Nouvel agenda urbain: le gouvernement chinois déplacera des millions d'agriculteurs dans les villes de 100 par 2020

S'il vous plaît partager cette histoire!

La Chine est la quintessence d’une technocratie qui fonctionne. C’est le nouvel agenda urbain, l’agenda 21, l’agenda 2030, tout en un. Des millions d'agriculteurs seront forcés de quitter leurs terres pour peupler de nombreuses villes (villes fantômes) déjà construites. C'est la même idéologie qui consomme l'Amérique.  Éditeur TN

Le gouvernement chinois a déclaré qu'il prévoyait de déplacer 100 millions d'agriculteurs, soit environ 12 pour cent de la population rurale, principalement dans des villes plus petites avec un grand stock de maisons invendues, et de transformer les petites exploitations des agriculteurs en grandes exploitations.

Mais les agriculteurs qui choisissent de déménager et d'obtenir un enregistrement des ménages urbains, ou hukou, auront le droit de décider de conserver leurs terres agricoles ou de les vendre, a déclaré le Conseil d'État, le cabinet chinois, dans un document de politique publié mardi.

Le Conseil des Affaires d'Etat a annoncé qu'il envisageait de déplacer chaque année au moins 13 d'au moins un million de personnes enregistrées en tant qu'agriculteurs des zones rurales, et qu'au moins un million de personnes seraient touchées au bout de cinq ans. Les petites parcelles laissées par les villageois de la ville pourraient être transformées en fermes plus grandes utilisant des méthodes modernes pour rendre le secteur agricole plus compétitif, ont déclaré les décideurs.

Les autorités avaient espéré que la migration dirigée par le gouvernement pourrait également contribuer à réduire le stock important de maisons invendues, en particulier dans les petites villes, construites lors du boom immobilier de ces dernières années.

Cependant, le groupe CEBM, une agence d’études de marché affiliée au Caixin Insight Group, a déclaré que cette initiative n’aiderait pas à réduire la surabondance de logements dans les petites villes si les travailleurs ruraux continuaient à recevoir des salaires plus bas.

«Le principal problème est que la plupart des travailleurs ruraux n'ont pas les moyens de s'offrir une maison dans les villes, et les banques commerciales font tout leur possible pour ne pas leur offrir de prêts immobiliers», a déclaré le Groupe CEBM dans un communiqué.

L’urbanisation intervient alors que la croissance économique a ralenti pour atteindre 6.5% l’année dernière, la pire de ces dernières années, en raison du ralentissement du marché immobilier et du ralentissement de la consommation intérieure et des recettes d’exportation.

Pour faciliter la délocalisation massive, les grandes et moyennes villes ont été invitées à abandonner le besoin de posséder une maison pour pouvoir prétendre à un hukou, ce qui est nécessaire pour accéder aux services publics, a déclaré le Conseil des Affaires d'Etat.

En 2015, 56% de la population chinoise vivait dans des zones urbaines, mais une personne sur quatre dans ce groupe n'avait pas d'enregistrement des ménages urbains, selon le Bureau national des statistiques. Un nombre important de ceux qui n'avaient pas de hukou étaient des agriculteurs ruraux travaillant sur des chantiers de construction ou des usines dans les villes.

Selon le nouveau plan de 2020, les personnes ayant un enregistrement de ménage urbain représenteront X% de la population, soit une augmentation par rapport au pourcentage actuel de 45.

Lire l'histoire complète ici…

S'abonner
Notifier de
invité

1 Commentaire
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires