Des erreurs dans Microsoft Excel corrompt 20% des données scientifiques

S'il vous plaît partager cette histoire!

Les scientifiques à l'esprit technocrate adorent des montagnes de données, mais sont apparemment incapables de faire fonctionner correctement les outils nécessaires à leur gestion, comme Microsoft Excel. Pire, personne ne semble même s'en soucier.  Éditeur TN

 Microsoft Excel a été blâmé pour des erreurs systémiques dans les articles scientifiques, en raison de la tendance du logiciel à formater automatiquement les données et à en "corriger" certaines. Les scientifiques ont analysé des articles scientifiques publiés sur 3,500 et ont découvert que ceux-ci, autour de 700%, contenaient des erreurs imputables à Excel.

Les chercheurs en question, écrivant pour Australian Baker IDI, se sont concentrés sur des articles liés à la génétique dans lesquels Excel formate automatiquement les données au détriment de tous. Comme les gènes et la science en général utilisent des symboles et des notations spécifiques que l’on ne trouve généralement pas dans la vie quotidienne, Excel a du mal à obtenir les données. Les chercheurs ont par exemple expliqué comment Excel modifiait les noms de gènes, comme SEPT2 (Septin), en septembre 2. Ce problème d'auto-conversion est omniprésent dans les articles scientifiques, souvent accompagnés de vidages de données dans Excel.

Cependant, Microsoft a expliqué qu'Excel est conçu pour traiter les formats de données les plus courants et que la modification de ses paramètres entraînera de meilleurs résultats dans de tels cas. Et les scientifiques sont d'accord. Parlant à la BBCEwan Birney, directeur de l'Institut européen de bioinformatique, a expliqué qu'il ne blâmait pas Excel ni Microsoft, mais ses collègues scientifiques.

Birney explique que de tels problèmes sont connus de la communauté scientifique depuis plus de dix ans. La communauté universitaire semble avoir mis en évidence ce problème dans Excel depuis 2004, mais depuis lors, les erreurs dans les articles scientifiques ont tout simplement augmenté «à un taux de 15% par an».

Lire l'histoire complète ici…

S'abonner
Notifier de
invité

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires