D'où Trudeau? Les technocrates trouvent qu'ils ont poussé trop fort alors que les citoyens canadiens se révoltent

S'il vous plaît partager cette histoire!
Les technocrates ne peuvent pas concevoir pourquoi les gens seraient mécontents alors que leurs politiques sont si «scientifiquement correctes». Le premier ministre canadien Justin Trudeau a tous les marqueurs d'un technocrate classique, mais il vit dans sa propre bulle naïve et dystopique qui est sur le point d'éclater.

Les citoyens canadiens vivent dans le film classique, Network, lorsque le présentateur de nouvelles Howard Beale s'effondre, se penche par la fenêtre et crie : ""Je suis fou comme l'enfer et je ne vais plus supporter ça ! ⁃ Éditeur TN

Les politiques canadiennes de confinement des coronavirus ont été et restent parmi les plus strictes et les plus restrictives de tout le monde occidental. C'est peut-être une chose du Commonwealth, étant donné que l'Australie et la Nouvelle-Zélande sont également descendues dans des îles méconnaissables de tyrannie de la santé publique cruelle et capricieuse.

En Ontario, les citoyens sont désormais autorisés à manger du pop-corn dans les cinémas qui n'a rouvert plus tôt cette semaine que lundi à cinquante pour cent de sa capacité, et uniquement à cause de la raclée complète à laquelle le gouvernement a été soumis concernant cette directive de santé publique ridicule et imaginaire.

La vie au Canada a été fastidieuse, tyrannique et indescriptiblement punitive. C'est pourquoi pendant de nombreux mois tout au long de la pandémie, les Américains ordinaires et les experts ont regardé vers le nord depuis le pays des libres (les États rouges au moins) et se moquaient à peu près des Canadiens, privés comme ils le sont des premier et deuxième amendements. Les Canadiens polis, se moquaient-ils, sans leurs armes et leur liberté d'expression, étaient une cause perdue.

Et puis un jour, le premier ministre Trudeau a poussé trop loin les gentils Canadiens.

Le 15 janvier, son gouvernement minoritaire a promulgué un mandat de vaccination pour les camionneurs transfrontaliers canadiens - On estime que 80 % d'entre eux sont déjà vaccinés. Alors les camionneurs ont dit que la responsabilité s'arrêtait ici. Ils ont rapidement organisé une campagne populaire, mis en place un GoFundMe et envoyé un convoi de 40 milles de long à Ottawa, la capitale du Canada. Ce n'est pas une chose anti-vaccin, c'est une chose anti-mandats. Et même si les médias prétendent que c'est une chose raciste, les organisateurs sont un Juif du nom de Benjamin Dichter et une Métisse du nom de Tamara Lich. Les mandats pour les camionneurs ont été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase des Canadiens. Le convoi des camionneurs pour la liberté est maintenant campé à Ottawa, exigeant la fin de tous les mandats de vaccination et le rétablissement des libertés canadiennes.

Fait intéressant, alors que le convoi de 50,000 XNUMX camions s'approchait d'Ottawa depuis Vancouver, Trudeau a tweeté qu'il devrait s'isoler pendant cinq jours parce qu'il avait été en contact étroit avec quelqu'un qui avait été testé positif. Et alors que les camionneurs et leurs partisans descendaient sur la ville, il a été emmené avec sa famille dans un lieu non divulgué « pour des raisons de sécurité », puis a rapidement annoncé qu'il avait été testé positif au coronavirus (plus d'isolement).

Avec plus d'un million de citoyens dans leur capitale manifestant pour la liberté et des milliers de camionneurs déterminés saturant chaque route autour de la Colline du Parlement, Trudeau n'a offert aucune branche d'olivier aux manifestants. Non, il ne les rencontrerait pas, ces racistes, misogynes. Ces Canadiens avec «vues inacceptables"(comme ces gars ici).

Non, au lieu de calmer les eaux et de parler avec les gens, il a redoublé d'efforts et a commencé une série d'attaques verbales grotesques contre le Multi-éthniquemulticulturellel des manifestants, avec membres des peuples autochtones très fortement représenté. Pour ajouter l'insulte à l'injure, son ministre fédéral des Transports a simultanément annoncé que non seulement les vaccins et les mandats transfrontaliers seraient maintenus, mais que des plans étaient bien avancés pour que le gouvernement mette en œuvre un mandat de vaccination interprovincial spécialement pour les camionneursRevenge, servi froidAprès tout ce qu'il a fait pour nous, les paysans sont des ingrats ! Comment les gens osent-ils ne pas apprécier leur Cher Leader ?

S'inspirant du playbook américain du 6 janvier, les grands médias canadiens (largement subventionnés par les contribuables canadiens) ont choisi de mettre en lumière les fous solitaires dans la foule avec de mauvais drapeaux (précisément un confédéré et un nazi) et a ajouté une haine supplémentaire envers les manifestants pacifiques, ordonnés et patriotiques. Leurs homologues américains des médias sont ricanant avec un égal dédain. 

Avec le premier ministre toujours dans la clandestinité, oups, désolé, «l'isolement», on pourrait penser que ce serait l'occasion d'une vie pour les conservateurs, en particulier le loyal chef de l'opposition de Sa Majesté, comme Le professeur Jordan Peterson a exhorté, pour saisir l'occasion et mettre la vis au premier ministre, pour se montrer à la hauteur et diriger.

Hélas, il n'y aurait pas de Carpe Dieming plus fade que la margarine O'Toole. Et en faisant volte-face à un moment de besoin national, et en ne lisant pas les feuilles de thé politiques a assuré sa disparition politique. Il s'enfonce dans ses talons, mais c'est fini. Les camionneurs ne se sont pas encore débarrassés des mandats, mais ils ont maintenant un cuir chevelu particulièrement politique à leur actif : Erin O'Toole, le gars qui a incroyablement perdu contre Justin Trudeau.

Rhétorique du gouvernement contre les manifestants s'intensifie. Le gouvernement libéral et le maire libéral d'Ottawa exhortent les manifestants à partir, mais les camionneurs disent qu'ils ont suffisamment de fournitures pour une campagne de deux ans et qu'ils ne rentreront pas chez eux tant que la liberté n'aura pas été rendue et que tous les mandats auront été annulés.

Les marées changent au Canada et l'opinion publique semble être avec le convoi. Inspirés par les camionneurs canadiens, des camionneurs américains, européens et australiens lancent également leurs propres convois de liberté. Aussi inimaginable que cela aurait semblé il y a quelques semaines à peine, les Canadiens sont maintenant perçus à l'échelle internationale comme un «rayon de soleil» et une source d'inspiration.

Justin Trudeau va-t-il céder et négocier ? Capituler? Ou est-ce que Trudeau sera sans classe attaques verbales se transformer en représailles physiques contre les camionneurs pour la plupart de la classe ouvrière, leurs partisans sur le terrain à Ottawa et les millions de Canadiens qui sont également en désaccord avec lui et ses mandats étendus et qui exigent leur liberté? Restez à l'écoute.

Lire l'histoire complète ici…

À propos de l’auteur

Patrick Wood
Patrick Wood est un expert de premier plan et critique sur le développement durable, l'économie verte, l'Agenda 21, l'Agenda 2030 et la technocratie historique. Il est l'auteur de Technocracy Rising: The Trojan Horse of Global Transformation (2015) et co-auteur de Trilaterals Over Washington, Volumes I and II (1978-1980) avec le regretté Antony C. Sutton.
S'abonner
Notifier de
invité

9 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
juste dire

J'espère qu'ils réussiront ! Maintenant, Amérique, qu'allez-vous faire ? Pour ma part, je défendrai la liberté que Dieu nous a donnée !

Elle

Je me réveille et vérifie tous les matins les camionneurs ainsi que les manifestants et ce SOB menteur, meurtrier et lâche Trudeau. Si sa bouche bouge, il ment sans exception.

La bonne nouvelle est qu'apparemment, après la soi-disant "réunion" avec la police locale où les camionneurs ont été informés, “Nous avons on m'a dit de te dire partir ou être arrêté et vos véhicules saisis… » les autorités ont appelé les entreprises de remorquage qui leur ont dit, "Désolé, nous avons covid."

GO CANADA CAMIONNEURS ET GENS !! CONTINUE COMME ÇA.

Dernière modification il y a 8 mois par elle
roberto de la vendelay

Ouais, drapeau nazi…. comme si cela n'avait pas écrit Antifa partout. Et allusion aux idiots de gauche. J'habite PRÉCISÉMENT ET EXACTEMENT là où ce drapeau a été repéré, Majors Hill Park. Le fait est qu'il est légèrement éloigné de l'endroit où se trouve la manifestation principale, et je vous parierai des dollars sur des beignets, c'est un autre idiot d'Antifa qui l'a déployé, a pris une photo, puis s'est enfui. Bien sûr, le tout couvert de lunettes, masque, etc. – habit antifasco-marxiste habituel. Mais voici le hic pour ces idiots de gauche. ASTUCE AUX BROWSHIRTS IDIOT ANTIFA : LE CANADA N'ÉTAIT PAS - RÉPÉTEZ PAS - IMPLIQUÉ DANS LA GUERRE CIVILE,... Lire la suite »

Rick à Phoenix

Excellent article pour attirer notre attention sur… bien écrit. J'ai eu du mal à trouver des articles qui expriment l'aperçu comme celui-ci - et vous l'avez trouvé.

[…] D'où vient Trudeau? Les technocrates trouvent qu'ils ont poussé trop fort alors que les citoyens canadiens se révoltent […]

Michael

Malheureusement, les camionneurs et leurs partisans sont confrontés non seulement à la marionnette mondialiste Trudeau, mais aussi au mastodonte de ses riches et puissants partisans mondialistes, utilisant la pseudo-pandémie pour faire passer leurs programmes de grande réinitialisation et de nouveau récit. Cette cabale mondialiste impitoyable est bien consciente que si le domino canadien tombe, d'autres suivront rapidement - une éventualité qu'ils feront littéralement tout pour empêcher. On ne peut que prier pour que les braves rebelles canadiens aient suffisamment de détermination et de ressources pour gagner cette bataille décisive contre les destructeurs potentiels de la souveraineté nationale et des droits de la personne. Au moins ceux d'entre nous... Lire la suite »

STEPHEN

Selon le journaliste (juif), Ezra lavant de Rebel news, les messieurs arborant un drapeau nazi et d'autres – sont retournés dans leur suite Penthouse ridiculement chère dans l'hôtel le plus cher de la ville. (Ce n'était pas un arrêt de camionneur).
Ezra Lavant soupçonne qu'il s'agit d'agents provocateurs (littéralement sous fausse bannière) fournis par les médias de masse habituels, inventez vos propres suspects. Vous savez – ceux qui ont écrit l'histoire avant même qu'ils ne provoquent les événements.

Pablozz

Avilir un mouvement sur cette seule action est plus révélateur du désespoir narratif qu'autre chose. La tentative du comité GFM de voler des fonds puis de les distribuer à des "organismes de bienfaisance agréés" s'est retournée contre eux de manière spectaculaire. Maintenant, nous avons même une voiture qui écrase les manifestants. Lil fidel sera-t-il fait pour incitation à ça ? Lol à peine mais il y a plus à venir. Et ensuite ? Militaires pour les enlever. Je ne peux pas les priver de gel ou les rembourser. Les tyrans ne s'enfuient pas avec le butin tant qu'il n'y a pas d'autres options. La Banque d'Angleterre accueille ces types