La peur rampante et flagrante de COVID sur les réseaux sociaux

S'il vous plaît partager cette histoire!
La propagande sur les réseaux sociaux est omniprésente et vise à tromper un public sans méfiance pour qu'il se conforme à l'agenda technocrate de contrôle total. Les publications fabriquées sur les réseaux sociaux saturent Internet de mensonges totaux, car les soi-disant vérificateurs de faits restent complètement silencieux. Il s'agit de la prochaine vague d'assauts de la Grande Réinitialisation révolutionnaire. Éditeur TN

Si les mots de ce « médecin » qui « vient de quitter les urgences » et qui a un message sur le fait d'être « écrasé » par la nouvelle variante COVID Delta vous semblent familiers, c'est parce que vous avez probablement avez déjà vu.

C'est une campagne de messages apparemment astroturfée pour effrayer les gens pour qu'ils se fassent vacciner contre le COVID.

On ne sait pas qui est derrière l'effort, mais ce qui est clair, c'est qu'ils ont beaucoup de gens et peut-être même des bots disposés et capables de copier-coller le message pour émettre le message effrayant parce que nous «sommes écrasés» par la variante COVID Delta, don ne sais-tu pas ?

Nos collègues de Twitchy rapportent qu'un effort similaire commencé sur Facebook.

Où sont les Cheeto-eaters chargés de vérifier les faits là-bas ? Ils sont tellement meilleurs que nous, n'est-ce pas ? Ils vous préviendront dès qu'ils pourront trouver la lumière du jour sous la blouse blanche du Dr Fauci.

De nombreuses personnes, même des personnes qui ne sont ni médecins ni infirmières, mais qui semblent pousser la peur de la pornographie COVID pour un avantage politique sur les réseaux sociaux, envoient le message qu'elles « viennent de quitter les urgences » et – oh mon Dieu, tout le monde est en train de mourir et ils J'aurais aimé qu'ils se fassent vacciner – et, et…

Et ils viennent de se faire écraser.

Le grand récit de la pornographie de la peur de COVID a été diffusé sur Twitter à partir de dimanche soir avec un tweet montrant que de nombreuses personnes utilisaient exactement le même message.

Je viens de quitter les urgences.

Nous sommes officiellement de nouveau écrasés par COVID-19.

Delta Variant sévit et il est BEAUCOUP plus transmissible que le virus d'origine.

99% de nos ICU admet n'ont PAS reçu de vaccin.

Pratiquement TOUS d'entre eux souhaitent avoir.

Ils ne pouvaient pas tous « venir des urgences », n'est-ce pas ?

Personne dans les médias grand public n'a semblé poser cette question. Beaucoup de gens venaient de « quitter les urgences » partout dans le Twitterverse colportant le même message et le les médias ont rodé vers le haut.

A propos de l'auteur

Patrick Wood
Patrick Wood est un expert de premier plan et critique sur le développement durable, l'économie verte, l'Agenda 21, l'Agenda 2030 et la technocratie historique. Il est l'auteur de Technocracy Rising: The Trojan Horse of Global Transformation (2015) et co-auteur de Trilaterals Over Washington, Volumes I and II (1978-1980) avec le regretté Antony C. Sutton.
S'abonner
Notifier de
invité
10 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Dick Pluth

Je viens de quitter les urgences et….. Oh putain, peu importe. Les drogués de la peur du porno m'ont devancé. LMAO !

[…] Lire la suite: La peur rampante et flagrante de COVID sur les médias sociaux […]

[…] Lire la suite: La peur rampante et flagrante de COVID sur les médias sociaux […]

[…] Lire la suite: La peur rampante et flagrante de COVID sur les médias sociaux […]

Elle

Les gens typiques et fous CROYENT à chaque déchet qui est publié sur les réseaux sociaux.

Quelle est cette citation ? Ah oui, Lincoln. "Vous pouvez tromper certaines personnes de temps en temps et certaines personnes (croyants stupides de covid) tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps."

Les idiots abondent sur les plateformes de médias sociaux d'entreprise. C'est pourquoi ils sont là.

Bob

Je préfère mourir que de vivre sous les confinements imposés par le gouvernement

Don Miller

Et le rythme continue… Beurk

h5mental

Depuis un an et demi, combien de malades quelqu'un a-t-il vu dans la rue ? Exactement.

irlandais

c'est absurde à quel point les moutons sont facilement trompés