Le WEF abandonne Twitter et déclare que les abonnés devraient plutôt utiliser des applications chinoises

S'il vous plaît partager cette histoire!
De manière prévisible, le Forum économique mondial a tourné le dos à Twitter, adoptant à la place les applications de médias sociaux chinois. L'achat et la rénovation de Twitter par Musk ont ​​allumé les projecteurs pour tous les cafards qui se cachaient dans l'obscurité et l'anonymat. Il est maintenant évident que de nombreux groupes différents étaient profondément ancrés dans des pratiques d'ingénierie sociale véreuses qui se déroulaient dans le « vieux » Twitter. ⁃ Éditeur TN

Avant sa prochaine conférence à Davos le mois prochain, le Forum économique mondial (WEF) semble avoir rejoint la campagne d'annulation contre Twitter, recommandant aux applications de médias sociaux contrôlées par l'État chinois de "suivre" Davos Man dans le futur.

Twitter est notoirement absent des entités listées sur le «Comment suivre Davos 2023” dépliant sur les réseaux sociaux, et cela ne semble pas être un accident.

Pour rester au courant de tout ce qui se passe dans les portes sur invitation uniquement de la conférence de la classe dirigeante, le WEF recommande de suivre une poignée de sites de médias sociaux. Ils incluent Facebook, LinkedIn, Instagram et YouTube basés aux États-Unis, ainsi que les applications de médias sociaux chinois TikTok WeChat et Weibo. Twitter, qui s'est libéré de l'emprise des applications sociales conformes à la censure approuvées par le WEF, n'est plus inclus.

Par l'intermédiaire de son fondateur Klaus Schwab et d'organisations partenaires, le WEF entretient une relation très chaleureuse avec le gouvernement chinois. Davos a récemment révélé que son bureau en Chine comptait désormais 40 employés à temps plein. De plus, chaque année à Pékin, le WEF organise son «Réunion annuelle des nouveaux champions», qui facilite les partenariats entre les entreprises internationales et le Parti communautaire chinois. En 2018, le PCC a décerné à Klaus Schwab sa Médaille de l'amitié pour la réforme de la Chine, une médaille pour les non-Chinois qui font les enchères du PCC à l'étranger.

Davos 2023 mettra en vedette Shou Zi Chew, le PDG de TikTok, sur scène. D'abord rapporté par The Dossier, il apparaîtra lors d'un événement intitulé "Tackling Harm in The Digital Era".

Au cas où vous l'auriez manqué, The Dossier a obtenu une première liste partielle des événements et des conférenciers confirmés pour Davos 2023. L'ordre du jour de la conférence 2023 comprend des titres d'événements tels que Why We Need Battery Passports, Leading The Charge Through Earth's New Normal , A Living Wage For All, Enabling An Equitable Transition et Beyond The Rainbow: Advancing LGBTQ+ Rights, entre autres.

L'application Bird a fait face à une féroce campagne d'annulation suite à son changement de direction. La promesse d'Elon Musk de transformer Twitter en une plate-forme de liberté d'expression s'est heurtée à une résistance majeure de la part de la classe dirigeante institutionnelle et gouvernementale. Plusieurs partenaires du WEF, comme BlackRock, ont rejoint les attaques contre Twitter, boycottant la plateforme pour protester contre sa politique de « modération de contenu ». Il n'est pas surprenant que la boutique de récits et d'idées préférée de la classe dirigeante pour la tyrannie technocratique soit venue après Twitter, étant donné que cette dernière application sert désormais de principale plate-forme mondiale de médias sociaux pour un débat et un dialogue ouverts.

À propos de l'éditeur

Patrick Wood
Patrick Wood est un expert de premier plan et critique sur le développement durable, l'économie verte, l'Agenda 21, l'Agenda 2030 et la technocratie historique. Il est l'auteur de Technocracy Rising: The Trojan Horse of Global Transformation (2015) et co-auteur de Trilaterals Over Washington, Volumes I and II (1978-1980) avec le regretté Antony C. Sutton.
S'abonner
Notifier de
invité

7 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
willynilly
Tante Béa

C'est un lien décent. Les informations sont dépassées, mais nécessaires, certaines d'entre elles peut-être un peu hyperboliques… comme Musk a déjà travaillé; J'en doute énormément. et j'imagine que son père a probablement raison, que les «élites» sont la royauté. Pourquoi ne le serait-il pas ? On semble nous avoir appris à penser qu'il n'y aurait pas de continuité, alors que, bien sûr, il y en aurait. Si vous êtes la personne ou le groupe de personnes les plus puissants au monde, êtes-vous assez stupide pour laisser vos captifs vous arracher ce contrôle ? Non, sinon tu ne serais pas arrivé là où tu es... Lire la suite »

[…] Le WEF abandonne Twitter, déclare que les abonnés devraient plutôt utiliser des applications chinoises […]

JON BEL

Bien sûr qu'ils le font, ils aiment la désinformation… et la censure.

lyn

C'est du théâtre, ils ont tous le même agenda, les mêmes marionnettistes, les mêmes objectifs.

Tante Béa

Alors maintenant, le WEF se joint à la "mêlée", donnant l'impression que toute cette histoire de Musk n'est pas simplement une opération de pot de miel mise en scène pour encourager les gens à se dévoiler sur les réseaux sociaux afin qu'ils puissent plus facilement être trouvés et menacés ou gang- traqué ou les deux. Et je ne parle pas UNIQUEMENT des dissidents, mais même des personnes âgées qui disent simplement ce qu'elles disent parce qu'elles ont grandi à une autre époque.

Aussi, comme si Musk n'était pas lui-même un censeur.

Tante Béa

Twitter n'est pas assez chinois ?