Les télés intelligentes Vizio suivent en permanence les téléspectateurs sans consentement

Vizio TV
S'il vous plaît partager cette histoire!

Les technocrates ne pensent pas à la surveillance continue, car ils pensent avoir le droit universel de collecter toutes les données partout. Ils ne se rendent jamais compte que les gens ont des droits qui les protègent des gens comme eux.  Éditeur TN

Vizio, l'un des plus grands fabricants mondiaux de téléviseurs intelligents, paie 2.2 millions de dollars pour régler les frais selon lesquels il a collecté les habitudes de visionnage de 11 millions d'appareils à l'insu ou sans le consentement des personnes qui les regardent.

D’après une plainte déposée lundi Selon la Federal Trade Commission des États-Unis, les téléviseurs de Vizio connectés à Internet contenaient le logiciel ACR (abréviation de reconnaissance de contenu automatisée). Sans demander la permission, le code ACR a capturé des informations seconde par seconde sur la vidéo affichée par les téléviseurs. Le logiciel a collecté d'autres informations personnelles et les a transmises, avec les données de visualisation, à des serveurs contrôlés par le fabricant. Vizio a ensuite vendu les données à des tiers non nommés à des fins de mesure, d’analyse et de suivi du public.

«Pour toutes ces utilisations, les défendeurs fournissent des informations très spécifiques, seconde par seconde, sur l'écoute de la télévision», ont écrit les avocats de la FTC dans la plainte de lundi. «Chaque ligne d'un rapport fournit des informations de visionnage sur un seul téléviseur. Dans un dépôt de titres, Vizio déclare que son programme d'analyse de données, par exemple, `` fournit des données de comportement de visualisation très spécifiques à grande échelle avec une grande précision, qui peuvent être utilisées pour générer des informations intelligentes pour les annonceurs et les fournisseurs de contenu multimédia. ''

Dans une déclaration par courrier électronique, les responsables de Vizio ont écrit: «Le programme ACR n'a jamais jumelé les données de visualisation avec des informations personnellement identifiables telles que le nom ou les coordonnées, et la Commission n'a pas allégué ou soutenu le contraire. Au lieu de cela, comme le note la plainte, les pratiques contestées par le gouvernement ne concernaient que l'utilisation de données de visualisation dans «l'agrégat» pour créer des rapports de synthèse mesurant les audiences ou les comportements de visualisation.

Le suivi a commencé en février 2014 sur les nouveaux téléviseurs et les appareils précédemment vendus qui n'étaient pas livrés à l'origine avec le logiciel ACR installé. Le logiciel ajoutait périodiquement des adresses IP aux données collectées et permettait également d'associer des informations personnelles plus détaillées - notamment l'âge, le sexe, le revenu, l'état matrimonial, la taille du ménage, le niveau d'éducation, la propriété du logement et les valeurs du domicile. La collecte a eu lieu dans le cadre d'un paramètre décrit comme une fonctionnalité «Interactivité intelligente» qui «active les offres et suggestions de programmes». Le menu n'a jamais informé les utilisateurs que la fonction transmettait également des habitudes de visionnage ou d'autres informations personnelles. La plainte offrait ces détails techniques supplémentaires:

Grâce au logiciel ACR, les téléviseurs de Vizio transmettent des informations sur ce qu'un consommateur regarde seconde par seconde. Le logiciel ACR des défendeurs capture des informations sur une sélection de pixels à l'écran et envoie ces données aux serveurs de Vizio, où elles correspondent de manière unique à une base de données de contenu télévisuel, cinématographique et commercial accessible au public. Les défendeurs recueillent des données de visionnage auprès de fournisseurs de services câblés ou à large bande, de décodeurs, d'appareils de diffusion en continu externes, de lecteurs de DVD et d'émissions en direct. Les défendeurs ont déclaré que le logiciel ACR capture jusqu'à 100 milliards de points de données chaque jour à partir de plus de 10 millions de téléviseurs VIZIO. Les défendeurs conservent ces données indéfiniment.

Le logiciel ACR des défendeurs recueille également périodiquement d’autres informations sur le téléviseur, notamment l’adresse IP, les adresses MAC câblées et sans fil, la puissance du signal WiFi, les points d’accès WiFi à proximité et d’autres éléments.

Lire l'histoire complète ici…

S'ABONNER
Notifier de
invité

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires