WEF met en garde: les femmes seront les plus grandes perdantes de la prochaine révolution robotique

Nadine, le robot le plus humain du monde
S'il vous plaît partager cette histoire!

Note TN: Les femmes risquent de perdre le plus d'emplois dans la révolution robotique parce qu'elles occupent actuellement tant de postes de travail de bureau ou répétitifs. Le fait qu’un grand pourcentage des femmes les plus démunies sont des mères célibataires qui réussissent à peine à faire ce qu’il est est s’ajoute à la blessure. Les technocrates ne prendront pas cela en compte parce que les robots ne travaillent pour rien, ne se plaignent pas ou ne font pas la grève, et sont faciles à remplacer par de meilleurs modèles chaque fois qu'ils sortent. 

Plus de 7m emplois sont à risque dans les plus grandes économies du monde au cours des cinq prochaines années, à mesure que les avancées technologiques dans des domaines tels que la robotique et l'impression 3D transforment le monde du travail.

Selon un rapport sur l'impact de la prétendue "quatrième révolution industrielle", les femmes perdront sur le lieu de travail car elles ont moins de chances de travailler dans des domaines où l'adoption de nouvelles technologies créera des emplois.

Le rapport est publié par le Forum économique mondial en prévision de sa réunion annuelle à Davos, qui commence mardi et où l'un des thèmes principaux est la «quatrième révolution industrielle».

Les pertes les plus importantes d’emplois seront les postes administratifs et les cols blancs, bien que l’enquête du WEF prédit que cela sera partiellement compensé par la création de rôles dans des domaines tels que l’informatique, les mathématiques, l’architecture et l’ingénierie.

Les soins de santé devraient connaître le nombre le plus élevé de pertes d'emplois au cours des cinq prochaines années, suivis conjointement par les services énergétiques et financiers. Les technologies de l’information et de la communication, suivies des services professionnels, des médias, du divertissement et de l’information sont les secteurs dans lesquels on s'attend à créer le plus grand nombre d’emplois.

Selon le rapport, étant donné que les femmes sont moins susceptibles d’être employées dans les régions où des emplois seront créés, elles seront perdantes. Il a déclaré: «Le fardeau des pertes d’emploi semble peser également sur les femmes (48%) et les hommes (52%). Cependant, étant donné que les hommes représentent une plus grande part du marché du travail que les femmes, cet écart se traduit même par un élargissement de l'écart entre hommes et femmes, les femmes perdant cinq emplois pour chaque emploi gagné, contre trois hommes pour chaque emploi gagné.

Lire l'histoire complète ici…

S'abonner
Notifier de
invité

1 Commentaire
Le plus ancien
Date Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Richard Renfrow

J'aimerais voir beaucoup moins de femmes sur le marché du travail et beaucoup plus de femmes ménagères et de supporters de leurs maris et de leurs enfants.