Global Scholar Parag Khanna : « La pandémie prouve que seuls les technocrates peuvent nous sauver »

Dr. Parag KhannaImage : PBS
S'il vous plaît partager cette histoire!
Un universitaire mondial de premier plan, le Dr Parag Khanna, écrit dans une publication mondiale de premier plan, FP, que « seuls les technocrates peuvent nous sauver ». Que la technocratie soit engagée dans un coup d'État mondial est désormais hors de question. Le monde appartiendra bientôt aux technocrates si les citoyens du monde ne le rejettent pas d'abord. C'est un article à lire absolument. Éditeur TN

Les politiciens populistes adorent rabaisser les experts, mais lorsqu'il s'agit d'une question de vie ou de mort, le principe de précaution et l'expertise sont ce qui compte.

Même si la pandémie de COVID-19 continue de ravager certaines parties du monde, le jeu du blâme est déjà bien engagé pour déterminer pourquoi il n'a pas été mieux contenu. Tout au long de 2020 et jusqu'à aujourd'hui, pratiquement aucun aspect de la réponse à la pandémie - qu'il s'agisse du port de masques, des fermetures, de la production de vaccins ou des ouvertures d'écoles - n'a été exempt de politisation. Parmi le public et les experts, des débats ont eu lieu autour de qui a fait les suppositions les plus précises sur le nombre de victimes du COVID-19 ou son impact sur le marché boursier.

Pendant ce temps, des scientifiques des National Institutes of Health et de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) cartographiaient les protéines virales, l'opération Warp Speed ​​versait des fonds à des sociétés de biotechnologie pour accélérer le développement de vaccins, et une vaste coalition mondiale public-privé était en train de lancer COVAX pour assurer la distribution des vaccins aux pays les plus pauvres. À part le directeur du NIAID Anthony Fauci, peu de personnes impliquées seraient reconnues par un membre du public ou de la classe bavarde. Mais si et quand COVID-19 sera enfin éradiqué, nous aurons ces technocrates à remercier.

En Asie, ils le font déjà. De Taïwan à la Corée du Sud en passant par Singapour, les médecins, ingénieurs et autres professionnels occupent les échelons supérieurs des bureaux élus et des agences fonctionnelles. Dans ces pays, l'administration publique est une vocation, et les portes tournantes entre la vie corporative et la vie politique sont minimes. La transparence est élevée et la corruption est faible. Ce qui différencie les trois États asiatiques - et d'autres avec des taux de mortalité COVID-19 ultra-faibles - c'est qu'ils sont hautement technocratiques.

Dans les technocraties, la compétence, l'esprit public et les indicateurs clés de performance sont plus importants que les cultes de la personnalité ou les concours de popularité. Des dilettantes populistes tels que le Premier ministre britannique Boris Johnson et l'ancien président américain Donald Trump se sont moqués des experts sur tout, du Brexit aux tarifs chinois en passant par COVID-19, sacrifiant le bien-être public au profit politique. Leur détournement mégalomane de l'État en temps de crise nous rappelle brutalement que lorsqu'il s'agit d'une question de vie ou de mort, nous ferions mieux de faire confiance aux technocrates.

Lire l'histoire complète ici…

À propos de l’auteur

Patrick Wood
Patrick Wood est un expert de premier plan et critique sur le développement durable, l'économie verte, l'Agenda 21, l'Agenda 2030 et la technocratie historique. Il est l'auteur de Technocracy Rising: The Trojan Horse of Global Transformation (2015) et co-auteur de Trilaterals Over Washington, Volumes I and II (1978-1980) avec le regretté Antony C. Sutton.
S'abonner
Notifier de
invité

5 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
juste dire

Seul Jésus-Christ peut nous sauver ! Nous avons un fléau, il s'appelle péché ! Le seul remède contre la peste est de devenir une nouvelle création. Nous devons naître de nouveau. « Le premier homme Adam, est de la terre, terrestre : le second homme est le Seigneur du ciel. » 1 Corinthiens 15:47. Nous avons tous hérité de la peste du péché d'Adam, il a été créé de la poussière de la terre par Dieu et Adam et Eve étaient les premiers pécheurs, les premiers porteurs de la peste. Il n'y a pas de remède ! Sauf : Dieu est devenu un homme, sans péché/sans peste en la personne de Jésus... Lire la suite »

coronistan.blogspot.com

La vérité est que la pandémie prouve que «Global Scholar Parag Khanna» est un idiot.

Elle

WTF est ce gars de toute façon? Une organisation, un titre et un leader fasciste ? OMG! Comme il doit être populaire auprès des filles qui crachent des pointes de protéines.

Encule, connard. J'en ai marre de toi et des tiens.

Brad

La lecture de ce morceau d'accessoire mondialiste a suffi à me décourager de mon muffin aux myrtilles. Surtout lorsque l'on fait des références croisées au monde des rêves présenté avec la vérité dure et froide de l'eugénisme, du transhumanisme et du scientisme qui seraient employés si les technocrates employés par la pyramide obtenaient un jour l'un des objectifs nilhilistes souhaités par leur maître.

Greg

« Alors que l'ombre du futur se rapproche, surmonter la complexité d'aujourd'hui nécessitera moins de signaux vertueux sur Twitter et une exécution plus technocratique ». S'agit-il d'exécutions ou d'exécutions ? Je suis pour ce dernier si cela signifie vaincre les sociopathes obsédés par le pouvoir qui souhaitent nous asservir.