Cher John Nolte: le «techno-futurisme» d'Ocasio-Cortez est de la technocratie, PAS du fascisme

John Nolte
S'il vous plaît partager cette histoire!

A article récent sur Breitbart par le rédacteur en chef John Nolte a conclu que le Green New Deal de la représentante Alexandria Ocasio-Cortez (D-NY) est du fascisme:

Afin de prendre de plus en plus de contrôle sur nos vies, elle vend un mensonge sur la capacité d'organiser et de contrôler la nature humaine grâce à une automatisation altruiste et des taxes altruistes et un gouvernement altruiste qui sait ce qui est le mieux pour vous. Il y a un autre nom pour ça…

Fascisme.

Merci, John, de ne pas l'appeler communisme, mais ce n'est pas non plus du fascisme.

C'est de la technocratie.

Nolte écrit:

Plus tard dans son discours, Ocasio-Crazy révèle ce qu'elle entend par cette phrase à la mode «ressources infinies»:

«Le capitalisme est basé sur la rareté et ce qui se passe quand il y a assez pour tout le monde à manger, ce qui se passe quand il y en a assez pour que tout le monde soit vêtu, alors il faut rendre la rareté artificielle. Et c'est ce qui s'est passé. Nous avons créé une pénurie artificielle et c'est pourquoi nous sommes obligés de travailler 80 heures par semaine alors que nous sommes les plus productifs à tout moment de l'histoire américaine. Nous devrions travailler le moins possible si nous étions réellement payés en fonction de la richesse que nous produisions. Mais nous ne le sommes pas. Nous sommes payés pour le peu que nous sommes suffisamment désespérés pour accepter, puis le reste est écumé et donné à un milliardaire.

Cela va même au-delà du socialisme et du capitalisme, qui reposent sur l'idée que les «travailleurs» sont en charge.

Ocasio-Crazy veut nous vendre l'huile de serpent d'un monde où les travailleurs ne sont plus nécessaires et où, si nous nous abandonnons à l'automatisation, nous n'aurons pas à travailler. Vous voyez, les robots produiront les biens dont nous avons besoin, compléteront les services dont nous avons besoin, et le gouvernement nous soutiendra en taxant les entreprises dotées de robots produisant ces biens.

L'idée de «ressources infinies» vient directement du modèle économique original de la technocratie imaginé par les ingénieurs et scientifiques de l'Université Columbia dans les années 1930. C'était fou à l'époque, tout comme il l'est aujourd'hui.

Cependant, OCM canalise le développement durable directement depuis les Nations Unies. Il est évident que ses points de discussion correspondent aux 17 objectifs de développement durable (ODD) de l'ONU Dans mes livres, Technocracy Rising: le cheval de Troie de la transformation globale et La technocratie: la voie difficile à l'ordre mondial, Je documente longuement comment le développement durable réchauffe également la technocratie des 1930: les deux sont des systèmes économiques fondés sur les ressources et conçus pour remplacer le capitalisme et la libre entreprise.

En fait, il y a n'allons jamais a été un système économique alternatif dans le monde conçu à partir de zéro pour remplacer le système économique basé sur les prix - à l'exception de la technocratie.

Vous avez une observation qui est tout à fait correcte, John, à savoir: «L’Amérique d’Ocasio-Crazy est celle où personne n’a à faire n'importe quoi; les machines et le gouvernement font tout. » C'est de la technocratie, pure et simple.

Les Américains ont rejeté la technocratie dans les années 1940, et nous pouvons la refaire, mais pas si les citoyens n'ont pas la moindre idée de ce que c'est.

John, je serais heureux de vous envoyer des copies de mes deux livres sur la technocratie et vous pourrez juger par vous-même de ce que Ocasio-Crazy prépare.

Il suffit de remplir le formulaire de contact ici…

À propos de l’auteure

Patrick Wood
Patrick Wood est un expert de premier plan et critique sur le développement durable, l'économie verte, l'Agenda 21, l'Agenda 2030 et la technocratie historique. Il est l'auteur de Technocracy Rising: The Trojan Horse of Global Transformation (2015) et co-auteur de Trilaterals Over Washington, Volumes I and II (1978-1980) avec le regretté Antony C. Sutton.
S’abonner
Notifier de
invité
3 Commentaires
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Brad

Oui, cela pourrait ressembler au socialisme totalitaire du bas vers le haut et au fascisme féodal du haut vers le bas, mais en regardant dans son ensemble, c'est une technocratie.

K Lee

Trump et AOC GND promeuvent le déploiement du «réseau intelligent» 5G, un échange désastreux de pollution par les combustibles fossiles contre de l’électrosmog cancéreux, ainsi que la surveillance sans entraves, le tout sans discussion nationale préalable. «L'ère technotronique implique l'apparition progressive d'une société plus contrôlée. Une telle société serait dominée par une élite, sans restriction des valeurs traditionnelles. Bientôt, il sera possible de mettre en place une surveillance quasi continue sur chaque citoyen et de maintenir à jour des fichiers complets contenant les informations les plus personnelles sur le citoyen. Ces fichiers pourront être récupérés instantanément par les autorités. "~ Le livre de Zbigniew Brzezinski, Entre deux... Lire la suite »

Pete Lincoln

Je dirais que la technocratie est l'outil ultime du fascisme autoritaire et du communisme. Le fascisme est le contrôle exercé par le gouvernement sur les moyens de production appartenant à un petit pourcentage d'élites. La propriété de l’État de la Chine est en réalité la propriété d’un parti, la richesse étant entre les mains de chaque élite du parti. Ils se disent communistes comme une ruse prétendant poursuivre le socialisme (la religion nationale), mais cela pourrait tout aussi bien s'appeler fasciste. Ils sont la technocratie ultime car ils ne sont pas limités par des «droits». Alors oui, le fascisme technocratique. Je dirais que la Chine est le grand laboratoire technocratique du... Lire la suite »