Vous serez transhumain que vous le vouliez ou non

Image: mrcorento © 123rf.com
S'il vous plaît partager cette histoire!
Les transhumains et les technocrates, unis par la hanche comme des jumeaux siamois, sont déterminés à conquérir le monde entier et toute la vie génétique qu'il contient. Moderna, et al, ont réussi à envahir la chair humaine pour pirater le "logiciel de la vie". Ils utilisent maintenant l'IA pour créer d'innombrables injections d'ARNm synthétisées artificiellement afin de pirater continuellement le « logiciel de la vie ». Ceci est un article à lire absolument.

La prochaine invasion ne sera pas volontaire car les «vaccins» sont transformés en virus transmissibles qui infecteront une population à leur insu ou sans leur consentement. Ce n'est rien de moins qu'une guerre biologique et il est temps que le monde commence à l'appeler par ce qu'elle est. ⁃ Éditeur TN

Nous vivons un thriller de science-fiction où des sociétés sans comptes à rendre imposent ouvertement des technologies de pointe dans nos corps. Capitalisant sur la frénésie germaphobe actuelle, le co-fondateur de Moderna, le Dr Robert Langer, a vu ses vaccins expérimentaux à ARNm pousser le public américain. Surfant sur cette sombre vague de mandats d'entreprises et de gouvernements, Langer est devenu un milliardaire instantané. Mais ce n'est pas le seul lapin à crocs dans son chapeau haut de forme magique.

En 2018, le scientifique du MIT avait développé un tatouage de points quantiques—un QR code de nanoparticules sous-cutanées, à scanner par les smartphones—afin de suivre les masses vaccinées et d'assurer l'observance. Comme beaucoup d'expériences indignes, cela devait commencer dans le Tiers-Monde — parce que la justice sociale.

Cette technologie vaxx & track a attiré le intérêt personnel intense de Bill Gates. Cet intérêt s'est naturellement traduit par des millions de dollars de financement. Ceci s'ajoute à 20 millions de dollars donné à Moderna par la Fondation Gates en 2016 pour développer un nouveau type de vaccin – où des morceaux de code génétique injectés détourneraient la machinerie cellulaire pour produire des rames de protéines pathogènes.

Trois technologies sont à l'origine de l'intrigue de cette horrible histoire : la thérapie génique par ARNm, les tatouages ​​​​à points quantiques et l'intelligence artificielle. Apprentissage automatique avancé, utilisé pour prédire les effets des mutations de l'ARNm en silicone, permet un développement de vaccin ultra-rapide, y compris l'approbation réglementaire. De plus, les systèmes de suivi sous-cutané intégrés peuvent garantir que chaque personne sur la planète Terre est à jour sur ses prises de vue.

Prises ensemble, ces innovations convergent rapidement vers un objectif longtemps recherché : un état de surveillance incontournable, contrôlé par des entreprises, dans lequel la population mondiale est soumise à une expérimentation médicale continue.

Ce n'est pas une nouvelle histoire. Beaucoup affirment qu'il a été écrit pour la première fois par saint Jean sur l'île de Patmos, il y a environ deux mille ans. Au cours des dernières décennies, les romans de science-fiction et les tracts paranoïaques sur le sujet se sont accumulés jusqu'au plafond. Internet est inondé de représentations caricaturales de mondialistes diaboliques implanteurs de puces, dont beaucoup sont remarquablement précises.

Aujourd'hui, à la suite de ce qui semble être une fuite d'arme biologique, une pandémie mondiale subséquente, le déclaration cynique of une grande réinitialisation, une campagne de désinformation risible par tous les grands médias et l'imposition d'une numérisation totale - dans laquelle même le corps humain nécessite des mises à jour régulières du logiciel génétique pour rester viable - nous voyons maintenant un cheval pâle. Cette bête malade est sur le point de piétiner toutes les libertés dont nous jouissions autrefois.

Connecter les points quantiques

Le tatouage de points quantiques « patch épineux » a été développé par les scientifiques du MIT, le Dr Robert Langer et le Dr Ana Jaklenec. Leurs recherches ont été publié dans le prestigieux Médecine translationnelle scientifique. J'ai d'abord écrit sur ce projet insidieux pour ColdType dans un article intitulé «Bill Gates : ébrécher la main de Dieu", publié en mai 2020, et encore l'année dernière dans mon article "Atteindre la marque de la bête. »

Le tatouage à points quantiques doit être administré à l'aide d'un patch à micro-aiguilles en tandem avec toute vaccination donnée. Les nanoparticules fluorescentes sont placées dans une configuration spécifique - une sorte de code QR incrusté dans la chair - qui peut être scannée avec une lumière infrarouge sur un smartphone modifié. L'expérimentation sur des souris de laboratoire indique que le tatouage de points quantiques durera jusqu'à cinq ans. Le chef du projet a ouvertement déclaré que son objectif était «l'adoption généralisée» chez l'homme.

Ce n'est pas du "ordinateur portable complot.” Il a été largement couvert en 2019 par Smithsonian MagazineScientific AmericanStat NouvellesMIT NouvellesNouvelles de l'Université Riceet ailleurs. Malgré la large couverture médiatique, «vérificateurs des faits» à tous les niveaux ont délibérément dissimulé cette réalité en se concentrant sur les affirmations selon lesquelles «implants de micropuce» sont utilisés pour suivre la vaccination, souvent sans mentionner le projet de points quantiques proprement dit. Dans une interview accordée à CBS l'année dernière, Bill Gates fait semblant de ne rien savoir- tout comme il ne savait rien de son Monopole de Microsoft ou Retraites sur l'île d'Epstein.

Outre les tatouages ​​quantum vaxx, Microsoft a récemment contribution un système différent dans lequel des biocapteurs portables (ou implantés) surveilleront le comportement d'une personne, y compris les mouvements oculaires, les ondes cérébrales, les fluides corporels et l'attention. Dans ce système, les activités souhaitées doivent être récompensées par une crypto-monnaie, comme une routine numérique de bâton et de carotte. Par chance, la demande de brevet a reçu le numéro de publication WO/2020/060606.

Les «vérificateurs de faits» nous assurent que seul un «théoricien du complot» remarquerait quelque chose d'aussi inquiétant. Apparemment, le 319 millions de dollars que Gates a versé aux médias d'entreprise était de l'argent bien dépensé.

Afin de commercialiser leur tatouage à points quantiques, Langer et Jaklenec ont fondé la société Particules pour l'humanité—en partenariat avec le Dr Boris Nikolic de Biomatics Capital—avec 5 millions de dollars de la Fondation Gates. Auparavant, Nikolic a été conseiller scientifique en chef de Bill Gates et, par pure coïncidence, a été nommé exécuteur successeur dans le testament de Jeffery Epstein. Il convient également de noter que les deux Langer et un  Nicolique ont des profils sur le site Web du Forum économique mondial, mais bien sûr, n'importe qui en a un.

Lors d'une conférence JP Morgan en janvier 2019, Particles for Humanity a présenté un cas de cœur saignant pour étiqueter les malheureux habitants des huttes avec des implants sous-cutanés. La justification implicite est que ces sociétés n'atteindront jamais une organisation suffisante pour tenir des dossiers de vaccination appropriés. Dans tout le tiers monde, la vaccination de masse est le fardeau de l'homme blanc.

Parce que les technocrates doivent tout savoir - et parce que les non-vaxxés d'Afrique et d'Asie du Sud se cachent au cœur des ténèbres, à l'abri de l'Oeil qui voit tout - les scientifiques du MIT ont proposé "un dossier médical sur le patient incorporant des informations sur la vaccination dans la peau... des données invisibles uniquement lisible par une technologie mobile personnalisée et peu coûteuse. En d'autres termes, des tatouages ​​​​à points quantiques à scanner avec des smartphones modifiés.

Comme pour toute expérience vaguement satanique menée par Possédé par Ahriman des technocrates, des "experts" trient les "préoccupations éthiques". En décembre 2019, l'équipe du MIT était prête à envoyer des enquêteurs au Malawi, au Bénin, au Kenya et au Bangladesh pour enquêter sur l'acceptation dans chaque population. Les chercheurs demandaient à ces gens simples - qui s'accrochent encore à leurs Bibles et Corans - s'ils seraient prêts à se faire tatouer des codes QR nanotechnologiques fluorescents sur leur corps et celui de leurs enfants.

En raison de la pandémie, cette enquête a été écourtée. Cela signifie-t-il que Particles For Humanity et la Fondation Gates iront de l'avant ?

Jab 2.0 pour l'humanité 2.0

Cette expérience globale d'ARNm vaxx est sur le point de monter en puissance de façon spectaculaire. En tête du peloton, Moderna est actuellement développer des vaccins à ARNm pour quinze maladies différentes, du VIH et de la tuberculose au paludisme et la grippe commune. Cela signifie qu'une gamme infinie de vaccins expérimentaux à peine testés inondera bientôt le marché. Si l'histoire récente est un guide, les mandats institutionnels et les mises à jour numériques de vaxxport suivront de près.

Ce potentiel de production rapide et d'approbation réglementaire quasi instantanée, aussi imprudent soit-il, était célèbre par les transhumanistes à Hub Singularité :

[l'ARNm est] plus rapide, plus simple et plus adaptable que n'importe quelle technologie de vaccin précédente. Parce qu'ils ne dépendent plus des protéines cibles physiques d'un virus - plutôt que du code génétique de ces protéines - la conception d'un vaccin ne nécessite qu'un ordinateur portable et une certaine ingéniosité. "L'ère du vaccin numérique est arrivée", a écrit une équipe de GlaxoSmithKline.

C'est le Jab 2.0 pour l'humanité 2.0, où notre système immunitaire nécessite des mises à jour logicielles constantes au moyen de codes génétiques extraterrestres régulièrement injectés dans notre corps. L'apprentissage automatique rend tout cela possible. L'article "Concevoir des vaccins : le rôle de l'intelligence artificielle et de la santé numérique," publié par BioProcess International en octobre 2021, est tout aussi festif :

Selon le fondateur et président exécutif du Forum économique mondial, Klaus Schwab, la quatrième révolution industrielle… se caractérise par un développement sans précédent et une croissance exponentielle d'une industrie de haute technologie qui transforme la société à tous les niveaux. En particulier, les systèmes de santé évoluent rapidement pour s'adapter à la nouvelle réalité. [L]es principales technologies qui modifient actuellement le paradigme de la recherche médicale sont l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique. …

D'un point de vue marketing, les experts prédisent que le marché mondial des soins de santé liés à l'IA passera de 4.9 milliards de dollars américains en 2020 à 45.2 milliards de dollars d'ici 2026.

Lorsque les citoyens sont obligés d'acheter les produits potentiellement dangereux d'une entreprise, soit directement, soit par le biais de l'argent des contribuables, une telle accumulation de richesse stupéfiante est pratiquement assurée. Le rôle de l'IA dans cette ruée vers l'or est assez simple : les systèmes d'apprentissage automatique peuvent identifier rapidement des molécules utiles avant que les tests ne soient transférés au biolab. Partant de principes de base (physique, chimie, microbiologie), un système d'apprentissage en profondeur peut générer et tester virtuellement une énorme variété de composés médicamenteux ou de vaccins à ARNm. en silicone.

En août 2020, des chercheurs ont publié «L'intelligence artificielle pour la découverte de médicaments contre la COVID-19 et le développement de vaccins"Pour Frontières de l'intelligence artificielle. Les auteurs ont écrit:

L'apprentissage automatique permet la création de modèles qui apprennent et généralisent les modèles dans les données disponibles et peuvent faire des inférences à partir de données inédites. Avec l'avènement de l'apprentissage en profondeur, la procédure d'apprentissage peut également inclure l'extraction automatique de caractéristiques à partir de données brutes. … En prenant ce travail ensemble, il est clair que la protéine de pointe a été le candidat le plus populaire pour la découverte de vaccins virtuels.

Moderna a pleinement adopté cette méthode. La société Big Pharma, cofondée par le créateur de la technologie quantum dot vaxx & track, utilise désormais l'IA pour générer d'éventuels vaccins à des vitesses incompréhensibles. Des morceaux de code génétique peuvent être "rêvé” par des esprits purement numériques. Cette bio-information sera ensuite injectée dans les populations humaines et traduite en essaims de nouvelles protéines.

Lire l'histoire complète ici…

À propos de l’auteur

Patrick Wood
Patrick Wood est un expert de premier plan et critique sur le développement durable, l'économie verte, l'Agenda 21, l'Agenda 2030 et la technocratie historique. Il est l'auteur de Technocracy Rising: The Trojan Horse of Global Transformation (2015) et co-auteur de Trilaterals Over Washington, Volumes I and II (1978-1980) avec le regretté Antony C. Sutton.
S'abonner
Notifier de
invité

12 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

[…] Lire l'article original […]

Anne

Cela ressemble à la marque de la bête pour moi. Je ne pense pas que nous en soyons encore là. Il ne me semble pas que nous ayons beaucoup plus loin pour y arriver. Non pas que j'aie un désir de mort. À mon avis, se tenir devant un peloton d'exécution ou mourir de faim serait une meilleure option. Je ne suis pas intéressé à perdre mon humanité, ma santé ou mon salut juste pour rester en vie dans un monde qui a été pris en charge par des démons dans la chair. La seule chose qu'ils offrent au monde, c'est plus de souffrance, de tyrannie, de maladie, de maladie, de pauvreté, de damnation et de destruction. Ils devraient remplacer... Lire la suite »

Penseur souhaitant

Tout à fait d'accord, même si je préférerais le peloton d'exécution à la famine…

Laura Ann

Nous devons résister / riposter lorsque les escouades de crétins se présentent pour les patriotes non conformes. Si peu de patriotes aujourd'hui, que peu seront motivés à faire quoi que ce soit. Doit commencer dans les communautés. La vie ne vaudra pas la peine d'être vécue de toute façon que de vivre comme bétail/esclaves.

Renee

Merci M. Wood d'avoir partagé cet article brillamment écrit!

Dernière modification il y a 6 mois par Renée
Luis Rodrigues Coelho

Ces points quantiques – ID2020 – sont déjà à l'intérieur des jabs C19, donc les jabs ont déjà été implantés avec eux; ce sont les véritables "passeports" du jab.

Timothy Brown

Habituellement, on effectue des tests logiciels au sein d'un groupe de test choisi avant le déploiement complet.

Phyl

C'est l'Âme qui imprègne la vie dans chaque cellule de chaque molécule du corps humain en lui donnant la Vie pour vivre. L'âme (conscience divine/énergie pure) est qui vous êtes. La conscience crée le corps et non l'inverse Vous êtes la conscience, la conscience est la substance des formes (corps). Transhumanisme : pour que ces choses fonctionnent, il a besoin d'ÉNERGIE PURE, d'une âme et d'où obtiennent-ils cette énergie pure ? Des millions de personnes, en particulier des enfants par millions, disparaissent. Nous voyons des enfants et des bébés être assassinés par le biais de vaccins et de guerres, etc. etc. Donc, s'ils montrent... Lire la suite »

Phyl

C'est l'Âme (Conscience Divine/Énergie Pure, vous en avez une étincelle dans votre cœur) qui imprègne la vie dans chaque cellule, chaque molécule du corps humain. L'âme est qui vous êtes. La conscience crée le corps comme la conscience est la substance de la forme (corps). Transhumains : pour que ces choses fonctionnent comme un être humain, mais cette fois, pour fonctionner comme un humain contrôlé, vous avez besoin d'une âme. Des millions de personnes sur terre sont assassinées, en particulier des enfants par le biais de vaccins, de guerres, torturées dans des situations horribles, des millions. Bill Gates et ses copains mondialistes le font au quotidien avec leurs... Lire la suite »

[…] Lire la suite - Vous serez transhumain que vous le vouliez ou non […]

[…] Lire la suite - Vous serez transhumain que vous le vouliez ou non […]