Les Nations Unies poussent discrètement au contrôle international des armes à feu

Sculpter devant le bâtiment des Nations Unies à New York. Image: ONU
S'il vous plaît partager cette histoire!
Les Nations Unies savent qu'il ne faut pas contrarier le contrôle des armes à feu par les Américains, mais cela ne les a pas empêchés de discuter discrètement de la manière de contourner la Constitution américaine avec des règles et des règlements paralysants. Le développement durable, aussi appelé technocratie, ne laisse aucune place à la résistance à la légitime défense. ⁃ Éditeur TN

Le réseau international d’action sur les armes légères (IANSA) des Nations Unies achève ses travaux Semaine mondiale d'action contre la violence armée. Selon IANSA, l'objectif de cette réunion d'une semaine est «pour nous de plaider collectivement en faveur de la fin du commerce illicite et de l'utilisation abusive des armes légères et de petit calibre».

Nous savons tous ce que cela signifie vraiment: l’ONU présume qu’elle a autorité sur chaque être humain sur terre et, en tant que telle, cherche à interdire les armes aux esclaves qu’elle veut contrôler. Bien sûr, ils ne vont pas venir tout de suite le dire. Il a fallu des décennies aux libéraux avant qu'ils n'admettent simplement ce que nous savions déjà: ils viennent chercher nos armes.

Selon la  Mairie, l’initiative d’une semaine a eu lieu un mois avant la troisième conférence de révision (RevCon3) sur la Programme d'action des Nations Unies pour la prévention, le combat et l'éradication du commerce illicite des armes légères. 

En 2005, l’ONU a également adopté le Instrument international de traçage (ITI), qui est un «instrument politiquement contraignant» qui oblige les États à s'assurer que les armes sont correctement marquées et que des registres sont tenus. En outre, il fournit un cadre de coopération pour le traçage des armes - remplir l'un des engagements pris par les gouvernements dans le Programme d'action. L’amélioration du traçage des armes fait maintenant partie de l’Agenda 2030 pour le développement durable.

Bien sûr, quiconque a lu le Programme 2030 comprend que ce n'est rien de plus plan pour l'esclavage global de l'humanité sous la botte de maîtres d'entreprise élitistes. Mike Adams avec Nouvelles naturelles traduit parfaitement l'agenda 2030. L'objectif 11 décrit parfaitement le besoin des Nations Unies d'éliminer les armes à feu du public et de les mettre entre les mains de ceux qui gouverneront les masses.

* Pour ceux qui ne sont pas tout à fait sûr de ce qu'il y a dans l'agenda 2030 de l'ONU, cliquez ici s'il vous plait pour Adams 'décomposition simple et complète des objectifs.

Objectif 11) Rendre les villes et les établissements humains inclusifs, sûrs, résilients et durables

Traduction: Interdire toute possession d'armes par des citoyens privés, en concentrant les armes entre les mains de forces de l'ordre obéissantes qui gouvernent une classe de travailleurs pauvres et désarmés. Criminaliser la vie dans la plupart des zones rurales en instituant des «zones protégées» de type Hunger Games qui, selon le gouvernement, appartiennent au «peuple» même si aucun peuple n'est autorisé à y vivre. Forcez tous les humains dans des villes densément peuplées et étroitement contrôlées où ils sont sous surveillance 24h / 7 et XNUMXj / XNUMX et soumis à une manipulation facile par le gouvernement. -Naturel Nouvelles

Le IANSA groupe a énuméré leurs objectifs sur leur site web, en disant qu'ils veulent exhorter les gouvernements à:

• Exercer un plus grand contrôle sur les munitions - le composant qui rend les armes mortelles.

• Prendre des engagements concrets pour accroître la participation des femmes à la maîtrise des armes légères.

• Fournir un plus grand soutien aux survivants de la violence armée.

• Lutter contre la corruption qui facilite le commerce illicite des armes légères et des munitions.

• Adopter ou renforcer la législation visant à désarmer les auteurs d'abus de violence domestique.

Ils vont aussi tenter de continuer à utiliser la campagne de propagande anti-armes des médias grand public pour programmer l'esprit du public en le désarmant volontairement afin d'accepter son esclavage. La campagne de propagande, semblable à celle de tous les régimes totalitaires, est énoncée comme suit:

 Mobiliser les médias pour faire en sorte que le contrôle des armes à feu et le désarmement reste une priorité dans votre pays - en le reliant à la prochaine RevCon3. -Site web IANSA

Il n'y a rien de mal à faire, mais il est important de se rappeler que ceux qui sont au pouvoir sont peu nombreux et que les autres sont nombreux. Plus les yeux peuvent être ouverts au avenir horrible nous allons tous souffrir aux mains des élitistes mondiaux peuvent être changés si nous restons unis et déclarons notre liberté comme la nôtre et personne ne peut nous priver de nos droits humains fondamentaux.

Lire l'histoire complète ici…

S'abonner
Notifier de
invité

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires