Le réseau de jeunes de la CNUCED apparaît comme un élément clé du programme 2030

Les Nations Unies
S'il vous plaît partager cette histoire!

L'ONU sait que ce sera la jeunesse d'aujourd'hui qui mettra en œuvre le Programme de développement durable à l'horizon 2030, alias la technocratie, ce qui explique la poussée mondiale pour endoctriner les enfants aussi jeunes que les enfants d'âge préscolaire.  Éditeur TN

L'événement, qui a duré deux jours, a consisté en des séances de réflexion, des tables rondes interactives et des discussions avec les États membres, offrant aux représentants des jeunes l'occasion d'exprimer leur opinion, d'échanger des idées et de réfléchir ensemble à des questions spécifiques concernant les jeunes dans le contexte de la mise en œuvre. l'Agenda 2030 pour le développement durable.

«La communauté internationale doit considérer les jeunes non pas comme des objets, mais comme des sujets et des moteurs de changement qui ne doivent pas être écartés des processus politiques», a déclaré le Secrétaire général de la CNUCED, Mukhisa Kituyi.

«Les jeunes et les organisations dirigées par des jeunes doivent disposer de l'espace, de la reconnaissance et des moyens nécessaires pour participer aux discussions, à la traduction et à la mise en œuvre du programme 2030 dans les politiques locales, nationales et régionales», a déclaré Omar Hernandez Arauz, membre du Réseau des jeunes de la CNUCED.

En amont du forum 2017 ECOSOC pour la jeunesse, le réseau de la CNUCED pour la jeunesse a lancé des discussions en ligne sur «La réduction de la pauvreté et l’emploi des jeunes», afin de sensibiliser, de recueillir des points de vue, des expériences, des préoccupations et des recommandations sur des questions clés à débattre à New York Discussions liées aux ODD.

Les participants au forum ont salué l'initiative de la CNUCED pour les jeunes, qui a placé les jeunes au cœur de l'agenda 2030 et a mis en exergue les principaux défis, à savoir l'investissement dans l'éducation, le développement des compétences, y compris dans l'entrepreneuriat, en insistant sur les liens avec les opportunités du marché du travail.

"Avec une idée claire des principaux sujets d'intérêt pour les jeunes, il n'y a pas de meilleure occasion que maintenant d'intensifier et de s'engager dans l'agenda 2030, de soutenir sa mise en œuvre et de tenir tous les acteurs responsables", a ajouté Omar

Les discussions ont été axées sur les solutions et ont débouché sur des recommandations en matière de politique, d’action et de partenariat, l’accent étant mis sur la recherche de moyens novateurs et la création d’un espace adéquat pour la participation des jeunes aux processus de prise de décisions à tous les niveaux.

Plusieurs intervenants ont souligné l’importance de la création ou du renforcement de cadres formels susceptibles de faire de la jeunesse un acteur plutôt que de devenir une cible dans l’élaboration des politiques. Un certain nombre de domaines politiques nécessitant une action urgente ont été mis en évidence, à savoir l'emploi, l'éducation et les technologies.

L'un des messages clés qui ont émergé de l'événement était la nécessité de garantir l'inclusion et la participation des jeunes à tous les niveaux et dans tous les processus qui les concernent, y compris lors de la conception des plans nationaux.

À travers une session thématique intitulée «Mettre fin à la pauvreté sous toutes ses formes et créer des emplois décents pour les jeunes», le forum international a mis en lumière l'importance de donner la priorité à la création d'emplois décents pour les jeunes dans un marché du travail en mutation, y compris des emplois «verts» et des opportunités dans l'agriculture et le développement industriel, avec une attention particulière pour les jeunes dans l'économie rurale et les situations de fragilité.

«Les ODD constituent un agenda universel pour« transformer notre monde ». Pour réaliser cette transformation, nous devons repenser les approches et impliquer les jeunes à toutes les étapes», a déclaré le Dr Kituyi, soulignant que les gouvernements devaient reconnaître la valeur de la collaboration avec les jeunes. en tant que partenaires et établir des voies claires et explicites pour leur participation significative dès le départ pour une mise en œuvre significative de l'Agenda 2030.

Le document final du Forum des jeunes de l'ECOSOC 2017 sera présenté au forum politique de haut niveau sur le développement durable en juillet 2017 qui se tiendra sous les auspices du Conseil économique et social sous le thème «Éradiquer la pauvreté et promouvoir la prospérité dans un monde en mutation "

Lire l'histoire complète ici…

S'abonner
Notifier de
invité

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires