Un professeur suédois suggère de «manger de la chair humaine pour sauver le climat»

Soylent Green YouTube
S'il vous plaît partager cette histoire!
Le film 1973 Soylent Green, fixant Charlton Heston et Edward G. Robinson, s'est terminé par la proclamation désespérée «Ce sont les gens!», faisant référence à la principale source de nourriture de la société, Soylent Green. ⁃ Éditeur TN

Souvent, les alarmistes climatiques sont leur pire ennemi. Cela semble assez raisonnable que les émissions de carbone puissent avoir un impact sur le climat, mais c'est une chose plutôt désagréable à prouver, surtout lorsque les prévisions alarmistes échouent, encore et encore. C'est loin du "consensus scientifique. » Mais les alarmistes ne modifient pas leur rhétorique - ils la ramènent à 11. Ils veulent vous enlever votre pailles en plastiquevos voitures, vos hamburgers. Ensuite, il y a ce scientifique du comportement en Suède qui veut que nous mangions de la chair humaine pour faire face aux effets du changement climatique.

Non, ce n'est pas The Onion ou l'abeille de Babylone. Il s'agit d'un professeur suédois apparaissant à la télévision suédoise plaidant pour le cannibalisme, car le changement climatique est si terrible. Ce ne peut pas être de la folie si c'est fait au nom du changement climatique, n'est-ce pas?

Plus tôt cette semaine, Magnus Söderlund, professeur de marketing et de stratégie à la Stockholm School of Economics, a pris la parole, lors du sommet de Gastro, sur l’avenir de l’alimentation dans le cas d’un pôle climatique, The Epoch Times rapporté.

Söderlund a parlé du sujet: «Pouvez-vous imaginer manger de la chair humaine?» Il a plaidé pour briser les anciens tabous contre la profanation du cadavre humain et, eh bien, le cannibalisme. Le clip est disponible sur la chaîne de télévision nationale suédoise TV4 à ce lien. La fin de la description de la vidéo se traduit en gros par «la possibilité de manger de la chair humaine - pour sauver le climat». Personne ne sait comment le cannibalisme aurait un impact sur le climat, et il semble que le professeur se concentre de toute façon sur les séquelles du changement climatique.

Selon la  The Epoch Times, Söderlund a rejeté les tabous contre le cannibalisme comme étant «conservateurs». Il a suggéré que la résistance des gens à manger de la chair humaine «pourrait être vaincue, petit à petit, en commençant par persuader les gens de simplement la goûter». Dans la vidéo, il a averti que «puisque les sources de nourriture seront rares à l'avenir, les gens doivent être initiés à manger des choses qu'ils ont jusqu'à présent considérées comme dégoûtantes, parmi lesquelles la chair humaine.

Alors que le professeur a également discuté de briser d'autres tabous sur la consommation d'animaux de compagnie et d'insectes, son discours s'est concentré sur le cannibalisme. Les articles suédois sur le débat utilisent le terme «mannisko-kötts branschen», qui se traduit par «l'industrie de la chair humaine».

Selon sa biographie, la recherche de Söderlund se concentre sur le «comportement du consommateur», les «réactions aux stimuli marketing», les «réactions psychologiques» et «notre compréhension de ce que signifie être un consommateur (et un commerçant) dans une société de plus en plus obsédée par la consommation. . »

Adoptant cette approche psychologique, le professeur a déclaré que les gens peuvent être «amenés» à «prendre les bonnes décisions».

Söderlund semblait assimiler la résistance au cannibalisme à l'égoïsme capitaliste. «Sommes-nous des humains trop égoïstes pour vivre de manière durable?» Il a demandé.

Même le public d'un sommet alimentaire Climatepocalypse ne semblait pas disposé à briser le «tabou» contre la consommation de chair humaine. Ensuite, le professeur a demandé au public combien seraient ouverts à l'idée, peu de mains se sont levées et certaines personnes ont grogné. Le professeur a déclaré plus tard aux médias que 8% des participants à la conférence ont déclaré qu'ils seraient prêts à essayer le cannibalisme.

Lorsqu'on lui a demandé s'il essaierait de manger de la chair humaine, Söderlund a déclaré: «Je me sens un peu hésitant, mais pour ne pas faire appel à un conservateur excessif ... je dois dire ... je serais ouvert à au moins la goûter.

Même si le cannibalisme n’était pas grotesque, il serait toujours être malsain. Le peuple Fore en Papouasie-Nouvelle-Guinée pratiquait le cannibalisme rituel. Les femmes de la tribu mangeaient la chair humaine de leurs parents décédés - afin que les vers et les vers ne le mangent pas. Les femmes - et certains enfants - ont commencé à mourir Kuru, une maladie qui signifie «frissonner» ou «trembler».

Les victimes ont d'abord eu du mal à marcher, signe qu'elles étaient sur le point de perdre le contrôle de leurs membres. Ensuite, ils perdraient le contrôle de leurs émotions, et les gens surnommaient la maladie la «mort riante». En un an, les victimes ne pouvaient pas se lever du sol, se nourrir ou contrôler les fonctions corporelles.

Lire l'histoire complète ici…

S'abonner
Notifier de
invité
3 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
nng

Préparation à ce qui s'en vient. Il semble que les films ont tous été prophétiques. Pré-conditionnement pour ce qui vient, Satan utilise les gens pour faire sa volonté. Zombies et cannibalisme. La Bible est 1/3 prophétique, mais la plupart la rejettent comme au temps de Noé. Personne non plus ne l'a cru et n'a péri, mais nous devons essayer. Le jugement des gens vient de Dieu Tout-Puissant et vous n'échapperez pas à moins que vous n'acceptiez le fait que vous êtes un pécheur et que les 10 commandements le prouvent. Jésus qui est Dieu est devenu un homme pour mourir pour vous. Il vous aime. Pour Dieu donc... Lire la suite »

Torbjorn Sassersson

Le néo-cannibalisme promu non seulement par un professeur suédois, mais aussi par la télévision suédoise:

SVT a diffusé le 3 septembre une émission télévisée intitulée «Ask Lund» où des universitaires et des professeurs distingués répondent à des questions scientifiques. La question du cannibalisme a été soulevée, et un journaliste a demandé aux gens dans la rue quelle partie du corps ils préféreraient manger s'ils le devaient… plus tard, ils ont discuté de détails sur la chair humaine.

https://newsvoice.se/2019/09/neo-cannibalism-sweden/

Sysipus

On dirait que le monde est sur un guide de promotion du cannibalisme. Lisez que les gens sont immunisés contre la maladie par cette pratique. Je préférerais passer de la faim merci.