au monde obligeant les entreprises à suivre l'historique de navigation de leurs clients.

Les militants de la protection de la vie privée, les entreprises technologiques et les politiciens ont fait part de leurs préoccupations selon lesquelles si un pays doté des freins et contrepoids démocratiques du Royaume-Uni prend de telles mesures, d'autres suivront.

Lire l'histoire complète ici…


LIRE EGALEMENT:

Le Brexit Britain mérite un meilleur Premier ministre que "Theresa The Technocrat"

Projet de loi sur les pouvoirs d'enquête: projet de loi dirigé par Theresa May

Le gouvernement britannique se trompe avec le projet de loi sur les pouvoirs d'investigation

Ce que la loi sur les pouvoirs d’investigation signifiera pour la vie privée britannique

S'abonner
Notifier de
invité

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires