La fusion du gouvernement avec l'intelligence artificielle

Wikipedia Commons
S'il vous plaît partager cette histoire!
Les technocrates empiètent directement sur les fonctions gouvernementales. Une stratégie fédérale de données pour l'IA a été créée en 2018, fournissant des normes à l'ensemble du gouvernement fédéral sur l'utilisation de l'intelligence artificielle. ⁃ Éditeur TN

Les entreprises privées utilisent déjà l'intelligence artificielle pour améliorer l'efficacité de leur propre activité et améliorer le retour sur investissement des produits et des projets.

Au risque de sortir avec moi-même, l'un de mes films préférés en grandissant était "WarGames" avec Matthew Broderick. Je ne m'en suis pas rendu compte à l'époque, mais dans la scène culminante, le grand supercalculateur «WOPR» exploité par le ministère de la Défense, a montré des capacités d'intelligence artificielle. En jouant au tic-tac-toe contre lui-même, il a appris une leçon qui a empêché la guerre thermonucléaire mondiale.

À bien des égards, Hollywood a déformé ce à quoi beaucoup pensent lorsqu'ils entendent pour la première fois le terme d'intelligence artificielle, ou IA. Mes pensées allaient à des films comme «The Terminator» ou «The Matrix» où les machines sensibles développent la capacité de penser par elles-mêmes et d'essayer de renverser l'humanité. Bien que cela constitue une intrigue cinématographique passionnante, l'IA présente des avantages beaucoup plus tangibles - et moins menaçants -, en particulier pour le gouvernement.

Dans 2018, la chef de l'information américaine, Suzette Kent, a annoncé la création de la première stratégie de données fédérale qui servira de base à la manière dont les agences utilisent l'IA.

Son analogie dans la description de la nécessité de la stratégie était convaincante.

"La modernisation de la technologie nous permet de repenser notre base", Kent a ditlors d'un événement annonçant la stratégie. «Nous devons agir de manière agressive. Nous ne voulons pas construire le train à grande vitesse sans la voie. »

L'intelligence artificielle peut faire partie de cette piste. À mesure que le gouvernement recueille de plus en plus de données, le besoin de solutions pour générer une véritable valeur à partir de ces données devient de plus en plus important. L’intelligence artificielle, associée au big data et à l’analyse, peut fournir cette valeur de base et aller au-delà des solutions traditionnelles pour obtenir des informations plus approfondies.

D'autres gouvernements l'ont également reconnu. Par exemple, les Émirats arabes unis ont été le premier pays à nommer un haut fonctionnaire du cabinet uniquement axé sur l'autonomisation et la surveillance de l'IA au sein du gouvernement, nommant un Ministre d'Etat pour l'Intelligence Artificielleen octobre 2017. Le Canada a été le premier pays à libérer un stratégie nationale d'IA. Et La Chine a publié un plan annuel 3 être un leader… sinon le chef… dans l'IA.

LUMIÈRE SUR NOS AI

Ainsi, pour ceux d'entre nous dont la compréhension de l'IA était jusqu'alors uniquement celle du blockbuster hollywoodien, l'IA est la science des systèmes de formation pour imiter des tâches humaines spécifiques grâce à l'apprentissage et à l'automatisation. En bref, il s'agit d'une technologie qui permet aux machines de tirer des enseignements de leur expérience, de s'adapter à de nouvelles entrées et d'effectuer des tâches humaines spécifiques, telles que la reconnaissance de formes, la recherche d'anomalies dans les données, l'analyse d'images et de vidéos, etc. Spécifique à l'analyse, l'IA peut aider les programmes d'analyse du gouvernement à trouver des connexions et des tendances dans les données que les analystes humains pourraient manquer en raison de leur ampleur, de leur complexité ou d'autres facteurs… et ce, à une vitesse beaucoup plus rapide. L'intelligence artificielle peut trouver un contexte dans les données, en tirant parti des découvertes précédentes pour créer de meilleurs résultats à l'avenir. Du point de vue de l'analyse, l'IA a tendance à se concentrer sur les domaines suivants:

  • Apprentissage automatique: l'apprentissage automatique et l'apprentissage en profondeur trouvent des informations cachées dans les données sans qu'on leur dise explicitement où chercher ou quoi conclure. Cela se traduit par des capacités de prise de décision meilleures, plus rapides et plus précises.
  • Traitement automatique du langage naturel: le PNL permet la compréhension, l’interaction et la communication entre les humains et les machines, en extrayant automatiquement les idées et les tendances émergentes à partir de grandes quantités de contenu structuré et non structuré.
  • Vision par ordinateur: la vision par ordinateur analyse et interprète le contenu d'une image ou d'une vidéo par le biais du traitement, de la reconnaissance et de la détection d'objets.
  • Prévisions et optimisation: les prévisions permettent de prévoir les résultats futurs, tandis que l'optimisation fournit les meilleurs résultats compte tenu des contraintes de ressources. Cela inclut l'activation de l'automatisation à grande échelle pour prévoir les résultats et optimiser les décisions.

Lire l'histoire complète ici…

S'abonner
Notifier de
invité

3 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Marie

Je suis sceptique quant au fait que le gouvernement fasse quoi que ce soit d'utile avec l'IA, car une grande partie de ce que font les bureaucrates aux échelons supérieurs est uniquement motivée par des raisons politiques. Tout comme les entreprises intéressées ont créé une «science indésirable» pour valider l'utilité de leurs produits, le gouvernement produira une «IA indésirable» dans le but de diriger l'agenda politique dans la direction souhaitée.