Les dirigeants mondiaux se rendant au sommet de Paris sous la pression du programme de lutte contre le changement climatique

S'il vous plaĂźt partager cette histoire!
Note TN: La pression est forte car si le Sommet Ă©choue, il faudra encore 10 Ă  15 ans pour rĂ©tablir l'Ă©lan aux niveaux actuels, ce qui est exactement ce que Cristiana Figures a dĂ©clarĂ© rĂ©cemment. La fenĂȘtre de l'argument du rĂ©chauffement climatique se referme rapidement, et ils le comprennent parfaitement. Les sondages du monde entier montrent que les citoyens ordinaires ne croient pas que le changement climatique est dĂ» Ă  l'homme ou qu'ils s'en moquent.

Le gouvernement français a dit aux négociateurs des négociations de l'ONU sur le climat à Paris, qui s'ouvriraient la semaine prochaine, qu'ils devaient aplanir leurs principales divergences six jours avant la fin des pourparlers, a annoncé le ministre des Affaires étrangÚres, Laurent Fabius.

Les dirigeants mondiaux, dont Barack Obama, Xi Jinping, Angela Merkel et David Cameron, se préparent à se rendre dans la capitale française pour ouvrir les négociations de la COP 21, qui débutent lundi et visent à produire un accord international visant à réduire les émissions de carbone de 2020. .

La demande trĂšs inhabituelle des hĂŽtes français tĂ©moigne de leur confiance qu'ils croient en un accord et que les Ă©normes efforts diplomatiques qu’ils ont dĂ©ployĂ©s pour assurer le succĂšs des nĂ©gociations n’ont pas Ă©tĂ© mis Ă  mal par les attentats terroristes de deux semaines auparavant.

Mais la demande de Fabius de faire signer la version finale du texte de nĂ©gociation d'ici samedi prochain suscitera le scepticisme de certains observateurs des pourparlers. Les prĂ©cĂ©dentes incarnations des nĂ©gociations Ă  l’ONU se sont souvent terminĂ©es un, voire deux jours aprĂšs la date limite.

Fabius s'est engagé dans un entretien à forger un accord qui serait "universel, juridiquement contraignant, durable et dynamique".

À la suite des attaques, Fabius a confirmĂ© que la sĂ©curitĂ© serait renforcĂ©e autour du centre de confĂ©rence situĂ© dans la banlieue de Paris, prĂšs de l'aĂ©roport oĂč une attaque planifiĂ©e avait Ă©tĂ© dĂ©jouĂ©e et non loin du quartier de St-Denis oĂč les attaques Ă©taient planifiĂ©es. . Il y aura une fermeture totale de la zone parisienne entourant le centre de confĂ©rence dimanche aprĂšs-midi, date Ă  laquelle de nombreux chefs d'État et de gouvernement devraient arriver, Ă  temps pour la premiĂšre journĂ©e officielle des nĂ©gociations lundi.

Fabius a louĂ© les activistes du climat qui avaient acceptĂ© d'annuler leur marche prĂ©vue Ă  Paris Ă  la suite des attaques. «Je dois saluer la responsabilitĂ© des organisations qui auraient aimĂ© manifester, mais qui comprennent que s’ils dĂ©montrent dans un lieu public, il existe un risque pour la sĂ©curitĂ©, voire un risque de panique.»

Il a dĂ©clarĂ©: «La premiĂšre semaine [des entretiens d'une quinzaine de jours] sera consacrĂ©e Ă  la rĂ©duction du nombre d'options dans le texte», dans laquelle les dĂ©lĂ©guĂ©s ont suggĂ©rĂ© de nombreuses variantes de libellĂ© sur certaines questions. «Je demanderai qu’au samedi prochain, le texte me soit transmis, Ă  moi, prĂ©sident de la COP, et Ă  ce moment-lĂ , tout le monde saura oĂč nous en sommes et quelle sera la procĂ©dure Ă  suivre. J'espĂšre Ă©videmment qu'un maximum d'options auront Ă©tĂ© levĂ©es, mais je devrai prendre en compte la situation Ă  ce moment-lĂ . "

Dans une référence voilée à la situation lors du dernier sommet sur le climat à Copenhague, lorsque les rumeurs d'un projet de texte qui avait été distribué à certains gouvernements ont plongé les négociations dans le chaos, il a ajouté: «Je n'ai pas dans ma poche un texte qui Je peux sortir. J'ai constaté avec les délégations qu'il y avait une réelle volonté d'aller de l'avant, une volonté de transparence.

«S'il n'y a pas d'accord d'ici samedi, je prendrai bien sûr l'initiative. Je verrai les différents groupes avec les facilitateurs », a-t-il déclaré. "Le succÚs est à notre porte, mais il n'est pas encore gagné."

Fabius, parlant dans son bureau resplendissant au ministĂšre des Affaires Ă©trangĂšres français, Ă©tait d'humeur dĂ©bordante. ComplĂštement dorĂ© et dĂ©corĂ© de fresques, avec des portes-fenĂȘtres donnant sur des jardins d'agrĂ©ment situĂ©s au bord de la Seine, le ministĂšre a Ă©tĂ© crĂ©Ă© dans le but d'impressionner les nombreux alliĂ©s et ennemis potentiels de la France.

Lire l'histoire complùte ici


S'abonner
Notifier de
invité

1 Commentaire
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
James

Je me demande quelle Ă©tait l’empreinte carbone de tous les avions, limousines, hĂŽtels et air chaud.