La Chine investira chaque année un milliard de 350 pour promouvoir l'économie verte

S'il vous plaît partager cette histoire!

TN Note: La Chine est déjà en grande partie convertie à la technocratie en termes de gestion scientifique et d'ingénierie sociale, mais elle fait également un énorme investissement direct dans l'économie verte des Nations Unies, qui est le développement durable. Cela inclut également un système de plafonnement et d'échange massif qui est le précurseur d'un système mondial de monnaie carbone qui deviendra à terme l'élément vital du système technocratique.

La Chine prévoit d’investir chaque année, au cours des cinq prochaines années, un milliard de dollars 315-630 pour promouvoir une économie verte. La marche vers une économie sobre en carbone et la création d’un réseau mondial d’énergies vertes offrira d’énormes possibilités, selon les experts.

La Chine encouragera le développement vert, sobre en carbone et durable grâce à l'innovation institutionnelle En outre, le gouvernement chinois a également publié une proposition de réforme intégrée sur l'environnement, mettant en avant l'utilisation efficace des ressources, qui peut être utilisée comme un outil efficace pour établir une économie verte forte.

Plus tôt en septembre, le président chinois Xi Jinping a également fait part de son souhait, lors du sommet des Nations unies sur le développement durable, que la Chine souhaite mettre en place une puissante structure mondiale d'énergie verte et répondre à la demande croissante en énergie avec des alternatives vertes et propres.

Cependant, un investissement de 315 à 360 milliards de dollars chaque année est un énorme test. Le vice-gouverneur de la Banque populaire de Chine a clairement déclaré que le gouvernement ne pouvait fournir que 15% de l'investissement total au cours des cinq prochaines années. Le montant restant doit être couvert par le secteur privé et pour cela le gouvernement envisage de fournir un bon mécanisme d'incitation.

À la fin de 2017, la Chine envisage également de lancer un programme national de «plafonnement et d'échange» visant à obliger les principaux émetteurs de gaz à effet de serre à acheter des crédits pour atteindre leurs objectifs de réduction de la pollution. Le pays envisage également d'introduire différents systèmes de marché du carbone pour encourager les investissements à faible émission de carbone.

Lire l'histoire complète ici…

S'abonner
Notifier de
invité

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires