6 mai 2021

image_pdfimage_print

Première propagande, puis criminalisation de la dissidence

La propagande douce se construit depuis des décennies, mais la prochaine phase de la mondialisation est pleinement engagée: c'est-à-dire la criminalisation de la dissidence. Toutes les révolutions se terminent à ce stade. Annuler, incarcérer et finalement tuer des dissidents. Les marqueurs du coup d'État de la technocratie sont clairement visibles.